Les Moxas en pratique

Les Moxas en pratique

« Comme la femme supporte la moitié du ciel, les moxas supportent la moitié des maladies. »

(Proverbe chinois)

En MTC, l’idéogramme du mot « acupuncture » est composé des deux signes : « aiguille » et « feu ». L’utilisation de la chaleur est courante en occident aussi, car on a toujours utilisé les bouillottes et les cataplasmes, puis à présent le sèche-cheveux et les lampes infrarouge.

En chine, les MOXAS (terme japonais) ou KAO (terme chinois), se pratiquent avec un rouleau d’Armoise compressée (en Europe, on la désigne sous le nom d’herbe de la Saint Jean) porté à incandescence (température locale de 500° + rayonnement infrarouge) ou à défaut une simple cigarette. On approche le rouleau allumé du point que l’on veut traiter, jusqu’à ce que la sensation devienne désagréable (trente seconde environ), on l’écarte alors, puis on recommence plusieurs fois (trois minutes environ).

Moxa

TEN RHYNE : « Dissertation au sujet des rhumatismes, de l’acupuncture« , en 1683. On peut aussi utiliser un petit cône allumé à même la peau (mais cicatrice = en Chine !) ou sur une rondelle de gingembre, ou sur une aiguille longue (méthode particulièrement efficace sur les arthroses rachidiennes – cas de notre chienne terre-neuve, qui allongée sur le flan, avec une demi-douzaine d’aiguilles longues et fumantes dans le dos, ressemblait à un gâteau d’anniversaire !

L’application de pierres chaudes sur le dos (nerfs sympathiques) et l’abdomen (nerfs parasympathiques), très à la mode actuellement, s’en rapproche, ce qui est logique, car c’est au niveau YU-MO qu’il est recommandé d’utiliser les moxas. Il existe aussi à présent des « moxateurs » (petit appareil électrique de stimulation thermique infrarouge). Personnellement, j’ai vécu une expérience intéressante : la cheville foulée sur un chemin de montagne, j’ai pu regagner la vallée après traitement de quelques points de cheville, chauffés à l’aide d’une loupe concentrant les rayons du soleil.

INDICATIONS PRIVILEGIEES : les cas chroniques (rhumatismes dégénératifs, douleurs rebelles). Plus la maladie est Yin (froide), plus les moxas font merveille. Autre intérêt : la facilité avec laquelle le patient peut se traiter lui-même, pour peu que l’on lui ai montré les points à stimuler. Contre-indications = la fièvre et l’HTA, les régions chaudes (enflammées) ou brûlées.

PETIT FORMULAIRE DE TRAITEMENT, avec quelques « points clefs » par affection :

ACNE …                 4 GI (RO KOU) + 3 Foie (TRAE TCHRONG) = les « 4 barrières »

AEROPHAGIE …    6 MC (NEI KOANN) + 36 Est. (TSOU SAN LI)

ANGINE …              11 Poumon (CHAO CHANG) du coté opposé si angine unilatérale

ANGOISSE, Trac … 7 MC (TA LING) + 7 Cœur (CHENN MENN)

APHONIE …             6 P (KONG TSOE) + 22 VC (TIENN TROU) + 18 GI (FOU TROU)

APHTES …               5 IG (YANG KOU) + 3 Rn (TRAE TSRI) + 1 GI (CHANG YANG)

BRONCHITE CHRONIQUE, EMPHYSEME … 40 Est. (FONG LONG – pt. Maître des glaires) + 13 Vessie (FEI IU – Iu du Poumon) + 1 Poumon (TCHONG FOU)

BAISSE de la VUE (presbytie, myopie, astigmatisme) … 36 Est. (TSOU SAN LI) + 37 VB (KOANG MING)

BOURDONNEMENTS D’OREILLE, VERTIGES …  1 MC (TIENN TCHRE) + 1 Foie (TA TOEN)

ces deux points Ting sont à traiter en contro-latéral  (si latéralisé)

CEPHALEES, MIGRAINES … points qui règlent l’énergie et le sang à la tête :

4 GI (RO KOU) + 7 Poumon (LIE TSUE)

CHEVILLE (entorse, rhumatisme) … 5 Rate (CHANG TSIOU) + 3 Rein (TRAE TSRI)

+ 60 (KROUN LOUN) et 62 Vessie (CHENN MO).

COLITE …                 4 Rate (KONG SOEN)

CONSTIPATION …    1 Foie (TA TOEN) + 25 Vessie (TA TCHRANG IU – IU du Colon)

et 25 Est. (TIEN TCHROU)

CRAMPES …            65 (CHOU KOU) et 57 Vessie (TCHRENG CHANN)

CRISE de FOIE …     14 Foie (TSRI MENN)

DOULEUR du COUDE, tennis-elbow … 11 GI (TSIOU TCHRE)

DOULEUR de DENT … 1 GI (CHANG YANG) + 45 Est. (LI TOE) deux points Ting !

DOULEUR d’EPAULE …15 GI (TSIENN IU) + points douloureux

+ 14 TR (TSIENN TSIAO) + 1 P (TCHONG FOU)

DOULEUR des DOIGTS … 5 TR (WAI KOANN) + points douloureux

DOULEUR du GENOU … 34 VB (YANG LING TSIUAN) + 9 Rate (YIN LING TSIUAN)

DOULEUR VERTEBRALE … 16 Vessie (TOU MO IU) + points douloureux

DEPRESSION …      20 VG (PAI ROE) + 36 Est. (TSOU SAN LI) + 7 C (CHENN MENN)

DESINTOXICATION (alcool, tabac …) … 4 GI (RO KOU) + 8 VB (CHOAE KOU)

DIARRHEE …            8 VC (CHENN TCHUE) moxa sur l’ombilic plein de gros sel

+ 36 Est. (TSOU SAN LI)

ENGELURES, Raynaud, pieds froids …3 (TCHONG TCHOU) et 5 TR (WAI KOANN)

1 (IONG TSIUANN) et 3 Rein (TRAE TSRI)

ENURESIE …           67 Vessie (TCHE YIN)

FATIGUE, épuisement … 43 Vessie (KAO ROANG) + 8 VC (CHENN TCHUE)

+ 36 Est. (TSOU SAN LI)

FRIGIDITE …             5 VC (CHE MENN) + 6 Rate (SAN YIN TSIAO = réunion des 3 Yin)

HEMORROIDES …  1 Foie (TA TOEN) + 20 VG (PAI ROE)

HERPES buccal …   3 Foie (TRAE TCHRONG) + 4 Est. (TI TSRANG)

HOQUET …             17 Vessie (KO IU) + 6 MC (NEI KOANN)

INSOMNIE …           45 Estomac (LI TOE) + point HM, sous le pied, centre du talon

JAMBES LOURDES … 37 VB (KOANG MING) + 32 Est. (FOU TROU) + 6 Rate (3 Yin)

PARALYSIE FACIALE … 17 (I FONG) + 23 TR (SEU TCHOU KONG)

+ 2 Est.(SEU PAI) + 14 VB ( YANG PAI)

PSORIASIS, neurodermatoses … 10 Rate (XUE RAE = « mer du sang »)

+ 9 Poumon (TRAE IUANN) + 4 GI et 36 Est.

REGLES douloureuses, irrégulières …4 (KOANN IUANN) et 6 VC (TCHI RAE)

+ 29 Est. (KOE LAE) + 6 Rate (3 Yin) ou 1 Rate (IN PAI) si saignements excessifs

TOUX …                  13 Vessie (FEI IU) + 8 Poumon (TCHING TSIU)

URTICAIRE et prurit … 31 VB (FONG CHE) + 8 Foie (TSIOU TSIUANN)

+ 40 Vessie (OE TCHONG)

VOMISSEMENTS … 12 VC (TCHONG IUANN) + 1 Rate (INN PAI)

+ 5 TR (WAI KOANN)

ZONA …                  6 TR (TCHE KEOU) + 34 VB (YANG LING TSIUANN)

 

Bibliographie :

« La Moxibustion », chapitre du « Précis d’acupuncture chinoise » (ed. Dangles, 1977)

REQUENA Yves « Guide pratique des moxas chinois » (ed. B. Grasset, 1986).

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.