La fiche clinique

 

Fiche d’observation clinique

On peut apprendre beaucoup avec le nom de famille, la région d’origine, car donne déjà un espèce de décor à l’histoire du patient.

Age : très important à cause des phases de Reckeweg (sucession des pathologies)

Rapport « poids/taille » : plus le poids est important, plus on recherchera des maladies de surcharges – diabète, goutte …

Motif de la consultation : maladie ou symptôme que le patient met en avant. On pose les questions de « modalités » pour chaque symptôme, sorte « d’enveloppe » composée de 5 questions :

  1. Depuis quand ?
  2. Où ?
  3. Avec quoi ?
  4. Irradiation ?
  5. Ce qui calme ou aggrave ?

On a recueilli quelque chose de très personnel de ce symptôme sur lequel on peut alors travailler.

 

Déterminer la causalité :

  • Froid (frilosité, traumatisme) … MTC = TAE YANG
  • Chaleur (démangeaisons, bouffée de chaleur, fièvre) SHAO YANG
  • Humidité (glaires) … MTC = YANG MING
  • Sécheresse (douleurs, articulations) … MTC = TAE YIN
  • Feu (brulure, forte fièvre, insolation, radiothérapie) … MTC = SHAO YIN
  • Vent (soucis, poisons …) MTC = TSUE YIN

Exemple : Rhisarthrose du pouce : attaque de « froid » (micro-traumatisme) sur « sécheresse » (à la ménopause : donne « chaleur » inflammation – mettre des gants et repos !

La valeur des symptomes : il faut les rattacher a des dysfonctions d’organes !

 

Symptômes rattachés au FOIE (et vésicule bilaire) :

Système porte : système veineux relatif au système digestif = hémorroïdes si trop de pression dans système porte : le foie ne va pas bien !

En MTC on apprend que « la peur lèse le rein » mais peureux, peur sans cause, timides, signale une « insuffisance de vésicule biliaire »

Dérouillage matinal : mise en mouvement difficile, typique du « vide du foie » !

Allergie du foie : le rhume des foins

 

Symptômes rattachés au Poumon (et gros intestin) :

Poumons : maitre de l’énergie = si stagnation : chaleur localisée

Mélancolie : deuils qui ne se font jamais, inconsolable, on se laisse mourir (diagnostic psychiatrique !)

Asthénie : fatigue qui n’est pas améliorée par le repos

Peau =

  • Acné : stagnation
  • Furoncle : chaleur
  • Psoriasis : problème de foie qui donne squames à la peau
  • Vitiligo : maladie auto-immune de la peau

 

Mycose : on a tous du candida dans l’intestin, mais ce n’est pas pathogène, c’est un microbe avec lequel on vit, qui se développe dans l’humidité et la chaleur : donc mettre à l’air, teinture iode sur les ongles, savons anti-mycoses. Le microbe n’est qu’un marqueur biologique d’un état de terrain – il faut booster système immunitaire.

 

Dans le concept de la médecine occidentale, les maladies viennent de l’extérieur / chez les asiatiques l’homme est entre terre et soleil et doit respecter leurs rythmes = la maladie apparait car les régulations du corps ont été désadaptées. Ex. : comprendre pourquoi les coquelicots sont là (marqueurs biologiques) et non les arracher !

Constipation : gros intestin = stagnation par vide d’énergie (Qi)

Varices, cellulite : stagnation par vide d’énergie (Qi)

Pilule : sature le fonctionnement de l’ovaire = on ne pourra plus se servir des symptômes des règles.

Pertes blanches : leucorrées / bartholinite : inflammation glandes de Bartolin = doivent lubrifier le conduit vaginal, elles peuvent s’infecter avec furoncle à l’entrée du vagin

Règles abondantes : va donner un « vide de sang du foie » – les émotions ne seront pas contrôlées. Durant le cycle, avant d’avoir ses règles la femme peut présenter un engorgement de stagnation, un malaise, avec sensibilité exacerbée. Contraire : si « insuffisance de sang » pendant les règles, migraines de vide de sang : importance de savoir si mieux avant ou pendant les règles !

 

Symptômes liés à rate/pancréas :

Rate-pancréas gère l’alimentaire aussi la mémoire (donc les idées fixes : pervers de rate = trop de réflexion) / excès qui déborde (NB. la plénitude est « perverse », peut avoir effets négatifs car a débordé sur d’autres systèmes). Exemple : aphtose = plénitude chaleur de l’estomac !

Pole lymphoïde : 2 situations observées

1/ Plénitude = manifestations digestives hautes

2/ Acidité = insuffisance rate/pancréas avec sécheresse

 

Les femmes ont l’avantage de pouvoir exprimer leurs émotions = no woman no cry !

Hystérie masculine : le machisme (mettre en avant ses avantages masculins et mépriser la féminité)

A suivre …

Téléchargez la fiche clinique :

Qclinique

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.