Les entrailles curieuses .2

LES ENTRAILLES CURIEUSES : QI HENG ZHI FU

 

  • Qi : merveilleux, extra-ordinaire, unique en son genre,
  • Heng : durable, permanent, pérennité, continuité du développement,
  • Fu : entrailles opposé à Zang organe.

Les « QI Heng Zhi Fu » sont donc les 6 entrailles curieuses à l’extraordinaire pérennité. Elles jouent un rôle tant dans la physiologie matérielle et énergétique de l’Homme que dans sa physiologie spirituelle.

Rappel  (généralités de base) sur la construction physiologique de l’Homme.

L’homme est fait d’un amas de souffles qui se sont condensés et ont pris forme ; il y a eu passage du Ciel antérieur au Ciel postérieur, du « sans forme » au « ayant forme », du potentiel au manifesté. L’homme est alors à l’image de l’univers qui a pris forme.

Il peut être décrit comme une tripartition Ciel, Homme, Terre (…) au sein de laquelle il s’agit pour lui de vivre sa vie d’Homme entre ses aspirations (Ciel) et ses racines (Terre)

Il est par ailleurs constitué d’un certain nombre d’éléments qui font sa matérialité, sa charpente, à savoir les Os, les muscles, les vaisseaux, la peau et la chair, (les organes :  rate foie cœur reins et poumon) les entrailles, les « Mo » (vecteurs : on entend par là les méridiens et le différents vaisseaux dont les vaisseaux sanguins) les orifices, le cerveau, les moelles, l’appareil génital…. ( what else?)

Ciel ant Ciel Post 2

Schéma montrant les deux dispositions des trigrammes du Ciel Antérieur et du Ciel Postérieur

 

Pour étudier la  physiologie  de l’Homme la médecine chinoise a regroupé certains des constituants de cet ensemble sous différentes rubriques. Par exemple la rubrique des 5 Zang et des 6 Fu les organes/entrailles, la rubrique « fonction de communication » avec les orifices et les différents « organes » qui permettent de communiquer, la rubrique « fonction ministérielle des dix viscères »…etc…

Certains de ces éléments peuvent être regroupés au sein d’un ensemble qui répond à la rubrique « pérennité » ce sont les 6 entrailles curieuses avec « le cerveau, la moelle, les Os , les Mo, la vésicule biliaire et l’utérus ». Ces constituants sont toujours donnés dans cet ordre dans les différents textes.

Peut-on retrouver  le nom d’une entité dans différents groupes ?

Si on prend l’exemple de la vésicule biliaire on constate qu’elle est citée dans  différentes rubriques : la rubrique  des « organe/entrailles » (couple F/VB), la rubrique « fonction ministérielle » (ministre du jugement conforme et de la décision juste), elle s’intègre aussi à la rubrique « entrailles curieuses ».

Par rapport aux  Fu que nous connaissons déjà et qui sont dits « réguliers » -réceptacles de transit et d’élaboration- les 6 Fu extraordinaires sont dits réceptacles irréguliers. Les 6 Fu à l’extraordinaire pérennité ont des caractéristiques à la fois des Zang et des Fu. Les Zang réguliers amassent, recèlent, mettent en lieu sûr, thésaurisent le Jing, l’essence, l’énergie essentielle : ils recèlent et n’éliminent pas. Pour les Fu, nous avons déjà signalé la position particulière de la VB : les Fu classiquement ne recèlent pas, ce sont des organes de transit et de maturation ; ils ont une fonction de passage, de relation avec l’extérieur. C’est à ce titre que nous avons dit que la VB est différente : elle ne reçoit pas les aliments et ne sert pas à leur transit comme les autres Fu.

En conclusion : les entrailles curieuses sont appelées FU et ont un rôle de Zang parce qu’elles recèlent et thésaurisent le Jing, l’énergie essentielle.

Chronologie d’apparition. Le chapitre 10 du Ling Shu précise : « à la création de l’homme apparaît d’abord l’essence vitale (Jing) ; puis se forment cerveau et moelle ; les os forment ensuite une armature pour le cerveau et la moelle ; les vaisseaux alimentent tout le corps » Vésicule biliaire et utérus apparaissent enfin. Les 6 Fu  extraordinaires précédent donc l’apparition des Zang et des Fu de même que les méridiens extraordinaire, les Qi Mo, précèdent l’apparition des méridiens principaux. Ces entrailles curieuses jouent ainsi un rôle dans l’apparition de la vie (passage du Ciel antérieur au Ciel postérieur)

Elles jouent également un rôle dans la transmission de la vie dont elles assurent la pérennité. Enfin, elles assurent un rôle au plan transcendantal : lors du retour au « sans forme » ce sont les entrailles curieuses qui permettent la naissance en soi d’un être de lumière appelé « embryon d’immortalité »

embryon sommet tête

Les couples.

Les 6 entrailles curieuses qui gèrent la pérennisation de l’être constituent 3 couples : Cerveau/Moelles, Os/Mai et Vésicule biliaire/enveloppe de gestation. Dans cette présentation en trois pôles on voit qu’au pôle supérieur et au pôle inférieur se trouvent des organes « uniques et physiologiquement médians » (il y a « un » cerveau, une moelle épinière, une VB, une « matrice ») alors que les Os et les Mai/Mo sont multiples et constituent une trame entre les autres pôles.

Remarquons qu’au pôle inférieur, en bas, se trouve (outre la VB) la « matrice », l’athanor alchimique  (le fourneau, l’alambic utilisé par les alchimistes), lieu du passage entre le ciel antérieur et le ciel postérieur. Ce lieu est dit être lié à Ming Men, lieu où s’enracine la Vie. Il est bien sûr facile de traduire par « utérus » mais en fait ce qu’on nous signifie c’est une « Fonction », fonction existant aussi bien chez l’Homme que chez la femme. Cette fonction est liée à l’Eau matricielle (l’eau au sein de laquelle la Vie apparait à l’origine). De son coté, la Vésicule Biliaire est dite « se tenir au centre, avoir un rôle médian » et aussi « être orthodoxe, représenter la bonne conduite ». C’est à partir de ces termes qu’on a pu dire que la vésicule biliaire a la charge de la rectitude médiane et que « décision et sentence sortent de là ». Pour établir une comparaison avec la matrice enveloppe de l’Eau on doit dire que la vésicule biliaire est l’enveloppe du « Feu ».

JMK donne le point 48V comme point de l’entraille curieuse VB. Et le 5VC comme point des enveloppes de gestation. (voir chez K l’allusion à l’utilité du 5VC après un viol)

Note : on parle de la bile comme d’un Feu liquide. Le Feu du ciel antérieur, celui qui crée et purifie ne pourrait pas être contenu dans notre organisme, ni y circuler. Il est contraint d’adopter une forme liquide qui lui permet d’agir sans détruire : la Bile. [quand on parle du Foie de Prométhée, mangé par un aigle le jour et qui se recréait la nuit on fait allusion autant au Foie dont on connait la capacité à se régénérer qu’à Vésicule biliaire gardienne de l’authenticité et de la conformité, et à la bile, Feu liquide surtout composée de cholestérol… précurseur de toutes les hormones]

A propos de la capacité de régénération du Foie : si on réalise une hépatotomie (ablation) de 70 % de la masse hépatique chez le rat, il existe une récupération intégrale en 7 à 10 jours. Sur un foie au repos, on observe très peu de mitose spontanée dans les hépatocytes. Après hépatotomie, chaque hépatocyte peut se diviser 1 à 2 fois permettant ainsi la récupération de la masse hépatique. On a pu réaliser jusqu’à 12 hépatotomies itératives et observer une régénération sans aucun problème. Un seul hépatocyte peut donc se diviser de façon itérative pour former 50 foies complets.

Le couple cerveau/Moelle

Si on considère l’être humain comme un pèlerin qui chemine, parcourant son corps de haut en bas et de bas en haut, pour ce pèlerin le cerveau est le lieu où l’on se récapitule ! Il est le lieu où se rassemblent toutes les énergies pures et ne peut pas être atteint pas les énergies perverses. C’est un lieu d’échange avec le monde extérieur (auquel il est relié par les organes des sens qui sont ouverts vers le monde extérieur) et c’est aussi un lieu d’échange à l’intérieur de l’homme lui-même (par les organes des sens tournés vers l’intérieur de nous- même –(cf anthroposophie les 12 sens))

Note de JPM : il faudrait parler ici d’une vision du cerveau et du système nerveux conçu non pas comme un système de commande, mais comme un système de représentation –Selon Rudolf Steiner : «  il n’y a pas de nerf « moteur »,  le SN ne peut être qu’un système de représentation »- (Voir Padovan et la neuro-plasticité…)

Le cerveau est donc le lieu ou se réfléchit tout ce qui vient de l’extérieur et de l’intérieur de l’Homme. Il est aussi le lieu du retournement (ainsi que nous l’avons déjà évoqué … ? … décussation )

Pour résumer la fonction des entrailles curieuses au niveau du pôle supérieur, cerveau et moelle on peut dire qu’au niveau du cerveau est déposé la Loi que le Principe ordonnateur dépose en chacun de nous, parce que la tête est le lieu où le Principe s’incarne dans l’homme et aussi le lieu où l’Homme doit retrouver le Principe (naissance de ce que la tradition Taoïste appelle l’embryon d’immortalité)

Les mots-clés pour le cerveau sont donc récapitulation, réflexion, dépôt de La Loi et des lois, équilibre, retour à l’Unité, matrice spirituelle et pour la moelle : fonction de transmission de La Loi et des lois.

Est-ce que  tout cela peut déboucher sur du pratique ? Dans son ouvrage « Clinique » JMK présente les 16, 17, 20 et 22 GV comme des points susceptibles de traiter le cerveau en tant qu’entraille curieuse.  Selon quelles indications ? Le 20VG dépôt de la Loi doit être piqué quand il y a eu « transgression d’une Loi Cosmique » (on ne doit pas faire ce diagnostic tous les jours ?) et le 17VG permet d’intervenir sur la « fonction miroir ». Il doit être piqué quand il y a impossibilité à faire coller, à réconcilier extérieur et intérieur. En d’autres termes le miroir ne peut fonctionner car la différence entre l’intérieur du sujet et le monde extérieur dans lequel il vit est trop grande ; ou encore quand le sujet est confronté avec une image de lui-même qui est trop différente (éloignée) de celle qu’il s’est construite. Note on peut penser à ceux de nos patients qui ont fait « arrêt sur image » ou à cette lecture du cholestérol distillée par B. Vial : « faire coller son être avec son rôle ».

Pour les points des moelles 16GI, 39VB, 8GI nous ne savons pas à l’heure actuelle (c’est JMK qui parle) comment les utiliser pour traiter les maladies « neurologiques » c’est un sujet de recherche !

Les os et les Mo / Mai au pôle intermédiaire. Ils sont « cent » [10 puissance 2]100 Os et 100 Mo définissent la totalité du corps en tant que trame (en fait pour être exact il faudrait dire la Chaîne), la liaison, l’armature qui va permettre les processus de création. Quand on parle du point maitre des os qui est le 11V, (Question : quelle localisation ?) c’est-aussi, et peut-être surtout, à cet aspect qu’on s’adresse [Note JPM et quand on prescrit les Reconstituants nutritifs Wéléda c’est aussi à cet aspect des Os « armature qui permet que s’accomplisse les processus de création » que l’on s’adresse et c’est pourquoi ces reconstituants peuvent se prescrire depuis l’enfance jusqu’à la fin de la vie)

Les Os, gouvernés par les Reins, Os –qui perdurent après notre mort- sont liés aux « tablettes » des ancêtres et donc à la lignée généalogique qui nous fonde. [Note JPM : Après la mort, sur la dépouille mortelle, c’est d’abord la chair qui disparait puis les os –la partie du squelette qui perdure le plus longtemps c’est le  crane- et à la fin il ne reste…. Que les dents ! Comment se fait il que les dents organes à l’extraordinaire pérennité disparaissent du vivant de certains de nos concitoyens ?]

Les Mo, gouvernés  par le cœur Feu, sont la demeure du Shen. Ces Mo sont aussi les pouls au niveau desquels en MTC on évalue la force vitale et la circulation du Qi. Ils disparaissent après la mort.

Les pathologies des entrailles curieuses

Elles ne sont pas spécifiques et sont à envisager sous l’angle de la pérennité. Au niveau des organes de gestation de la femme, on a par exemple des problèmes de stérilité, des problèmes de grossesse.  Au niveau de la Vésicule biliaire, « enveloppe du Feu » on a des troubles psychiques tels qu’émotivité, angoisse, peur (lié avec la pérennité ? angoisse de « disparaître » sans laisser de trace ?) Au niveau du cerveau des troubles de récapitulation, de réflexion, de coordination, d’équilibre ; au niveau des la moelle des troubles de transmission (paralysies ?)  Et au niveau des Os et des Mo/Mai   des troubles de charpente, d’armature et des troubles psychiques.

 

Reste le fonctionnement des entrailles curieuses au plan transcendantal …. L’embryon d’immortalité

A ce stade il devient indispensable de raconter quelques « histoires » (paraboles ?). On a dit que la MTC n’est pas dissociable  de la philosophie Taoïste. Or dans cette philosophie le but principal c’est : atteindre l’immortalité ! …. D’où une première histoire

Ll’Homme s’incarne (Shen …) il parcourt un chemin d’incarnation (prendre-forme, sortir)  et son devenir (point de vue Taoïste pour atteindre l’immortalité) c’est d’accoucher par la tête de l’embryon d’immortalité (afin de pouvoir faire-retour de rentrer) – c’est la fonction des 6 entrailles curieuses de mener à bien la gestation de cet embryon- …

On peut comparer la vision Taoïste avec d’autres approches traditionnelles  occidentales. Par exemple  anthroposophiques (Moi qui s’incarne), ou encore celle développée par Annick de Souzenelle (inspiration Kabbaliste) dans son ouvrage « de l’arbre de vie au schéma corporel ».

On peut aussi évoquer la mythologie avec Athéna qui sort toute armée et casquée de la tête de Jupiter ….

Athena_naissance

 

Ces diverses visions ou approches sont complémentaires –elles peuvent être mises en  parallèles- Ce qui fait la force de la vision Taoïste c’est qu’elle conduit à des techniques thérapeutiques : la puncture de certains points … mais ceci reste un sujet de recherche.

 

A propos de l'auteur
Jean-Paul MEUNIER
Chirurgien-dentiste fonctionnaliste, occlusodontiste, neuralthérapeute et acupuncteur Enseigne l'acupuncture depuis 1980 à Clermont-Ferrand. Récemment retraité, il souhaite faire profiter les jeunes générations de son expérience