Le diagnostic différentiel selon les 6 méridiens (ch4)

Chapitre 4 : le diagnostic différentiel selon les six méridiens

Le diagnostic différentiel selon les six méridiens est une méthode permettant de différencier et de classifier les processus morbides occasionnés par les atteintes externes du vent et du froid.

Cette méthode, en tenant compte des règles d’apparition et de développement des affections dues à l’agression du froid ainsi que des caractéristiques pathologiques propres à chaque stade du processus de ces maladies, classe les syndromes en six catégories.

Le principe directeur de classification repose sur le Yin et le Yang et il existe deux grandes classes : les trois Yang et les trois Yin.

Concrètement, le syndrome des six méridiens sont les suivants :

  • Le syndrome Taiyang,
  • Le syndrome Yangming,
  • Le syndrome Shaoyang
  • Le syndrome Taiyin,
  • Le syndrome Shaoyin,
  • Le syndrome Jueyin.

 

Les trois premiers sont les trois syndromes Yang,

Les trois derniers sont les trois syndromes Yin.

Les syndromes des trois Yang concernent les affections des six viscères,

Les syndromes des trois Yin concernent les affections des cinq organes.

 

En pratique, le diagnostic différentiel selon les six méridiens s’applique également aux organes et aux viscères dont dépendent les six méridiens.

Cette méthode diagnostique résume fondamentalement les syndromes des douze méridiens liés aux organes et aux viscères et permet d’édicter les règles de transmission des affections entre les méridiens.

 

Si l’on considère la localisation des affections des six méridiens :

Les maladies du Taiyang sont en superficie,

Les maladies du Shaoyang sont à mi chemin de la superficie et de la profondeur,

Les syndromes des trois Yin appartiennent tous à la profondeur.

En ce qui concerne la nature des affections et le rapport entre le droit et le pervers :

  • Les maladies des trois Yang sont souvent des syndromes de chaleur et de plénitude,
  • Les maladies des trois Yin sont souvent des syndromes de froid et d’insuffisance.

 

Pour ce qui est des règles de transmission des affections, elles sont habituellement les suivantes :

  • Les affections des trois Yang se transmettent aux trois Yin,
  • Les affections superficielles pénètrent en profondeur, les affections en profondeur se développent.

 

Les syndromes des six méridiens peuvent apparaître isolément ou bien deux ou trois syndromes peuvent se manifester conjointement.

Il peut arriver également qu’un syndrome se transforme en un autre.

Lorsque les syndromes de deux ou trois méridiens se manifestent ensemble, on parle d’affections associées.

Si le syndrome d’un méridien ne s’est pas encore estompé et qu’apparaît déjà le syndrome d’un autre méridien, les deux affections coexistent : ces maladies survenant l’une après l’autre s’appelle affections simultanées.

Quand le syndrome d’un méridien se transmet à un autre méridien, cela s’appelle la « transmission par les méridiens ».

Enfin, les principes de traitement des affections des six divisions peuvent être sommairement résumés ainsi :

  • S’il s’agit de syndrome Yang, il convient de chasser la perversité,
  • S’il s’agit de syndrome Yin, il convient de renforcer l’énergie droite.

 

a) Maladie du Tai Yang

Syndrome du Méridien

1/ TaiYang attaqué par le Vent

Pathogénie : Le méridien de la Vessie TaiYang du pied rassemble les six méridiens,

Englobe la nutrition et la défense, et est comme une barrière à la surface du corps.

Les énergies perverses du vent et du froid agressent TaiYang, la défense externe n’est plus opérante, un syndrome TaiYang de surface apparaît.

Le vent pervers attaque la superficie, la défense externe n’est pas solide, le Yin nourricier s’échappe à l’extérieur, défense et nutrition ne sont plus en harmonie.

Symptômes et signes :

Fièvre, crainte du vent, transpiration spontanée, maux de tête.

Enduit mince et blanc. Pouls superficiel et lent.

 

2/ TaiYang agressé par le Froid

Pathogénie : Le méridien de la Vessie TaiYang du pied rassemble les six méridiens,

Englobe la nutrition et la défense, et est comme une barrière à la surface du corps.

Les énergies perverses du vent et du froid agressent TaiYang, la défense externe n’est plus opérante, un syndrome TaiYang de surface apparaît.

Le froid pervers attaque la superficie, les espaces interstitiels se bloquent, le Yang défensif stagne, le Yin nourricier se fige.

Symptômes et signes :

Crainte du froid, fièvre, maux de tête, courbatures, douleurs articulaires, pas de transpiration, dyspnée.

Enduit mince et blanc. Pouls superficiel et serré.

HoroscopeChinois

Syndrome du Viscère

  • Accumulation d ‘eau au TaiYang

Pathogénie :

La perversité de surface ne se dissipe pas, suit le méridien et pénètre dans le viscère. L’activité de la Vessie est perturbée, les liquides ne sont plus répartis, l’eau s’accumule dans la Vessie.

Symptômes et signes :

Fièvre, transpiration, envie de boire, vomissement d’eau, miction perturbée.

Pouls superficiel. Langue enduit blanc

 

  • Accumulation de sang au TaiYang

Pathogénie :

La perversité de surface ne se dissipe pas, la perversité suit le méridien et pénètre dans le viscère.

L’activité de la Vessie est perturbée, les liquides ne sont plus répartis, l’eau s’accumule dans la Vessie.

Symptômes et signes :

Le petit bassin contracté, dur et plein, altération mentale, incontinence urinaire.

Langue violet sombre ou présentant des taches de stagnations. Pouls profond et ralenti

 

b) Maladie du YangMing

  • Syndrome du Méridien (la chaleur en excès n’a pas de forme)

Pathogénie :

Le YangMing dépend de l’interne, le pervers pénètre dans le YangMing, lutte entre droit et pervers.

La perversité de surface TaiYang se transforme en chaleur et pénètre dans l’interne.

L’énergie perverse est en excès et l’énergie droite en insuffisance.

Il y a lutte entre le pervers et le droit, la chaleur se répand dans l’interne.

Symptômes et signes :

Forte fièvre, crainte de la chaleur, transpiration abondante, soif de boissons fraiches, visage rouge, sensation d’oppression au niveau de la poitrine.

Langue rouge, enduit jaune et sec. Pouls vaste, grand et rapide.

 

  • Syndrome du Viscère (la stagnation de chaleur en excès a une forme)

Pathogénie :

Le YangMing dépend de l’interne, le pervers pénètre dans le YangMing, lutte entre droit et pervers.

Le syndrome du méridien ne se dissipe pas : la forte fièvre et la transpiration abondante blessent les liquides,

Estomac et Intestins sont secs et chauds, la chaleur perverse pénètre dans l’Intestin et agglomère les matières fécales.

Les urines sont asséchées et bloquées dans l’interne, les stagnations empêchant les mouvements de l’énergie, l’énergie du viscère est entravée.

Symptômes et signes :

Corps chaud, fièvre en marées, transpiration.

Constipation, sensation de plénitude abdominale douloureuse aggravée à la palpation.

Agitation et délire verbal.

Langue rouge, enduit jaune et sec. Dans les cas graves, apparition d’épines sur la langue.

Pouls profond, plein, avec de la force.

 

c) Maladie du ShaoYang

  • Syndrome du mi-superficie/mi-pronfondeur

Pathogénie :

Le ShaoYang est le pivot des mouvements de l’énergie, il dépend pour moitié de la superficie et pour moitié de la profondeur.

L’énergie et le sang sont affaiblis, l’énergie perverse provient d’une affection du TaiYang non guérie ou pénètre directement jusqu’au ShaoYang.

Le droit et le pervers luttent à moitié en surface, à moitié en profondeur. C’est le moment où les mouvements ne sont pas libres, la superficie et la profondeur ne sont pas harmonisées.

Symptômes et signes :

Sensation alternée de chaud et de froid.

Plénitude pénible au niveau de la poitrine et des flancs. Sensation d’oppression au niveau de la poitrine soulagée par les vomissements.

Bouche amère et sèche, vertiges. Langue enduit mince et jaune. Pouls tendu.

 

d) Maladie du TaiYin

  • Syndrome de froid et d’insuffisance du TaiYin

Pathogénie :

La maladie de TaiYin provient d’une affection mal traitée de l’un des trois Yang qui affaiblit et endommage le Yang de la Rate, ou encore le Yang de la Rate est insuffisant.

La perversité froide pénètre directement au centre et s’y développe.

Le Yang de la Rate s’affaiblit, les fonctions de transport et de transformation ne s’effectuent plus.

Le TaiYin est vide et froid, le froid et l’humidité s’accumulent dans l’interne.

Symptômes et signes :

Sensation de plénitude abdominale et vomissements, appétit diminué.

Diarrhées et douleurs abdominales améliorées par la chaleur et le massage, absence de soif.

Langue pale et enduit blanc. Pouls ralenti ou lent.

 

e) Maladie du ShaoYin

  • Syndrome de froid du ShaoYin

Pathogénie :

Cœur et Rein du ShaoYin sont les organes de l’eau et du feu, les racines du yin et du Yang. Quand Cœur et Rein sont atteints et rendus insuffisants, la maladie ShaoYin apparaît.

  • Si le Yang est faible et le Yin prépondérant, ce dernier se transforme en froid, en trainant le syndrome de froid du ShaoYin.

ou encore :

  • Si le Yin est faible et le feu prépondérant, le Yang se transforme en chaleur entrainant le syndrome de chaleur du ShaoYin.
  • Soit l’insuffisance du Yang du Cœur et du Rein permet à la perversité froide de pénétrer directement dans le ShaoYin.
  • Soit un traitement inadéquat provoque un excès de transpiration et de diarrhée, endommageant et affaiblissant le Yang du Cœur et du Rein, le Yin alors se transforme en froid.

Symptômes et signes :

Crainte du froid et fatigue, apathie, quatre membres froids, diarrhées lientériques claires, soif de boissons chaudes, urines claires.

Langue pâle et enduit blanc. Pouls menu et fin.

 

  • Syndrome de chaleur du ShaoYin

Pathogénie :

Cœur et Rein du ShaoYin sont les organes de l’eau et du feu, les racines du yin et du Yang. Quand Cœur et Rein sont atteints et rendus insuffisants, la maladie ShaoYin apparaît.

  • Si le Yang est faible et le Yin prépondérant, ce dernier se transforme en froid, entrainant le syndrome de froid du ShaoYin.

ou encore :

  • Si le Yin est faible et le feu prépondérant, le Yang se transforme en chaleur entrainant le syndrome de chaleur du ShaoYin.
  • Soit une perversité chaude d’un des trois Yang ne s’est pas dissipée et elle consume et affaiblit le Yin Véritable.
  • Soit tout simplement le Yin est insuffisant, la perversité pénètre dans le ShaoYin, le Yang se transforme en chaleur, celle ci brule le vrai Yin.
  • Insuffisance du Yin du Cœur et du Rein, l’eau ne contrôle plus le feu, le feu du Cœur seul est en excès, Cœur et Rein ne sont plus en accord.

Symptômes et signes :

Sensation d’oppression au niveau de la poitrine, impossibilité de rester allongé, bouche et gorge sèches, urines jaunes. Langue rouge et peu d’enduit. Pouls fin et rapide.

 

f) Maladie du JueYin

  • Syndrome de coliques dues à une parasitose

Pathogénie : JueYin, c’est la fin du Yin, le commencement du Yang, dans le Yin il y a du Yang.

  • Soit il s’agit d’une transmission par le méridien.
  • Soit c’est une attaque directe.
  • Soit encore une maladie a été mal traitée, l’énergie perverse s’enfonce dans l’interne et l’affection atteint JueYin.

Les mouvements de l’énergie sont désordonnés, le Yin et le Yang se dressent l’un contre l’autre, la chaleur et le froid sont mêlés, les vers ne restent plus en place et surgissent au niveau supérieur.

Symptômes et signes :

Diabète, l’énergie remonte et assaille le Cœur, douleur et chaleur au niveau du Cœur.

Faim sans envie de manger, vomissements de vers, diarrhées.

Refroidissement des quatre membres.

Langue enduit jaune et sec. Pouls tendu ou profond et intermittent.

 

 

A propos de l'auteur
Francis HUMBERT
Je suis praticien de médecine chinoise, ostéopathe D.O, depuis plus de 35 ans après de nombreuses formations ...