Les régimes amaigrissants

Question : Je ne comprends pas bien l’intérêt de votre « régime amaigrissant », par rapport à tout ce qui est proposé par ailleurs. Pourquoi insistez-vous sur une supplémentation en protéines ? 

Réponse : En parcourant les rubriques spécialisées des librairies, vous avez une idée de la large gamme d’approches proposées pour contraindre le surpoids. Depuis des régimes restrictifs simplistes (ex.: régimes des groupes sanguins ?!), jusqu’aux approches élaborées (ex.: les régimes Montignac ou Dunkan).

alt

En fait, ce sont les contraintes de la physiologie humaine que nous orientent vers le régime que nous vous proposons (lire la rubrique « Régimes alimentaires – Régimes amaigrissants » et dans l’hôpital virtuel / service de Gastro-entérologie, le chapitre « Comportements alimentaires »).

Le « régime diabétique » que nous proposons est un régime sans contre-indication et sans échec (pourvu qu’il soit suivi sérieusement). Pour perdre du poids sans trop d’efforts (alimentation variée) et durablement, il faut :

1 –       Réduire la quantité calorique absorbé (notre régime est à 1400/1500 Kcal., ce qui doit équilibrer votre poids à environ 50/55 kg … si vous le faite très longtemps !)

2 –    Réguler et répartir la quantité d’hydrates de carbone (alcool/sucres/fruits/farineux) absorbés durant la journée, car ce sont eux qui sont responsables des fringales et de la fatigue (ex.: coup de pompe de 11h).

       Préserver la masse maigre (les muscles), c’est-à-dire perdre surtout de la masse grasse, afin d’éviter le phénomène de « yoyo » (cas des jeûnes).

alt   exemple de livre de recettes peu caloriques et non sucrées

Les protéines sont intéressantes, car elles agissent à ces trois niveaux. Les formes « farines de protéines » sont performantes pour réduire l’appétit, donc faciliter au début le changement des habitudes alimentaires. Elles se présentent soit :

—>       sous forme alimentaire aromatisée (origine : caséine du lait + soja + blanc d’œuf) : il y a des soupes, des crèmes, des flans, des gateaux et même des pâtes (50% de protéines). Nombreuses marques de qualité (ex.: Eurodiet, Kot, Insudiet …)

—>       sous forme de farine sans goût, que l’on peut rajouter à tous les aliments ou boissons (origine soja). Exemple de produit de qualité peu cher : « Métanutril minceur ».

alt   farines de soja pure (sans OGM)

 

Nous déconseillons, par contre, formellement les inhibiteurs d’absorption des graisses (ex.: Alli et Xenical), responsables d’atteintes hépatiques rares, mais graves (cf. rapport AFSSAPS).

A lire aussi : Chanal Guy « – 37 Kilos à 2 : maigrir, oui, mais jamais sans son médecin  » (éditions Harmoxel, 1997)

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.