Leonorus cardiaca

alt   LEONORUS CARDIACA 

Léonorus (leo + oura) signifie « queue de lion », nom qui rend compte de l’aspect de son épi floral. Venue d’Asie au 7 ème siècle, cette labiée vivace et mellifère de 0,50 à 1,5 m de haut, à fleurs roses, s’est répandue dans presque toute l’Europe. Ambroise Paré la mentionne au 16 ème siècle. 

NOM FRANÇAIS : Agripaume cardiaque, Mélisse sauvage, Queue de lion, Herbe aux tonneliers (Anglais : Motherwort / Esp.: Cola de leon) 

PRINCIPES ACTIFS (sommités fleuries): HE, alcaloïdes, amer, tanins et glucosides

INDICATIONS traditionnelle : sédative cardiaque, anti arythmique, antispasmodique et analgésique, diurétique, emménagogue et cicatrisante. C’est une des plantes les plus efficaces sur les bouffées de chaleur de la ménopause. 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p. 186). Dysenterie avec anurie, au cours des fièvres puerpérales. 

PSYCHE (B. Vial) : « Agripaume = Aigre et paumée » ? 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Bêta et Gamma précipitines / Kalium
  • Augmente les tests : Albumines / Alpha 1 précipitines / Ammonium

 

MTC = YI MU CAO : la mélisse sauvage. Elle est de saveur piquante et amère.

La saveur piquante est de dynamisme Yang, elle va donc mobiliser et faire circuler. La saveur piquante favorise la circulation de l’énergie et permet d’éliminer la stagnation. Dissipe les accumulations et stagnations de Sang. Le piquant met les liquides en circulation. Sa nature est neutre légèrement froide.

La saveur amère est de dynamisme Yin, elle provoque un mouvement de descente, de plus sa saveur amère fait écouler, c’est pourquoi il est un médicament essentiel en gynécologie et obstétrique. La saveur amère, sur le plan de la forme, nourrit le cœur et clarifie la chaleur et libère les toxines : on l’utilise dans les furoncles, les abcès.

Il pénètre dans le méridien du Cœur, du Foie et de la Vessie. C’est un médicament important en cardiologie car il élimine la stagnation de sang au niveau du cœur et raffermit le cœur.

Son action est diurétique, il dissout les œdèmes. On l’utilise dans les ascites, l’émission difficile. Il est utilisé comme diurétique dans le traitement de l’œdème et de la néphrite aiguë. En luttant contre la stagnation sanguine, il augmente le flux coronarien et lutte contre l’ischémie myocardique. Il tonifie le Qi du cœur. Il est donc utilisé dans les faiblesses cardiaques avec l’épuisement. Dans les syndrome de fatigue chronique, lié à une faiblesse cardiaque.

On l’utilise pour soigner les menstruations irrégulières, Les aménorrhées les douleurs du petit bassin. Dans les douleurs abdominales, les syndrome prémenstruels, les règles abondantes avec caillots. L’Épuisement post-partum.

La dépression. L’instabilité émotionnelle et le syndrome bipolaire. Il traite les ici irrégularités du cœur et la dispersion du Shen

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur.
Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il coordonne l’enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l’aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.