La méthode des « constellations »

L’AMOUR VECTEUR D’EVOLUTION

L’évolution des êtres s’est faite selon Darwin en fonction des mécanismes de sélection naturelle et de survie. Cependant nous pouvons voir que l’être humain est bien plus que cela. Nous sommes capables d’aimer, de rire, de sentir la douceur et la compassion, d’échanger, de partager, et tout cela sont bien des caractéristiques de l’être humain.

« L’homo sapiens amans » est la théorie du biologiste Humberto Maturana qui a étudié et développé sa théorie sur la biologie des perceptions, la biologie des cognitions et la biologie de l’amour.

Chez les primates, l’autre est un vecteur de satisfaction individuelle, chez l’être humain, l’autre est un alter égal pour partager, échanger, collaborer, vivre l’intimité, la confiance et aimer.

La recherche des émotions aimantes constitue la force qui nous incite à collaborer avec l’autre dans cette recherche d’intimité, nous amenant à développer notre adaptation et en conséquence notre intelligence.

L’amour est la force inébranlable qui nous fait dépasser des obstacles, surmonter des blessures et chercher des solutions harmonieuses pour être ensemble.

Maturana soutient que l’amour détermine notre génétique (systemics versus genetics determination – 2007)

L’amour constitue l’émotion de plus grande influence capable d’agir sur notre système cognitif. La recherche d’amour, de coopération, d’échange, constitue la base des sociétés humaines. La raison fondamentale pour laquelle l’homme qui aime est monogame…

Constellations

 

C’est l’amour qui donne l’impulsion pour communiquer, pour créer le langage, la complexité d’échanges… cette recherche d’intimité, de confiance de sécurité que l’amour peut apporter.

Nous portons cette énorme force d’amour à l’intérieur de nous, et c’est cette force que nous pousse à vouloir surmonter les difficultés, à vouloir réunir ce qui a été séparé, guérir ce qui été blesse. C’est elle qui nous pousse à trouver celui qui a été perdu ou disparu, à reconnaître la souffrance d’autrui, à sentir la compassion, la reconnaissance, la gratitude.

C’est de cette manière que l’amour a contribué de manière essentielle à la préservation de notre espèce et à son évolution.

Le travail de constellations s’appuie sur le sincère désir de l’homme à se réconcilier avec soi et avec les autres et de réintégrer dans son champ de vision et par conséquence dans son champ de conscience, des individus et des parties de soi- mêmes qui, à cause des traumatismes, d’une destinée honteuse ou des séparations… ont été bannis de notre conscience.

Les constellations permettent de mettre en lumière ces conflits, évènements, traumatismes … qui ont créé de blocages empêchant ainsi l’amour de couler librement dans notre vie.

 

A propos de l'auteur
Solange MUNOZ
Acupuncteur et naturopathe, enseignante en thérapie brèves webmaster du site : www.medicina-integrada.org