Le régime des dystoniques

 

Le régime des dystoniques

 

Les DYSTONIQUES sont ceux des sujets jeunes qui présentent des compulsions alimentaires, sur fond d’asthénie, de démotivation et de troubles du sommeil (autrefois appelés « spasmophiles »). Ces comportements sont facilités par les sucres rapides (sodas, gâteaux, bonbons, glaces, confitures …) et l’alcool qu’il faudra réduire absolument. Ces compulsions sont – la plupart du temps – liés à :

 

1/ un déficit en DOPAMINE qui est un neuromédiateur PSYCHOTONIQUE. Son précurseur est la Phénylalanine (acide aminé essentiel), avec comme catalyseurs le Fer et les vitamines B3/B6 + Zinc et Magnésium … Sa carence est impliquée dans la psychasthénie, les dépressions d’involution (la cinquantaine mal vécue ?!), les troubles de mémoire et de la concentration, la baisse de la libido et les insomnies de la deuxième partie de la nuit (ex.: le réveil à 5 heures du matin).

 

Solution = par exemple un sachet protéiné, un bout de poisson ou un œuf à prendre le matin

 

2/ un déficit en SEROTONINE, qui est un neuromédiateur SEDATIF, synthétisé à partir du Tryptophane (acide aminé également) en présence de  Fer et de vitamine B3. Sa carence semble impliquée dans le contrôle pulsionnel, il stabilise l’humeur, les phénomènes d’agressivité, d’impatience et d’intolérance à la frustration.

 

Solution = si l’on veut améliorer la charge en Sérotonine, il faut conseiller de prendre de la Bêta-lactalbumine (avec Ca + Mg) l’après midi : un yaourt ou un sachet concentré de cet acide aminé (cf. nombreuses marques). Cette méthode s’avère intéressante dans les addictions (arrêt du tabac, boulimie compulsive du soir) et chez les enfants hyperactifs.

 

3/ La MELATONINE est une hormone également dérivée du Tryptophane, par l’intermédiaire de la sérotonine et sécrété par l’épiphyse. C’est un remède classiquement utilisé en cas de troubles du sommeil, de « jet-lag ». Ayant mauvaise presse en Europe, on utilise un de ses précurseurs : le Millepertuis (Hypericum perfolatum par exemple, d’ailleurs proposée parmi les plantes des BNS/PNS).

 

Les fabacées (lentilles, haricots, pois chiches, fèves) sont également riches en tryptophane (précurseur de la Dopamine et de la Mélatonine). Dans la base des plantes proposées par les BNS/PNS, on trouve :


Alfalfa                                    la Luzerne       stimulant général et dépuratif

Glycyrrhiza glabra               la Réglisse      tonique, antalgique digestif

Griffonia                                légumineuse africaine

Melilotus officinalis             le Mélilot          vasculaire (ménopause)

Robinia pseudo-acacia       l’Acacia           antispasmodique digestif

 

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.