L’appendicite

Appendicite aiguë

C’est un trouble courant chez les jeunes de 5 à 25 ans. Ses symptômes sont classiques (malaise, douleurs abdominales, fébricule et troubles digestifs), mais parfois fort trompeurs, ce qui peut être du à la possible position ectopique de l’appendice (parfois même rétro ou sous-hépatique !) ou à l’administration intempestive d’antibiotiques qui vont masquer le tableau qui risque d’évoluer à bas bruit vers une péritonite cloisonnée. Il est clair que l’ablation d’une appendicite enflammée ne devra jamais être différée.

Cependant, lorsque le tableau est bâtard, certains homéopathes (Clarke) ont proposé des remèdes susceptibles d’enrayer la poussée inflammatoire, ainsi : Iris minor (ph), LachesisPyrogenium … 

En homéopathie complexiste, on utilisera par exemple :

Echinacea comp.  (lab. Heel)   L’infection (Echinacea comp. D3, Sanguinaria D4, Sulfur D8, Baptisia D4, Lachesis D10, Bryonia D6, Mercurius D8 …) 

Le terme « d’appendicite chronique » est à présent très contesté, car il dissimule parfois une autre affection intestinale (colopathie spasmodique ou maladie de Crohn) ou rénale. En dehors d’un de ces troubles, un régime alimentaire adapté (attention aux conserves), ainsi que la prescription de pré et probiotiques (lactobacilles) suffit généralement à améliorer la situation.

Informations fournies par la situation des cicatrices abdominales :

alt  

 

L’abdomen aigu nécessite un examen soigneux du patient : si le ventre ne respire pas, il faut craindre la péritonite. Les causes peuvent être multiples : typhoïde, appendicite, cholécystite, hernie étranglée, diverticulose infectée … mais aussi une inflammation de voisinage (urinaire ou gynécologique). En attendant les résultats du laboratoire et l’avis du chirurgien, on pourra essayer : 

  • Arsenicum alb. … froid intérieurement mais chaud extérieurement, peur de mourir, aversion pour les douceurs
  • Belladonna (ca) … fièvre élevée, douleur aggravée au toucher, peur de bouger
  • Bryonia (ph) … constipation, inappétence, anxiété et impatience, le moindre mouvement aggrave la douleur
  • Iris tenax … remède clef de l’appendicite, selon Clarke
  • Nux vomica (s) … irritable, constipation et diarrhée, hémorroïdes
  • Phosphorus … vomit sitôt qu’il prend quoi que ce soit

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.