L’eurythmie

L’eurythmie

Au départ, l’eurythmie s’est développée dans le cadre de l’anthroposophie, terme désignant la « science spirituelle » que Rudolf Steiner a promue, avec ses applications concrètes dans tous les domaines de la vie sociale.

L’EURYTHMIE propose une démarche phénoménologique de compréhension des mouvements inhérents aux sons parlés et musicaux. C’est l’étude de ces différents mouvements du souffle formant le son à travers de l’appareil phonatoire en activité. La transposition artistique de ces mouvements sera dansé par le corps entier et l’on étudiera chacun de ces gestes « formateurs de sons ».

eurythmie2

Le phonème « A » … Tous les muscles du cou et du larynx se détendent, la bouche s’ouvre, un grand souffle s’exhale, mis en résonance : Ahh … Son profond qui ouvre et détend tout le corps, résonant jusqu’au fond du ventre, jusqu’au bout des pieds.L’accueil et l’ouverture sont les premières nécessités pour la vie de l’âme, mais également pour toute la physiologie organique. Le A favorise l’énergie des reins.

Le phonème « L »… Si nous nous laissons mettre en mouvement par la plénitude, nous pouvons percevoir la nature du son L. L’observation du mouvement phonétique du L nous révèle une dynamique très plastique en continuelle transformation, de qualité ronde, liquide et modelante : c’est la métamorphose par excellence !

 

A suivre …

 

Bibliographie : « Eurythmie, le son à l’écoute » Jean-Luc Berthoud (ed. Triskel, 2005)

eurythmie1  le livre du fondateur …

eurythmie2   une approche élitiste ?

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur.
Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il coordonne l’enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l’aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.