Les papillons en homéopathie

Les papillons en homéopathie

Nous avons déjà évoqué les intéressants travaux de feu notre amie Patricia LE ROUX, (exemple : pathogénésies des Actinides. Elle a également fait la synthèse de différentes pathogénésies des papillons.

Les papillons sont en effet des êtres singuliers : lépidoptères (160 000 espèces), sous-groupe des insectes. Ils se caractérisent par leur cycle vital qui commence sous forme d’une larve ou chenille, qui grossissent en symbiose avec une plante particulière (R. STEINER disait que le papillon représentait l’astral – âme animale – de sa plante nourricière. En particulier pour les orties – URTICA – où la fleur est atrophiée : il disait que le papillon était sa vrai fleur !).

Puis, les chenilles, parfois énormes, sécrètent une chrysalide (cocon) et deviennent des papillons adultes. Il faut distinguer :

— les papillons de jour, qui présentent des couleurs vives et ont des antennes ressemblant à des clubs de golf,

— les papillons de nuit, dotés de couleurs sombres et ont des antennes comme des plumes ou des fils. Ces antennes sont munies de détecteurs d’odeurs qui permettent de trouver des partenaires à grande distance.

La langue (le proboscis) se déroule et permet d’aspirer la nourriture au sein des fleurs les plus profondes. Sur un plan symbolique, les papillons évoquent une vie de plaisir, d’irresponsabilité.   limenitis-bredowii

LIMENITIS BREDOWI (Sœur californienne – son corps secrète des alcaloïdes indigérables qui la protège des prédateurs. Les œuf sont placés à découvert et non pas à l’abri) expérimentation de Nancy HERRICK en 2001. Se sent enfant. Etat d’adolescence non protégé … besoin d’être guidé par ses parents. Sentiment d’abandon. Rève de maison.

GRAPHIUM AGAMEMNON (Papommon à queue, papillon tropical bariolé vert et noir) expérimentation de Chestna SHIKLA en 2001. Patients agités, papillonnants, en quête d’identité (sexuelle – se maquille) et privilégiant l’amusement. Envie de se libérer de tout, pour un nouveau départ. Se sent libre et plein d’énergie, envie de dépenser de l’argent, de s’amuser tout le temps (troubles de la concentration).

 

Apeira_syringaria

 

APEIRA SYNINGERIA (Grand paon de nuit) expérimentation de K.J. Muller. Impuissant dans sa volonté d’aimer, sentiment de frustration. Artistes, avec un certain idéal.

 

BombyxPro

 

BOMBYX PROCESSIONARIA (teinture de chenille vivante, elles se déplacent en colonies) expérimentation de D. Grandgeorges en 1991. NB. Cette chenille possède une pathogénésie ancienne (cf. Kollitsch, groupe du soufre) avec des symptômes d’éruption urticarienne prurigineuse (commune en Provence, c’est d’ailleurs ce que l’on observe à son contact). Ce remède semble spécifique du tableau aigu de torsion du testicule (plusieurs cas) ! Enfants qui souffrent d’abandon. Problématique d’autocastration ?

BOMBYX LIPPARIS CHRYSORRHEA (Bombix rubicon, teinture de chenille vivante, papillon de nuit) expérimentation de P. Le Roux en 2007. Eruption démangeante des paupières et du torse. Désir de calme, de liberté, de se cacher, de se camoufler. NB. Proche du précédent, mais moins expansif.

GONOPTERYX RHAMNI (Papillon citron) expérimentation de P. Le Roux en 2007. Eruptions des mains et conjonctivite. Sentiment d’abandon, étouffement. Agitation qui s’arrête quand elle est captivée.

ACHERONTIA ATROPOS (Sphinx tête de mort, plus grand papillon européen, il est friand de miel) Allergies aux piqures d’abeilles (œdème de Quincke). Sentiment d’abandon.

MORPHO PELEIDES (Morpho bleu, Amérique du sud) expérimentation de P. Le Roux en 2008. Clignotements oculaires. Dermatoses. Dysharmonie physique. Désir d’esthétique et beauté. Souffrance de l’abandon.

INACHIS IO (Grand paon de jour, la chenille se nourri d’Urtica dioica) expérimentation de P. Le Roux en 2006. Danger imminent, sensation d’abandon, agitation (THADA) = proche de TARENTULA, aime se déguiser.

EUPHYDRIAS AURINIA (Damier de la succise) expérimentation de P. Le Roux en 2007. Notion d’abandon. Forte agitation, impossibilité de se concentrer, désir de s’amuser, ne veut plus travailler. Envie de se dorer au soleil, ce qui le calme (amélioration de dermatose).

PIERIS BRASSICAE (Piéride du choux) expérimentation de P. Le Roux en 2008. Rêve de couleur blanche, désir de se déguiser (métamorphose), souffrance de l’abandon. Désir de choux !

NYMPHALIS URTICAE (Vanesse de l’ortie) expérimentation de P. Le Roux en 2008. Ecoute peu, papillonne sans arrêt, n’écoute pas les consignes. Trouble de l’identité sexuelle. Thème de l’abandon parental (NB. URTICA URENS est un remède qui a le thème du « deuil du père » (D. Grandgeorges) !

MACROTHYLYCIA RUBI (Bombyx de la ronce, nocturne) expérimentation de P. Le Roux en 2007 Forte énergie (petit diable !) et grande sociabilité. Thème du noir, des anneaux (les chenilles se défendent en se mettant en forme d’anneaux) : attitude de méfiance. Dermatoses (urticaire, eczéma).

Caractéristiques communes des papillons

–    sensation d’abandon, perte de sécurité, ne se sent plus guidé.

–    diminution des facultés de mémoire et de concentration : enfants remuants, hyperactifs (THADA)

–    Métamorphose : désir de se déguiser, aiment changer d’aspects, jusqu’à la transsexualité

–    Soma : douleurs diverses (céphalées, dorsalgies, cystalgies …) et dermatoses ++

–    Intérêt pour les fruits et les boissons sucrées

Bibliographie : LE ROUX Patricia « Les papillons. Guide pratique de la prescription de papillons en homéopathie » Publibook, Paris 2009 NB.

On peut se procurer ces remèdes auprès de la pharmacien autrichienne suivante : www.remedia.at

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.