La mucoviscidose

alt   La mucoviscidose 

Autrefois appelée « Fibrose kystique du pancréas », c’est une maladie héréditaire (transmission autosomique récessive sur le chromosome 7 – gène CFTR) dont la fonction principale est de transporter des ions, notamment des chlorures, jouant un rôle important dans l’hydratation des sécrétions des bronches et du tube digestif.

Il existe principalement trois anomalies du gène responsable :

  1.         la protéine CFTR est totalement absente
  2.        la protéine ne peut atteindre les parois tissulaires pour hydrater les sécrétions
  3.        la protéine atteint les parois, mais ne fonctionne pas (2% des cas).

alt   

Ce trouble, qui affecte principalement les appareils digestifs et respiratoires, est caractérisé par la triade :

  •        Pneumopathie obstructive chronique (sécrétions visqueuses qui s’infectent facilement)
  •        Insuffisance pancréatique exocrine (qui peut se manifester par un iléus méconial), puis une diarrhée glaireuse qui perturbe la digestion et la croissance
  •        Un taux élevé d’électrolytes dans la sueur, une infertilité des garçons 

Aux USA, elle atteint un enfant blanc sur 2 000 et un enfant noir sur 17 000. En Europe, elle touche un nouveau-né sur 4 500 (6 500 patients en France). A la naissance, les poumons semblent normaux. Les bronchiolites se répètent, puis des zones d’atélectasies apparaissent avec des adénopathies hilaires. La courbe staturo-pondérale est toujours basse. L’hypoxie chronique entraine une hypertension artérielle pulmonaire et une insuffisance cardiaque. 

Si les troubles digestifs sont assez bien compensés par les enzymes pancréatiques pris per os, la courbe staturo-pondérale est toujours basse et les épisodes d’infections broncho-pulmonaires se succèdent avec utilisation répétée d’antibiothérapies large spectre. 

Le dépistage systématique institué il y a dix ans en Europe, détecte 95% des cas à la naissance. 

Traitement palliatif classique, qui a porté l’espérance de vie de 5 ans dans les années 60 à 40 ans aujourd’hui :

       kinésithérapie respiratoire et aérosols

       antibiotiques en cas de surrinfection

       vitamines et extraits pancréatiques pris per os

       diabète insulino-dépendant chez plus de 30% de ces jeunes adultes 

Une récente étude américaine (Pediatrics, édition en ligne, octobre 2010) montre que l’utilisation de l’hormone de croissance améliore la fonction pulmonaire, la croissance, la densité minérale et réduit le nombre d’hospitalisation.

La découverte d’un médicament spécifique du troisième type de défaut enzymatique, administrable par voie orale (KALYDECO), a permis à 160 patients une nette amélioration de leur poids et de leur fonction respiratoire (New England Journal of Medicine). 

 

alt

Nous voyons ces enfants, adolescent ou jeunes adultes dans des états divers et pratiquons systématiquement un BNS : celui-ci met toujours en évidence une hyalinose (bloc hyper Bêta et Gamma) qui évoque une auto-immunité.

NB. Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

La correction spécifique de ces aspects sériques se base sur des plantes, ex.: Glechoma hederacea, Marrubium vulgare … 

et des sels, ex.: Silicea et Stannum iodatum 6DH

L’organo-sérothérapie :

  • Pancréas + Poumon (ancêtre de la « thérapie génique ?)
  • S.R.E. = Rate / Os
  • Emonctoires = Foie / Rein
  • L’adaptation = Myocarde / Surrénale …
  • Parfois sous forme de complexes, ex. : BRONCHALIS-Heel

 

Les huiles essentielles durant les phases de surinfection améliorent spectaculairement le devenir de ces jeunes patients : 2 à 6 gouttes par jour suffisent (ex.: Eucalyptus, Hysope, Thym …).

Une diététique adaptée : acides gras insaturés, anti-oxydants, pré et probiotiques

Il faudra à l’occasion utiliser les nosodes, ex : Bacillinum XMK

Complexes anthroposophique : « Pertudoron » (lab. Weleda) = Belladonna + China + Coccus cacti + Cuprum aceticum + Drosera + Ipeca + Mephitis put. + Veratrum alb. 

 Oligo-élémentsMn-Cuivre (per os et aérosols) + Soufre avec Cuivre-Or-Argent, si infection chronique

Sels de Schüssler : Calcarea phosph. + Ferrum phosph. + Kalium muriat. + Kalium sulfur.

+ Kalium phosph. + Magnesia phosph. + Silicea 6 DH aa trituration 60 gr. 2 mesures par jour.

 

A l’âge adulte, lorsque la situation se complique, et dans l’attente d’une thérapie génique

(recherches en cours), on pourra proposer une greffe coeur-poumon qui fournira une amélioration

clinique spectaculaire, mais nécessitera – bien sûr – un traitement anti-rejet au long cours.

http://www.vaincrelamuco.org 

L’association « Vaincre la Mucoviscidose » est née de l’union de parents concernés par la maladie d’un de leurs enfants et désireux d’agir et de se réunir.

Voir aussi : « Les virades de l’espoir  » organisés par la Société française de mucoviscidose.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.