La mastocytose

 

La mastocytose est une affection d’étiologie inconnue, caractérisée par une accumulation excessive de mastocytes (libérant de l’histamine et des leucotriènes) dans les divers organes et tissus de l’organisme. Elle peut apparaitre sous trois formes : 

1/ L’urticaire pigmentaire, qui se développe durant l’enfance – mais s’améliore avant l’adolescence, présente mastocytes en papules cutanées de couleur saumon, qui s’urticarisent au grattage et peuvent devenir vésiculaires et même bulleuses. Le seul traitement classique proposé est un anti-histaminique H1 (comme l’urticaire classique). 

2/ Le mastocytome, tumeur cutanée bénigne qui involue spontanément. 

3/ La mastocytose systémique, avec infiltrat de la peau, des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate, du tube digestif et des os. Ces patients présentent des arthralgies, un ulcère duodénal (stimulation des récepteurs H2), de la diarrhée et des symptômes anaphylactoïdes. Le traitement classique proposé est un anti-histaminique H1 + H2  

alt

Sur le BNS – très perturbé – de ce petit patient (8 mois) qui est atteint de mastocytose pigmentaire, on remarque :

  • une hyper Alpha 2 précipitines qui signe un phénomène de « chaleur » (inflammation) s’exprimant au niveau cutanéo-muqueux
  • un stress oxydatif modéré (EuGlobulines élevées)
  • une dissociation de toutes les régulations, avec une élévation des paramètres lipidiques (Mn, S, Ph, Ca …) 

Le traitement proposé : 30 gouttes par jour de Quillaya saponaria (am), qui avec Agave americana (ge) en cas de crise, ont eu un bon effet.

NB. Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.