Les eaux minérales

Les EAUX MINERALES 

Il faut différentier les cures « thermales », où l’eau est bue par le curiste au griffon, c’est-à-dire avec ses gaz dissous (voir notre chapitre sur l’homéopathie gazeuse) des eaux « minérales », vendues en pharmacie ou en grande surface, où seule persiste la composition minérale de l’eau. 

Il n’existe que deux pathogénésies homéopathiques des eaux minérales : 

Carlsbad aqua … eau de source de cette station tchèque, ouverte en 1347 (Synoptic 2 p. 241) qui contient un mélange de sels laxatifs. Son eau est utilisée pour le traitement des maladies de foie et du diabète.

Sanicula aqua (si) … eau de source canadienne (Kollitsch p. 352). Constipation avec grosses selles, expulsées douloureusement, incontinence d’urine et leucorrhée fétide.

Mais laissons-nous guider :

  • — par la logique : les eaux profondes jaillissent après s’être chargées dans leurs longs trajets souterrains de sels minéraux, puis avoir subit une dilution et une dynamisation naturelle,
  • — par la chimie : les substances physico-chimiques de base sont les même en hydrologie que dans nos matières médicales,
  • — par la clinique : la fameuse « crise thermale », qui s’observe bien souvent à la fin de la première semaine de traitement n’est pas sans rappeler les aggravations thérapeutiques de nos remèdes homéopathiques.

Il nous parait évident que nos confrères « hydropathes » s’attaquent, comme nous, aux même affections diathésiques, malades chroniques, « laissés pour compte » par les beaux succès de la chimie du médicament. Nous allons vous présenter ici un tableau rapprochant les stations thermales et les remèdes homéopathiques … 

1/ Eaux faiblement minéralisées (moins de 0,5 g/l) = très diurétiques, hyposodées

Evian (source Cachat)… eau bicarbonatée calcique et Magnésienne

Indications : lithiase urinaire, insuffisance rénale = Calcarea carb. / Magnesia carb.

Plombières … eau oligo-métallique (moins de 0,1 g/l)

Indications : arthrites, arthroses = Baryta carb. / Strontium carb. 

.

2/ Eaux moyennement minéralisées (2 à 3 g/l)

La Bourboule … eau chlorurée sodique et arsénieuse

Indications : asthme, éruptions = Arsenicum album / Mercurius

La Roche Posay … eau bicarbonatée calcique + Silice + Sélénium

Indications : eczéma, psoriasis, acné, lichen plan = Calcarea carb. / Selenium

Vittel (grande source / hépar) … eau sulfatée calcique

Indications : troubles hépato-vésiculaires, goutte, lithiases = Lycopodium (al)

Salies de Béarn … eau chlorurée sodique + Brome + Iode + Magnésium

Indications : mégadolico-colon, fibrome = Calcarea carb. / Iodum

Salin les Bains … eau chlorurée sodique Indications : lymphatisme, fibrome = Baryta carb. / Bromum 

.

3/ Eaux riches en sels (3 à 6 g/l) = à réserver au traitement médical, car il faut tenir compte de la forte teneur en sodium de ces eaux et les déconseiller dans l’HTA.

Contrexéville … eau sulfatée calcique et Magnésienne = Magnesia sulf.

Provoque une crise de diurèse, mais ne fait pas maigrir : publicité mensongère !

Vichy (Célestin / St Yorre)… eaux bicarbonatées sodiques

Indications : pléthoriques, oxaluriques = Aurum / Berberis (al) / Chelidonium (ph) / Natrum carb. 

 

4/ Le problème se retrouve au niveau des « eaux minérales » de boissons :

Badoit … eau bicarbonatée calcique et sodique + Magnésium, très riche en sels (et en fluor)

Perrier … eau oligo-métallique (moins de 0,1 g/l), mais fortement gazeuse

Volvic … eau oligo-métallique aussi, sans doute une des meilleures eaux de large diffusion.

Les médecins homéopathes devraient s’intéresser un peu plus aux bienfaits des cures thermales, qui compléteront utilement leurs efforts thérapeutiques, et nos amis « hydropathes » trouver dans la matière médicale homéopathique un fil conducteur bien utile à la compréhension de leurs réussites, comme de leurs échecs.

LesEaux

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.