Le Shiatsu

Le Shiatsu

« LE CŒUR DU SHIATSU EST COMME L’AMOUR MATERNEL… LA PRESSION SUR LE CORPS STIMULE LA SOURCE DE VIE. » Tokojiro Namikoshi

De quoi s’agit-il exactement ? 

Traduit littéralement, le terme « Shiatsu » veut dire « l’art de manipuler le Qi à travers la pression ». Ses origines remontent à la médecine japonaise traditionnelle. C’est un traitement manuel (utilisant différentes parties du corps) effectué afin de lever les stagnations d’énergie et de faire circuler le Qi (énergie vitale), favorisant ainsi les processus de régénérations des tissus du corps et des équilibres psycho-émotionnels. 

Shiatsu2

Une approche manuelle pour traiter l’individu dans son intégralité

La troisième année de formation aux Médecines Traditionnelles Chinoises (MTC) est consacrée au Qi Gong et au Shiatsu. Ces techniques ancestrales fournissent les moyens pour traiter l’individu dans son intégralité. Elles permettent d’intégrer tout ce qui a été appris précédemment dans le cursus de Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Ce cursus peut également être suivi par des personnes ayant une formation médicale dans le cadre de leur formation continue. Ils découvriront alors l’essentiel de la vision orientale de la médecine : les modalités de diagnostic et des divers traitements du corps et de la psyché.

Cette formation se déroule en 6 séances d’un week-end sur un an.

Le Shiatsu : libérer les blocages pour que le corps retrouve ses facultés de régénération

Le shiatsu (comme l’acupuncture d’ailleurs) travaille sur les dysharmonies, blocages mécaniques, psychiques ou énergétiques pour équilibrer les systèmes de régulation corporels perturbés. La finalité du shiatsu est de libérer les stagnations, lever les blocages, apaiser les émotions afin qu’elles puissent être utilisées pour gérer la vie de manière adaptative, régénérer les structures du corps.

Les origines du shiatsu remontent à la médecine japonaise traditionnelle. C’est un traitement manuel utilisant différentes parties du corps, Par le biais des pressions avec les pouces, les mains, les coudes, les genoux et les pieds, des étirements, des rotations, des percussions ou des vibrations des membres, les structures mécaniques et organiques associées sont stimulées et équilibrées pour ramener l’individu dans un état de santé.

 

Une forme de médecine reconnue à part entière au Japon

Depuis 1954, le shiatsu est reconnu au Japon comme une médecine à part entière, qui regroupe l’ensemble des techniques manuelles qui jusqu’alors avaient été gardés et transmis par les maitres d’art martial. Ses concepts et outils ont été précisément codifiés.

En médecine orientale, l’énergie vitale (Qi) circule le long des méridiens du corps. Ceux-ci possèdent des points spécifiques (tsubos) par lesquels l’énergie peut être influencée.

Ces méridiens et points sont des zones de commande des organes internes (ils sont parfois un peu différents de ceux de la MTC).

  • Si l’énergie peut circuler librement dans les méridiens, la vie organique se déploie harmonieusement et nous nous réjouissons d’une bonne santé physique et d’un équilibre émotionnel. 
  • Si le flux d’énergie de ces méridiens est perturbé, ces troubles se manifestent d’abord au niveau du bien-être, et ensuite au niveau de la santé. Le quotidien de l’homme occidental moderne génère par son rythme et ses mauvaises habitudes des situations de déséquilibre énergétique. 

Cette approche manuelle harmonisante est particulièrement efficace pour soutenir les fonctions du système nerveux autonome (respiration, digestion, sommeil, circulation sanguine et menstruation). Les tensions résultant d’un stress émotionnel (ou professionnel) peuvent être influencées de manière positive.

Shiatsu3

Pour le shiatsu, le traitement du corps entier est essentiel, parce que nous ne considérons pas une maladie selon la localisation du symptôme, mais comme un déséquilibre du corps entier « Shizuto Masunaga sensei ».

Toutes les maladies trouvent leurs manifestations dans un excès (jitsu) ou dans la déficience (kyo) du QI.

Les « jitsu » correspondent aux symptômes, alors que les « kyo » correspondent aux causes, la méthode Kyo-jitsu fut prônée par Sensei Masunaga pour remplacer le traitement classique fondé sur la combinaison des tsubos pour traiter des problèmes spécifiques..

Les deux maitres les plus connus du shiatsu sont Namikoshi et Masunaga qui ont créé deux courants différents enseignés jusqu’à aujourd’hui. Dans cette formation, les deux approches seront enseignées. Namikoshi a plus particulièrement développé le travail chiropratique. Alors que Masunaga a gardé les techniques ancestrales codifié les jitsu et les kio présentées ci-dessus.

Formation

Ce cursus de formation de 6 séminaires (5 de Shiatsu + un de Qi Gong), constitue la 3ème année de l’apprentissage à la MTC, il peut aussi être fait de façon indépendante (Formation Médicale Continue).

Avant-programme des cinq séminaires de formation au Shiatsu :

1- Acquisition des techniques de base et thérapie du dos

  • Utilisation des diverses parties du corps : doits, diverses parties de la main, point, phalanges, coudes, genoux… et diverses techniques possibles.
  • Utilisation des points Shu.

2- Diagnostic :

  • Langue,
  • Interrogatoire, douleurs, sens , saveurs, soif, sommeil, transpiration, froid et chaleur, saisons, facteurs pathogènes externes …
  • Palpation, – palpation et diagnostic des « vides et plénitudes »
    Techniques de reharmonisation
  • Diagnostique à travers le ventre, Ampuku et le traitement viscéral.
  • Utilisation des points MU

3- Shiatsu de la poitrine, Bassin, jambes, bras, pieds et mains et tête.

Travail sur le méridien de vessie et shiatsu des meridiens.

4- Techniques de mobilité et déblocage articulaire et du dos

5- Méridiens tendino-musculaires, traitements

6- Kuatsu et sotai / Techniques osteopathiques du shiatsu

 

Posture du thérapeute

Par ailleurs, l’enseignement du shiatsu passe par un travail d’alignement du thérapeute qui est réalisé pendant les séminaires et comprend 5 dimensions :

  • Qi perception, conduction et utilisation thérapeutique
  • Eléments de développement personnel
  • Comment soigner et cultiver son Qi
  • Le Makka-Ho, Manœuvre du métal, de la terre, du feu, de l’eau, et du bois
  • Qi gong taoïste

Indications pratiques

Habillement confortable de rigueur, Amener 3 grandes serviettes, puisque le travail se réalise sur le sol. Un traitement dure environ 50 minutes. Vous êtes couché sur un matelas fin qui est posé sur le sol et vous portez des vêtements confortables. Le praticien, concentré pendant la séance discutera avec vous plutôt avant et après.

Documentation que nous pouvons adresser gracieusement à nos étudiants inscrits en MTC :

IMG_3141

A propos de l'auteur
Solange MUNOZ
Acupuncteur et naturopathe, enseignante en thérapie brèves webmaster du site : www.medicina-integrada.org