Les réflexes (MARIEB ch.13A)

Arc réflexe (Marieb p. 535)

C’est un aller-retour du signal nerveux entre un stimulus périphérique (à travers un passage de la corne postérieure à la corne antérieure) et un muscle qui réagit. Boucle sensitivo-motrice qui ne passe pas par l’encéphale. C’est un phénomène non conscient, cf. le test classique du réflexe rotulien (Marieb p. 538).

Chaque métamère a un réflexe qu’on peut tester (le talon, le coude…)

Réflexes :

  1. deltoïde = C5                       quelques fois C4
  2. bicipital = C5                        quelques fois C4, C6
  3. stylo-radial = C6                   quelques fois C5
  4. tricipital = C7                        quelques fois C6, C8
  5. cubito pronateur = C8          quelques fois C6, C7, D1

Pour mémoire:

  • Nerf radial = C6, C7, C8 et D1
  • Nerf cubital = C7, C8 et D1
  • Nerf médian = réunion des deux troncs
  • Nerf circonflexe = tronc secondaire postérieur

NB. amusant : le « réflexe crémastérien » qui remonte les testicules dans les bourses) quand on caresse les cuisses !

La pérennisation de tensions articulaires anormales par arc réflexe est la cause d’à peu près tous les blocages de types ostéopathiques. Quand on met un joint vertébral en tension, si le système fonctionne bien, il se libère. Mais souvent la tension maintient le système de la boucle réflexe et plus on essaie de s’en libérer, plus on reste dans la position: arc réflexe bloqué (il s’autoalimente sans arrêt, il se maintient)

Pour le débloquer, les ostéopathes ont trois solutions :

  1. La méthode du « trust » ostéopathique (manipulation active). On amène l’articulation jusqu’au maximum de là où on peut l’amener d’un coup sec (on est encore dans le physiologique et pas dans le lésionnel). L’arc réflexe cède afin de préserver la capsule – rôle des récepteurs gamma.
  2. La position de moindre douleur. On raccourcit au maximum le tendon et le muscle pour que le réflexe soit minimal et là on attend (environ 1min 30) que le réflexe s’épuise (méthode de Jones – voir sur ce site). Pas de risque, mais beaucoup plus lent et demande la coopération du patient.
  3. La méthode active de Dorm (trouvée par un vétérinaire): on trompe l’arc réflexe en faisant bouger le membre: l’arc réflexe se décharge tout seul.

 

Type de question d’examen : Quelle est la particularité du circuit nerveux d’un « réflexe » ? Significations de ses perturbations, donnez 3 exemples ?

Réponse automatique à un stimulus traitée au niveau de la moelle épinière non consciente programmée pour préserver l’individu. Exemple :

  1. Réflexe patellaire
  2. Réflexe de Babasky :
  3. Réflexe de contraction/dilatation de la pupille

–          Où le réflexe est normal (il existe)

–          Où le réflexe n’existe pas –> rupture de la boucle réflexe

–          Où le réflexe est amplifié –> plus de contrôle cérébral

 

Qu’est ce qu’une douleur projetée et qu’est ce qu’une « dermalgie réflexe » ?

Dans le corps 1 fois sur 2 la cause de la douleur ne correspond pas au lieu exact du problème.

Douleurs projetée : douleurs périphérique d’une lésion centrale généralement compression d’un nerf médullaire.

(Lorsqu’on a par exemple une sciatique qui est pincée par un disque (sorti de son logement)à signal de souffrance qui remonte au cerveau à cerveau va décoder comme si la douleur est dans le genou et à la jambe (alors que le nerf est pincé au niveau du bas du dos.)

Dermalgie reflexe : modification reflexe du tissu sous cutané (des téguments) phénomène sympathique qui se produit 2 métamères en dessous d’une lésion nerveuse ou organique.

(Sur le pincement il y a une nerf sympathique qui va exprimée l’irritation de la zone qui s’appelle une dermalgie réflexe = 2 métamères au dessous il y aura une zone de cellulite qui est l’expression du coincement. Lorsqu’un organe souffre il y a en superficie une zone cartonnée, dure. )

 

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.