La « méthode Tomatis » et ses filles …

La « méthode Tomatis » et ses filles …

oreilletomatis

On peut bien entendre et mal écouter.

Le message sonore est correctement entendu mais mal analysé sur un plan émotionnel. Le cerveau se protège en érigeant des barrières pouvant favoriser ainsi le développement de nombreux troubles. On dit que « l’écoute est perturbée ».

La méthode TOMATIS stimule votre cerveau.

Vous effectuez des séances d’écoute répétées en utilisant des appareils spécialement conçus pour stimuler le cerveau et l’aider progressivement à mieux analyser le message sensoriel. On dit que « l’oreille se met à l’écoute »

Une bonne écoute peut changer votre vie.

Votre oreille ne sert pas uniquement à entendre. Elle stimule votre cerveau et détermine votre équilibre. Une bonne écoute est donc primordiale pour favoriser le développement personnel.

La Méthode Tomatis® en jouant sur la plasticité des circuits nerveux impliqués dans le décodage et l’analyse des sons, mais également sur ceux de la motricité, de l’équilibre et de la coordination, peut aider les enfants à développer des stratégies de compensation face aux troubles de l’apprentissage et du langage. Ainsi, si elle ne permet pas de les éradiquer, elle amène néanmoins le sujet à les gérer et à les surmonter efficacement.

Cf. www.tomatis.com

 

A présent historique, mais toujours très en vogue, la méthode Tomatis de rééducation passive par les sons filtrés a eu de nombreux « avatars » utilisant le même principe, mais chaque fois de façon un peu différente.

La révolution technologique de l’informatique permet à présent de redimensionner le concept de sons filtrés sur votre propre PC. Voici, par exemple, une documentation de la Méthode de Neuro-Physiologie appliquée : HYPERION

documentation_hiperion

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur.
Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il coordonne l’enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l’aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.