Le fétichisme

 

Le fétichisme sexuel est la fixation du désir et la recherche d’une satisfaction sexuelle, par le contact ou la vue d’une partie du corps, comme par exemple les seins, les fesses, les jambes, le nombril, les mains, le nez ou encore les pieds, d’un objet (des gants, des bas, des bottes, ou encore des chaussures) ou d’une matière …

 

Chez le garçon, on observe souvent une impuissance érectile liée à une angoisse anale (contrôle) ou phallique (désir de puissance). Parfois l’érection a lieu devant des « fétiches » (objet sexuel partiel ou substituts : petites culottes, armes blanches ou pistolets … c’est un transfert sur l’objet).

 

L’obsessionnel a des désirs incestueux, il se punit pour ces pulsions « interdites » qu’il repousse sans cesse par des rites.

 

  • Arsenicum  album … Intolérant et cynique, rejet de la sensibilité et de la fantaisie (collectionneur), pulsions fortes… mais craintes de « souillures » 
  • Zincum –> Cobaltum  (zn) … asthénie, dépression et irritabilité réflexe : rêves lascifs, spermatorrhée sans érection.
  • Anacardium  (am) … Indécision et impulsivité contradictoire, sur fond d’insécurité

Nosodes (remèdes à utiliser devant la chronicité du phénomène) :       

  • Psorinum … angoisse continuelle (frileux améliorée pendant les repas).
  • Medorrhinum … les condylomes ont été très mal vécus.
  • Serum anti-coli … scrupules, angoisses nocturnes, phobie de la foule.

 « Le verbe aimer est difficile à conjuguer. Son passé n’est pas simple, son présent est imparfait, et son futur est toujours conditionnel ». Jean Cocteau

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.