Le sang (MARIEB ch.17)

Le sang

Il comprend 2 parties (Marieb p. 663):

– Une partie cellulaire constituée de globules rouges et une petite couche de globules blancs et de plaquettes (- de 1% pour ces 2 derniers)

– Une partie liquide : le sérum (55%), constitué d’un colloïde de protéines, sucres, minéraux, eau, graisses : le sang est donc un véritable tissu liquide !

NB. Le « sérum » est un « plasma » sans fibrine (ce qui sert à coaguler)

 

On a environ 5 litres de sang. À travers le sang, on a une idée du fonctionnement de tous les organes. Fonctions de =

  • Transport (oxygène – hormones – déchets)
  • Régulations (température, Ph, l’eau = l’albumine aide au maintien de la pression)
  • Protection (globules blancs, plaquettes, anticorps …)

NB. Les 4 principaux sites d’élimination (les « émonctoires »):

  • Le rein élimine tout ce qui est soluble (rôle du sang)
  • Le poumon élimine tout ce qui est gazeux (rôle du sang)
  • Le foie élimine tout ce qui est gras (rôle du sang)
  • Le gros intestin pour ce qui est sec (fibres)
  • Un « émonctoire accessoire » : la peau quand on transpire

 

Le plasma (partie sérique) contient + de 1000 types de protéines différentes. Le sérum c’est un colloïde : mélange de substances grasses et de substance aqueuse (ex: la vinaigrette, la mayonnaise = émulsion), mélange entre des substances hydrophobe (graisses) et hydrophile (sucre ou sel). Entre les 2, il y a les protéines qui vont faire cohabiter ces 2 parties.

On peut doser ces glyco et lipoprotéines grâce a un courant électrique qu’on fait passer dans le sérum (puisque les protéines sont + ou – chargées électriquement): c’est « l’électrophorèse des protéines » du sang (examen qui permet de voir en fonction de l’équilibre des protéines, l’état du « champ de bataille »). Il y a 5 familles de protéines (du moins au plus chargées):

– les Albumines (gèrent l’eau et sont en rapport avec le rein – MTC)

– les Alpha 1, enzymes pro-inflammatoires, essentiellement d’origine hépatique (gèrent le sang et sont en rapport avec le cœur – MTC)

– les Alpha 2 (gèrent l’énergie et sont en rapport avec le poumon – MTC)

– les Bêta globulines, qui renferme les enzymes du système complémentaire (gèrent le yang et sont en rapport avec le foie – MTC)

– les Gamma globulines, essentiellement les anti-corps (la lymphe et sont en rapport avec la rate-pancréas – MTC)

Dans des phénomènes inflammatoires aigus, on va avoir Alpha 1 élevés (ex. tendinite). Si c’est un peu plus chronique, les Alpha 2 s’élèveront ensuite (ex. sinusite).

Si c’est plus grave et plus chronique: les protéines plus grosses seront mobilisées: Bêta (qui précipite en particulier le complément) et Gamma (qui précipite les anticorps).

 

 

Les cellules du sang

1 – Globules rouges (Marieb p. 666) durée de vie = 120 jours

4.5 millions par ml environ (cellule sans noyau qui fait 7 microns de diamètre).

ils contiennent environ 12mg/l d’hémoglobine/hématie.

Les réticulocytes (1 à 3%) = globules rouges jeunes qui n’ont pas encore perdu leur noyau. Si leur taux est bas alors qu’on fait (ou va faire) une anémie: souci dans la moelle (arégénérative).

Quand on a une anémie, c’est soit parce qu’on a perdu du sang (dans ce cas on voit beaucoup de réticulocytes), soit parce qu’on en fabrique pas assez (dans ce cas on a peu de réticulocytes et il faut aller voir au niveau de la moelle).

 

2 – Globules blancs (Marieb p. 674) vivent 2 à 4 jours : 3000 à 6000 par ml.

– La partie la plus importante: les polynucléaires neutrophiles (ou « granulocytes »): défense cellulaire innée, essentiellement augmentée dans les maladies microbiennes. Taux normal: 65%

– Il y a aussi les polynucléaires éosinophiles (1 à 3%), S’ils augmentent jusqu’à 10%: maladie allergique. De 10% à 25%: maladies parasitaires.

– Les lymphocytes : 25 à 30% spécialisés dans les maladies virales et immunes (exemple: dans le sida, les lymphocytes s’effondrent)

– Les monocytes : 5 à 10%. S’ils augmentent, il y a un antigène externe (un intrus).

 

3 – Les plaquettes: petites cellules sans noyau avec la même origine que les cellules rouges. Ce sont elles qui permettent le premier temps de la coagulation. 150’000 à 300’000: taux normal. Hyperplaquettose (plus de 500’000) avec risque de thrombose ou l’hypoplaquettose (ce qui donne le purpura (cytopénique) et des pétéchies sur le corps) avec risque d’hémorragie (sous 50’000).

La coagulation se fait en 3 temps:

1er temps: il se fait grâce aux plaquettes

2ème temps: temps enzymatique avec: la thrombine et la prothrombine (examen: le Taux Prothrombine (TP) ou le temps de quick): c’est le problème des hémophiles

3ème temps: temps des fibrines. Toutes ces enzymes coagulent la fibrine, encore faut-il qu’il y en ait (problème chez les alcooliques).

Les hémophilies sont essentiellement portées par le chromosome X. C’est pour ça que c’est transmis par les femmes et que c’est révélé chez les garçons.

 

Anomalies de l’hémostase (Marieb p.685):

Les thrombopénies (ex: les leucémies, ou maladie auto-immune après vaccination (ex: après la rougeole), les maladies hépatiques.

Les accidents thromboembolique: les caillots qui se forment (ex: varice), thrombus, thromboembolie (un caillot qui peut aller au poumon (embolie pulmonaire: douleur poitrine, toux sèche qui devient grasse si ça traine) ou au cerveau (AVC ou ictus?), la CIVD (Coagulation Intra Vasculaire Disséminée). Traitement: fluidifier le sang. Les plus classiques: l’aspirine, l’héparine et les anti-vitamine K (ex. Simtron)

 

Les groupes sanguins: ABO

C’est le phénotype (l’expression cellulaire) et au-dessus il y a le génotype (qu’elle est l’information)

OO (le O est récessif). Le O est donneur universel

  • Pour être A, il faut être OA ou AA
  • Pour être B, il faut être OB ou BB
  • Pour être AB il faut être AB
  • Le AB est « receveur universel »

LE O est le groupe sanguin d’origine et on le retrouve dans des régions où il n’y a pas beaucoup de mélanges (ex: les indiens d’Amazonie, les basques)

Les A sont apparus plus tard et le B encore plus tard et le AB encore plus tard.

C’est intéressant pour avoir une première idée de reconnaissance de paternité !

 

Le facteur rhésus ( + ou – )

C’est un élément qui peut poser problème pendant la grossesse (fabrication d’AC anti Rhésus + par une mère Rhésus -)

20% de Rhésus négatif dans la population européenne.

 

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.