Les rosacées (dicotylédones dialycarpiques)

H.1a – Les Rosacées comptent 2000 espèces, de la zone tempérée de l’hémisphère nord, dont certaines arborescentes (= faculté de devenir minéral). Ce sont des plantes évoluées (ovaire infère), aux fruits riches en sucres et HE, en tanins (surtout si poussent sur sols humides : les tanins les rendent imputrescibles) et cyanogène (azote), que caractérise un « ordre extrème ». On distingue trois sous-groupes :

  1. – les spirées : plus aériens,
  2. – les rosées : fausses baies, épines
  3. – pomacées et prunées : fruits à coque dure.

 

Agrimonia eupatoria (mg)        l’Aigremoine

L’aigremoine commune se caractérise par ses petites fleurs à cinq pétales et à nombreuses étamines (10 à 20) soudées par leur base avec le calice. Les feuilles sont velues, grisâtres en dessous et sans glandes odorantes, avec des graines creusées de forts sillons dans toute la longueur. Plusieurs éthymologies ont été proposées : agros (champs) et monias (sauvage) ou argemone (plaie de l’oeil), eupatoria dériverait de Eupator (1er siècle avant J.C.) qui introduit la plante pour ses vertues médicinales.

COMPOSITION : tanins, amers, HE, ac. nicotinique, flavones, vitamine C. Ses cendres contenant une forte proportion de silice, il faut voir surtout là son action restructurante dans les affections inflammatoires ulcérées.

INDICATIONS : Foie et V.B. (dermatoses chroniques, diarrhée) / Rein (albuminurie, rétention d’eau). Anti-inflammatoire (gargarismes contre certaines pharyngites, jusqu’au cancer du sein). Hypoglycémiant. Hémostatique.

Fleur de BACH : AGRIMONY… « Remède de l’inquiétude cachée, du tourment qui se cache sous une apparence joviale, humour hyper-sensible aux querelles ».

 

Alchemilla vulgaris (mg)   l’Alchemille vulgaire, manteau de Notre-Dame

alchemille-vulgaire

COMPOSITION : tanins, acide luteique.

INDICATIONS : hormone-like (problèmes utéro-ovariens). Foie (hémostatique). Astringente (eczéma, prurit vulvaire, leucorrhée …). Migraines.

 

Amygdala amara (ac)          l’Amande amère

COMPOSITION : vitamines E et B15

INDICATIONS : maigreur (la vit. E favorise la prise de poids). Tétanie. Angor (pathogénésie de spasmes et d’hypoxie).

Fleur de BACH : CHERRY PLUM… »Peur de perdre la raison, impulsions incontrôlables ».

 

Crataegus oxyacantha (ve)   l’Aubépine

COMPOSITION : flavones, pectines, aesculine, Mn, Cobalt, Iode

INDICATIONS : sédatif cardiaque (vaso-dila- tateur coronarien, HTA, micro-angiopathie diabétique, hypolipémiant). Décongestionnant et anti-scléreux.

 

Cydonia vulgaris (fe)           le Cognassier

COMPOSITION : mucilages, flavones et tanins.

INDICATIONS : Décongestionnant de la face (rhume des foins, cf. le « Gencydo » du lab. Weleda). Astringente, adoucissante, anti-diarrhéique.

 

Quillaya panama (am)         le Bois de Panama, à l’écorce riche en mucilages.

INDICATIONS : vasculaire (acné rosacée), hypolipémiant.

 

Rosa canina (s)                    l’Eglantier

COMPOSITION : vitamines A, C et PP, tanins, pectines, flavones.

INDICATIONS : Calmante (épilepsie, épui-sement nerveux). Astringente. Diurétique. Hypo-glycémiante.

Fleur de BACH : WILD ROSE… »Se résignent, ont renoncé ».

 

Rubus villosus (s)                  le Murier des haies

COMPOSITION : tanins, ac. organiques

INDICATIONS : Vasculaire (hémorroïdes, ménopause).

 

Les plantes 28

Polarité d’action principale = Coeur (Shen)

Remèdes des épuisements nerveux !

 

Autres plantes médicinales du groupe :

Cornus sanguinea         le Cornouiller sanguin

INDICATIONS : infarctus en phase aiguë (anti-coagulant). Anti-scléreux. Complications vasculaires de l’hyperthyroïdie.

Geum urbanum   la Benoite

Geum urbanum

Potentilla reptans          la Quintefeuille (ci dessous : Potentilla sterilis)

COMPOSITION : tanins, résines, glucides

PotentillaSterilis

INDICATIONS : « règle la physiologie des organes reproducteurs » (R. Steiner) = aménorrhée, dysménorrhée, méno-métrorragies. Astringent. Ostéoporose ou rhumatismes inflam- matoires (exp.: polyarthrite rhumatoïde).

Prunus spinosa (ph) et Prunus virginica (ph) les Pruniers

PrunusSerulata

Prunus cerasus  le cerisier et Prunus serrulata  le cerisier du japon (ci-dessus)

Pyrus malus (ph)  le Pommier, qui est dans la bible « l’arbre de la connaissance »

Sanguisorba off.

Sorbus domestica         le Sorbier

COMPOSITION : acides malique, citrique et tartrique, tanin, sucre, vitamine C.

INDICATIONS : pléthore veineuse (ménopause, cystalgies…).

Spiraea ulmaria (ac) la Reine des prés, la Pimprenelle …

 

Autres plantes alimentaires du groupe : l’Abricotier, le Fraisier, le Mirabellier, le Néflier  …

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.