Diagnostic différentiel : les 4 couches & les 3 réchauffeurs (ch5)

Chapitre 5 : diagnostic différentiel selon les quatre couches : défensive, de l’énergie, nourricière et du sang

Le diagnostic différentiel selon les quatre couches est une méthode qui permet de différencier les affections de chaleur et de tiédeur dues à une atteinte externe.

Cette méthode s’est développée à partir du diagnostic différentiel selon les six méridiens.

Cette méthode classe les syndromes en quatre catégories, en tenant compte des règles du développement des affections occasionnées par l’agression de l’énergie perverse de tiédeur et de chaleur ainsi que des caractéristiques pathologiques propres à chaque stade du processus de ces maladies, en se conformant aux règles de transmission des affections établies entre elles.

  • Les syndromes de la couche défensive et les syndromes de la couche de l’énergie traduisent des affections dues à un dérèglement des fonctions.
  • Les syndromes de la couche nourricière et les syndromes de la couche du sang traduisent des affections dues à un endommagement de la matière.

Entre les couches Wei et Qi d’une part et les couches Ying et Xue d’autre part.

Il existe des différences liées à la profondeur (superficiel ou profond) de l’affection et à la gravité(léger ou grave).

  • Les syndromes de la couche défensive relèvent de la superficie, ce sont des affections de dérèglement des fonctions de la défense externe provoquées par l’agression   des énergies perverses de chaleur et de tiédeur, ces maladies sont localisées au poumon, à la peau et aux poils.
  • Lorsque la perversité progresse, elle pénètre au niveau de la couche de l’énergie provoquant un dérèglement fonctionnel des organes et des viscères.

En général à ce stade, l’énergie perverse est prépondérante et l’énergie droite n’est pas encore affaiblie, la lutte entre le pervers et le droit est violente et présente les caractéristiques d’un embrasement dans la profondeur.

  • Quand l’énergie perverse agresse la couche de l’énergie, des symptômes apparaissent dans différents endroits :

Poitrine et diaphragme, poumon, estomac, gros intestin, intestin grêle, foie et VB.

  • Si ces perversités tiédeur et de chaleur pénètrent en profondeur dans la couche nourricière ou dans le péricarde, amoindrissant et consumant les liquides physiologiques dans le sang, c’est alors un syndrome de la couche nourricière.
  • Si les perversités de tiédeur et de chaleur pénètrent en profondeur dans le Cœur, le Foie ou le Rein endommageant le sang du Foie et l’essence du Rein, consumant et agitant le sang, il s’agit alors d’un syndrome de la couche du sang.

 

En chinois, la couche n’a pas le sens de délimitation, mais il désigne plutôt un stade.

Les quatre couches Wei, Qi Ying et Xue représentent en réalité quatre stades des maladies de tiédeur et de chaleur : superficiel, profond, bénin et grave.

  • Il est admis généralement que la transmission des affections de chaleur s’effectue comme suit :

De la couche défensive à la couche de l’énergie puis à la couche nourricière et enfin à la couche du sang.

C’est à dire du plus superficiel au plus profond.

 

  • Etant donné les différences entre les perversités, entre les niveaux de gravité des atteintes perverses et entre les constitutions physiques, en clinique les affections peuvent se manifester :
  • Directement par un syndrome de la couche de l’énergie ou de la couche nourricière et non pas par un syndrome de la couche défensive.
  • Dans d’autres cas, quand il existe en même temps un syndrome de la couche défensive et un syndrome de la couche de l’énergie, c’est une affection simultanée des couches de la défense et d l’énergie.
  • Ou s’il s’agit de la coexistence d’un syndrome de la couche de l’énergie avec un syndrome de la couche nourricière ou avec un syndrome de la couche du sang, on parle d’un double embrasement des couches de l’énergie et du sang.
  • Il existe aussi une situation au cours de laquelle un syndrome de la couche défensive ne se transmet pas à la couche de l’énergie, mais pénètre directement jusqu’à la couche du sang, c’est la transmission désordonnée au péricarde.

Les maladies de tiédeur et de chaleur sont caractérisées par l’endommagement des liquides par la perversité chaude.

Dans le traitement, il sera donc essentiel de :

  • Disperser la chaleur et de protéger les liquides.
  • En cas de syndrome de la couche défensive et de l’énergie, il est important de clarifier et de disperser la chaleur perverse, cette dispersion de la chaleur permettant de protéger les liquides.
  • En cas de syndrome de la couche nourricière et du sang, il faut clarifier la chaleur et rafraichir le sang simultanément mais aussi nourrir le Yin afin de produire les liquides.

 

1) Syndrome de la couche défensive

Pathogénie :

Les énergies perverses de chaleur et de tiédeur agressent la superficie, la défense externe est inopérante, les fonctions de diffusion et de descente du Poumon sont altérées.

Symptômes et signes :

Fièvre, légère crainte du vent et du froid, pas ou peu de transpiration, maux de tête, gorge rouge et douloureuse, toux, soif légère.

Bords et pointe de la langue rouges, enduit fin et blanc. Pouls superficiel et rapide.

 

2) Syndrome de la couche de l’énergie

Pathogénie :

Les énergies perverses de chaleur et de tiédeur pénètrent dans la profondeur, la perversité est puissante et l’énergie droite n’est pas encore affaiblie, il y a combat entre le droit et le pervers, la chaleur interne devient prépondérante et brulante.

Symptômes et signes :

Forte fièvre et crainte de la chaleur, soif de boissons froides, mictions courtes et urines jaunes, selles sèches.

Langue rouge, enduit jaune et sec, pouls rapide.

 

3) Syndrome de la couche nutritive

Pathogénie :

Les énergies perverses de chaleur et de tiédeur pénètrent profondément dans la couche nourricière, brulent et amoindrissent le sang parmi les liquides physiologiques, troublant l’esprit.

Symptômes et signes :

Chaleur du corps aggravée la nuit, soif normale le jour ou même absence de soif.

Sensation d’oppression au niveau de la poitrine, pas envie de dormir, agitation et délire verbal.

Langue rouge cramoisi, peu ou pas d’enduit. Pouls fin et rapide.

 

4) Syndrome de la couche du sang

Pathogénie :

Les énergies perverses de chaleur et de tiédeur pénètrent profondément dans la couche du sang, brulent et amoindrissent le sang parmi les liquides organiques, c’est la déperdition du sang.

La chaleur perverse brule et endommage les vaisseaux sanguins, leur sang divague, des hémorragies apparaissent, c’est l’agitation du sang.

La chaleur dans le sang devient prépondérante et brulante, troublant l’esprit.

Symptômes et signes :

Corps chaud, agitation des mains et des pieds, accès de folie et délire.

Vomissements de sang, épistaxis, sang des les selles et les urines, apparition d’éruptions.

Langue rouge cramoisie. Pouls rapide ou fin et rapide.

 

chinois    idéogramme qui signifie amour (nom) et aimer (verbe)

Le diagnostic différentiel selon les trois réchauffeurs

Le diagnostic différentiel selon les Trois Réchauffeurs est une des méthodes de différenciation des maladies de tiédeur.

Ces affections sont dues à l’agression externe de l’organisme par une énergie perverse de tiédeur/chaleur.

Leur caractéristique clinique essentielle est :

L’endommagement du Yin par la fièvre et la perversité chaude entrainant la production de sècheresse.

 

Le diagnostic différentiel selon les Trois Réchauffeurs consiste à classer les affections de chaleur en trois catégories :

  1. Les syndromes de chaleur du Foyer Supérieur.
  2. Les syndromes de chaleur du Foyer Moyen .
  3. Les syndromes de chaleur du Foyer Inférieur.

Cette méthode diagnostique se conforme aux règles de transmission des affections entre ces trois catégories.

  • Les maladies de chaleur du Réchauffeur Supérieur incluent des affections du Poumon, du Cœur et du Péricarde.
  • Les maladies de chaleur du Réchauffeur Moyen incluent des affections de la Rate, de l’Estomac et du Gros Intestins.
  • Les maladies de chaleur du Réchauffeur Inférieur incluent les infections du Foie, du Rein et de la Vessie.

 

Suivant les règles de transmission des affections de chaleur dans les Trois Réchauffeurs, la maladie commence généralement au Foyer Supérieur, se transmet au Foyer Moyen puis atteint le Foyer Inférieur.

Puisque le diagnostic différentiel selon les Trois Réchauffeurs et le diagnostic différentiel selon les quatre couches sont deux méthodes servant à différencier les affections de chaleur, en dernier ressort elles s’appliquent aux organes et aux viscères.

 

Il existe donc d’étroites relations entre ces deux méthodes.

Il est possible également de dire que le diagnostic différentiel selon les Trois Réchauffeurs comprend le contenu du diagnostic différentiel selon les quatre couches.

De la même façon, ce dernier inclut les organes et les viscères des Trois Réchauffeurs.

 

Chacune de ces approches diagnostiques comporte des caractéristiques différentes :

  • Le diagnostic différentiel selon les quatre couches classe essentiellement les affections de chaleur en quatre stades : superficiel et profond, bénin et grave.
  • Le diagnostic différentiel selon les Trois Réchauffeurs distingue lui trois grandes parties du corps agressées par les maladies de chaleur.
  • Afin de pouvoir différencier de manière globale les affections de chaleur, il n’est pas inutile d’associer ces deux méthodes en tenant compte de leurs convergences et divergences.

 

Les affections de chaleur et humidité ont les caractéristiques suivantes :

Chaleur contenue dans l’humidité, mouvements de l’énergie bloqués par l’humidité.

Ainsi le traitement consistera à chasser l’humidité, à clarifier la chaleur et à libérer les mouvements de l’énergie.

 

a) Foyer Supérieur

  • TaiYin de la Main (Poumon) 

a) Pathogénie : Les énergies perverses de tiédeur et de chaleur agressent la superficie, la défense externe est inefficace, les fonctions de diffusion et de descente du Poumon sont altérées.

Symptômes et signes :

Fièvre et légère crainte du froid et du vent, pas ou peu de transpiration.

Maux de tête, gorge rouge et douloureuse, toux, légère soif.

Bords et pointe de la langue rouge, enduit mince et blanc. Pouls superficiel et rapide.

 

b) Pathogénie : Les énergies perverses de tiédeur et de chaleur pénètrent dans la couche de l’énergie, la chaleur s’accumule et prospère dans le Poumon.

Symptômes et signes :

Corps chaud et transpiration, toux et dyspnée, soif.

Langue enduit jaune, pouls rapide

 

c) Pathogénie : Les énergies perverses de chaleur et d’humidité bloquent la peau en superficie.

Les fonctions de diffusion et de descente du Poumon sont altérées.
La défense externe est inefficace, la chaleur et l’humidité se répandent dans l’interne, les mouvements de l’énergie sont bloqués :

Des maladies combinées de l’énergie et de la défense apparaissent.

Symptômes et signes :

Crainte du froid et fièvre, tête lourde et troublée, corps lourd et douloureux .

Bouche fade, absence de soif, sensation de plénitude et d’oppression au niveau de la poitrine et de la cavité stomacale.

Enduit blanc et gras. Pouls mou.

 

JueYin de la Main (Péricarde)

a) Etiologie: Energies perverses de Tiédeur et de Chaleur

Pathogénie :

Les énergies perverses de tiédeur et de chaleur brulent les liquides ce qui produit des mucosités, les mucosités chaudes troublent le Péricarde.

Symptômes et signes :

Corps chaud et mains brulantes.

Trouble de l’esprit et délire verbal ou confusion mentale, mutisme, raideur de la langue, quatre membres froids.

Langue racornie et vieille, rouge cramoisi, enduit jaune et sec.

Pouls fin, glissant et rapide.

 

b) Etiologie: énergies perverses de Tiédeur et d’Humidité

Pathogénie :

La chaleur et l’humidité stagnent et s’échauffent, produisant des mucosités troubles, les mucosités humides troublent le Péricarde.

Symptômes et signes :

Corps chaud difficile à mouvoir.

Esprit lourd et stupidité, alternance d’état inconscient accompagné de délire verbal et d’état conscient accompagné d’idiotie.

Enduit blanc et gras ou jaune et gras. Pouls mou et glissant ou mou, glissant et rapide.

 

b) Foyer Moyen

  • YangMing du Pied (Estomac)

Etiologie : Energies perverses de Tiédeur et de Chaleur

Pathogénie : les énergies perverses de tiédeur et de chaleur pénètrent dans l’interne, dans le Yang Ming et dans l’estomac, la chaleur brule et est prépondérant, la chaleur interne s’élève.

Symptômes et signes :

Forte fièvre et crainte de la chaleur, transpiration abondante .

Soif de boissons froides, visage rouge, sensation d’oppression de poitrine.

Langue rouge, enduit jaune et sec. Pouls vaste, grand et rapide.

 

  • YangMing de la Main (Gros Intestin)

Etiologie : Energies perverses de Tiédeur et de Chaleur

Pathogénie : Une forte fièvre et une transpiration endommagent les liquides.

L’Estomac et les Intestins sont chauds et secs, les matières fécales s’agglomèrent sous l’action de la chaleur et forment un état de plénitude, les urines s’assèchent et stagnent.
Les mouvements de l’énergie se bloquent, les énergies des organes ne peuvent plus communiquer.

Symptômes et signes :

Corps chaud et fièvre en marées l’après midi, transpiration.

Constipation, douleurs et gonflements abdominaux, aggravés par la palpation.

Agitation et délire verbal.

Langue rouge, enduit jaune et sec, ou en cas de gravité, brulé avec de épines.

Pouls profond, plein, avec de la force.

 

  • TaiYin de Pied (Rate)

Etiologie : Energies perverses de Chaleur et d’Humidité

Pathogénie : La chaleur et l’humidité bloquent la Rate, les mouvements de l’énergie sont entravés, la montée et la descente sont altérées.

Symptômes et signes :

Corps chaud, gonflement et plénitude de la cavité stomacale et de l’abdomen, inappétence, vomissements, selles molles et bloquées.

Difficultés à se mouvoir, corps lourd et fatigue des membres.

Enduit blanc et gras, pouls mou.

 

c) Foyer Inférieur

  • ShaoYin du Pied (Rein)

Etiologie : Energies perverses de Tiédeur et de Chaleur

Pathogénie :

Les énergies perverses de tiédeur et de chaleur stagnant longtemps sans perdre de leur vigueur, s’enfoncent profondément dans le Foyer inférieur, dissipent et brulent le Yin Véritable, le yin du Rein est consumé et affaibli.

Symptômes et signes :

Petite fièvre, chaleur aux mains et aux pieds, et en cas d ‘aggravation chaleur ressentie aux dos des mains et des pieds, bouche et gorge sèches, fatigue mentale et surdité.

Langue cramoisie, peu d’enduit.

Pouls vide, grand ou ralenti, lent et noué.

 

  • JueYin du Pied (Foie)

Etiologie : Energies perverses de Tiédeur et de Chaleur

Pathogénie :

Les énergies perverses de tiédeur et de chaleur dissipent et brulent le Yin Véritable, le Sang du Foie et l’essence du rein sont asséchés, l’eau n’irrigue plus le bois, les tendons ne sont plus nourris, le vent dû à la déficience s’agite dans l’interne.

Symptômes et signes :

Outre les signes dus à la consommation et à l’affaiblissement du Yin du Rein, agitation des mains et des pieds, ou plus graves convulsions cloniques, palpitations violentes, ou plus grave encore douleurs cardiaques, trouble de l’esprit et refroidissement des membres.

Langue cramoisie et peu d’enduit, ou cramoisie, brillante et sans enduit.

Pouls fin et accéléré ou menu, fin sur le point de s’arrêter.

 

  • TaiYin du Pied (Vessie)

Etiologie : Energies perverses de Chaleur et d’Humidité

Pathogénie :

Les énergies perverses de chaleur et d’humidité bloquent la Vessie, la Voix des Eaux n’est pas dégagée. L’humidité et la chaleur emplissent la Vessie et le Réchauffeur Interne.

Symptômes et signes : mictions entravées, chaleur qui monte à la tête qui enfle, corps lourd, courbatures, esprit troublé, vomissements sans matières alimentaires, bouche sèche mais absence de soif. Enduit blanc et gras. Pouls mou.

 

 

A propos de l'auteur
Francis HUMBERT
Je suis praticien de médecine chinoise, ostéopathe D.O, depuis plus de 35 ans après de nombreuses formations ...