L’argile

   

« Tous les hommes sont pétris de la même argile ! » 

Plus connu sous le nom de « terre glaise », l’argile est un matériau sédimentaire très répandu à la surface de notre planète. L’argile est citée dans de nombreux passages de l’ancien et du nouveau testament, notamment le passage où Jésus redonne la vue à un aveugle en lui appliquant de l’argile sur les yeux. 

La porcelaine et la faïence sont obtenues, selon divers procédés, à partir d’un mélange d’argile, de feldspath et de kaolin cuit à forte température. Il s’agit de Silicate d’aluminium (Al2O3-2SiO2) en feuillets, riche en oligo-éléments (calcium, phosphore, fer, sodium, magnésium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse …).

On distingue en médecine : 

* Le Kaolin ou « argile blanche » … la plus douce, c’est celle que l’on emploie en cosmétique ou pour l’usage interne 

* Les smectites ou « argile verte » … la plus utilisée, contenant un chlorure ferreux, répandue largement dans l’industrie chimique et pharmaceutique. 

* « L’argile rouge » … la plus riche en oxyde de fer (est uniquement utilisée en masque et en bains). 

C’est le mélange colloïdal entre l’argile et l’humus (complexe argilo-humique) qui permet le développement de la vie végétale sur terre. 

L’argile possède un étonnant pouvoir absorbant : elle décongestionne et absorbe les odeurs. Elle possède en outre un effet protecteur de surface et anti-inflammatoire notable. Elle peut s’associer parfaitement à de nombreux autres produits naturels, comme les huiles essentielles, les huiles végétales, le vinaigre de cidre … Elle s’applique :

  • — par voie externe, en compresse, cataplasme ou enveloppement (environ 1 cm d’épaisseur), en masque, en gommage …. Indications : acné, contusion, hématome, égratignure, foulure, arthralgies … NB. Il existe dans le commerce de l’argile en tube prête à l’emploi. Ne laissez jamais sécher complètement l’argile à même la peau.

  • — par voie interne (produits ayant reçus un agrément alimentaire) : diluée dans un peu d’eau, cette eau argileuse renforce le potentiel de barrière au niveau digestif. C’est un bon traitement des diarrhées infectieuses (SMECTA®), des muqueuses enflammées : hernie hiatale, angines (en gargarismes), irrigations nasales (rhinite, rhume des foins, sinusite). Dans l’élevage, on l’utilise également pour le traitement des parasitoses digestives.

NB. L’homéopathie possède une pathogénésie d’Alumina silicata (Kollitsch p. 255) le Kaolin. Angine membraneuse extensive (grave), avec toux sèche suffocante. douleurs lombaires brûlantes, sensation de constriction des orifices.

NB. à ne pas confondre avec :

L’Alun (silicate double d’aluminium et de potassium, utilisé en cosmétique). Pathogénésie homéopathique : indurations ligneuses des sujets maigres et secs.

Le Talc (silicate de magnésium)

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.