La Mélamine ?

Question : On parle beaucoup d’intoxication à la Mélamine, de quoi s’agit-il ?

Réponse : le produit = Cyanolrotriamide, 1,3,5-triazine- 2,4,6, triamine, C3H6N6. Masse: 126,12g/mole

Où trouve-t-on la mélamine ?

o En polymère: durcisseur de plastique (formica)
o Retardateur de feu, combinée à de l’acide cyanurique, c’est un composé très toxique
o Pigment jaune 150 de la fabrication des plastiques
o Constituant d’un pesticide : le cyromazine
o Dans des médicaments contre la trypanosomiase africaine
o Comme source non protéinique d’azote (on a essayé de nourrir des vaches avec de la mélamine, essais en 1958, qui se sont soldés par des échecs.)

Toxicité de la mélamine : abaisse la fertilité, produit des pierres dans les reins, la vessie, donne des cancers de la vessie.

En 2007 … Aux USA, des chats meurent intoxiqués. On retrouve de la mélamine dans leur nourriture, cette dernière provient de Chine. Les chinois mettent de la mélamine dans le poisson et la viande pour augmenter artificiellement le taux de protéines du produit. Le bétail est aussi nourri avec de la nourriture additionnée de mélamine.

On sait depuis 1958 que ce produit est toxique dans l’alimentation, alors pourquoi en mettre ?

alt

 

En Chine, après avoir coupé le lait pour en augmenter les volumes, les fraudeurs y avaient ajouté de la mélamine, produit qui fausse les résultats des tests en donnant l’illusion d’un apport en protéines. Au total 294.000 enfants sont tombés malades en Chine, pour l’instant six décès pourraient être imputable à ce produit et 154 sont toujours dans un état grave après avoir ingéré des produits laitiers contaminés à la mélamine, a annoncé le ministère chinois de la Santé, qui n’excluait pas de nouveaux décès. 

Comment mesurer le taux de protéines dans un aliment ?

Il suffit de brûler la matière et de mesurer la quantité d’azote émise (méthode Kjeldahl). Sachant qu’une protéine a en moyenne 16 % d’azote, on trouve facilement la quantité de protéines dans un aliment. Cette façon de faire fournit une bonne approximation, sauf si on ajoute artificiellement une source d’azote (la mélamine contient 6 atomes d’azote).

La mélamine est sûrement moins chère que les protéines de nos produits alimentaires puisque la FDA (Food and Drug Administration des USA) en a trouvé beaucoup dans des produits provenant de Chine (27 avril 2007).

Au printemps 2007, les services douaniers Suisse ont saisi 11 envois de gluten de maïs, soit 2’500 tonnes de nourriture pour ruminants et volailles. Cette nourriture provenait de Chine et contenait de l’urée, de la mélamine et d’autres produits toxiques en proportions et dans une forme chimique telle que l’on peut affirmer que ce n’était pas le résultat d’une contamination, mais bien celui d’une falsification de la nourriture. Chaque année la Suisse importe 40’500 tonnes d’aliments en provenance de Chine…

Selon une information du « Temps » (quotidien Suisse) du 28 juin 2007, les chinois mettent de l’ordre dans leurs usines : l’administration générale de la supervision de la qualité, de l’inspection et de la quarantaine a fait des inspections et relevé 23’000 infractions !

Depuis janvier 2007, cette administration a fait fermer 180 usines. Du lait en poudre, du riz, du blé, des biscuits, des fruits de mer, du soja, de la viande, des bonbons ont été saisis. Ces produits contenaient des traces d’huiles industrielles, des produits chimiques (mélamine, urée, arsenic, etc …) et des produits cancérigènes.

Le bon marché est souvent ni bon ni bon marché ! Cela se vérifie une fois de plus.

 

Article réalisé par le dr. Michel Fellrath, vétérinaire à Cernier (Suisse), fin 2007

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.