MAI du Coeur

Maladies auto-immunes du cœur

Le rhumatisme articulaire aigu  (RAA)

 

Polyarthrite aiguë (HLA B 35, DR1), post-streptococcique (groupe A), caractérisée par une atteinte successive et fugace des grosses articulations + apparition éventuelle d’une cardite avec troubles du rythme (nécessitant l’hospitalisation). La maladie évolue favorablement en quelques semaines, mais les rechutes sont possibles, ainsi qu’une redoutable métastase morbide : la Glomérulonéphrite aiguë.

 

SCHEMA

 

Diagnostic et surveillance par le dosage des ASLO et l’évolution de la VS.Traitement classique (plus ou moins long) : Extencilline  + Aspirine ou Corticoïdes

  1. Au début : Belladonna (ca), Mandragora (ca) ++ ou  Ferrum phosphoricum

  2. Période d’état : Apis mel. (hg), Bryonia alba (ph),  Phytolacca (k)

  3. Et si complications cardiaques : Arnica (hg), Naja (ge), Cactus (zn), Spigelia (cu)…

  4. Période de convalescence : Pulsatilla (si)

  5. Toujours le stock-nosode (prévention de rechute) : Streptococcinum ou Scarlatinum   200K

La péricardite aiguë idiopathique

Maladie fébrile douloureuse, multirécidivante, dont les accès sont soulagés par l’aspirine et les corticostéroïdes.

           Apis (hg) ou APIS-Homaccord (lab. Heel)                             

Le syndrome de Dressler

Tableau proche du précédent, mais apparaissant après (2 à 6 semaine) un infarctus myocardique ou une cardiotomie : fièvre, épanchement pleural, arthralgies…

  • Adonis vernalis  (as) … arythmie, vertiges, toux cardiaque

  • Convalaria maialis  (ph) … insuffisance cardiaque (en 3 DH)

  • Crataegus oxyacantha  (ge) … tachycardie, lipothymie et insomnie.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.