Les molluscum

Les « Molluscum contagiosum » sont causés par un virus appelé Molluscipoxvirus. C’est une infection commune chez les enfants, plus fréquente chez les atopiques. On le trouve fréquemment sur le visage, le cou, les aisselles et les mains, mais il peut aussi survenir sur le corps. On le voit occasionnellement sur les parties génitales.  

alt

 

Les lésions de molluscum débutent habituellement par une petite papule qui peut se transformer en nodule perlé, couleur chair. La papule présente souvent une indentation au milieu (ombilication). Ces papules peuvent survenir alignées (trajet d’un méridien d’acupuncture ?). Les grattements ou autres irritations étendent le virus en ligne ou en groupes.

Le virus est contagieux par contact direct, souvent le cas chez les enfants, mais il peut aussi se transmettre par contact sexuel. Il peut s’étendre sur une personne à partir des lésions pour envahir d’autres zones adjacentes où la peau n’est pas atteinte.

Cette infection chronique peut persister quelques mois ou plusieurs années. Une évolution vers l’extension spontanée s’observe le plus souvent, mais la guérison isolée de chaque élément est possible (ces lésions disparaissent alors sans laisser de cicatrices).

Ils sont rares chez l’adulte, sauf si cas d’immunodépression où les lésions peuvent être profuses. Des lésions sur les parties génitales peuvent à leur début être prises pour de l’herpès ou des verrues, mais au contraire de l’herpès, elles sont indolores.

Le traitement classique est le curetage, de façon indolore après application 2 heures avant d’une crème anesthésique, sous adhésif plastique. La cryothérapie est une alternative.

Remèdes homéopathiques les plus fidèles : Silicea 6D et Stannum 8D (prises quotidiennes)

Ces deux remèdes sont des correcteurs de patients immunodéprimés. On aura donc intérêt à faire pratiquer un bilan biologique BNS, pour un traitement de correction humoral personnalisé.

On pourra également penser à :

  • Dulcamara (na) … lésion translucide et plate (9 CH 3 granules par semaine)
  • Cinnabaris (hg) … lésion rouge et prurigineuse (9 CH 3 granules par semaine)
  • Causticum (am) … lésions larges, saignant facilement
  • Calcarea carbonica … lésions de la face et des mains, le patient prend facilement froid
  • Nitricum acidum … lésions douloureuses

On peut aussi utiliser une HE localement, en évitant les mélanges (choisir si possible une HE indiquée par le BNS, qui sera spécifique du terrain de votre patient).

Diagnostic différentiel : les « grains de milium » ou acné miliaire qui sont une forme d’éruption cutanée se présentant sous la forme de petits grains blancs jaunâtres, de la taille d’une tête d’épingle, siégeant le plus souvent sur le visage et notamment sur le pourtour du nez. Ces grains correspondent à des petits amas de cellules sébacées suite à l’obstruction des canaux. Sans gravité, ils disparaissent spontanément au bout de quelques semaines ou mois. Cet aspect est fréquent chez le nouveau-né et les enfants.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.