Marrubium vulgare

 

alt   MARRUBIUM VULGARE 

Labiée pérenne de couleur grisonnante ressemblant à la menthe, qui peut atteindre 45 cm de hauteur et pousse en touffes denses. Ses feuilles duveteuses alternent très régulièrement. Elles ont une longueur de 2 à 5 cm et un aspect froissé. Les fleurs sont blanches et ont un parfum proche du Thym. Elle pousse dans tout le pourtour méditerranéen. 

NOM FRANCAIS : Marrube blanc, Herbe vierge (Ang.: White horehound / Esp.: Marrubo / All.: Weisser Andorn)

PRINCIPES ACTIFS : Amer : acide marrubinique, HE 0,3 à 1% (diterpène), tanins (3%), mucilages, choline, vit. C, flavonoïdes, anthocyanes, calcium, potassium et fer. 

INDICATIONS THERAPEUTIQUES : utilisée depuis l’antiquité (Théophraste, Dioscoride, Pline l’ancien et Stabon la citent) c’est la plante clef de l’asthme et des maladies pulmonaires (mucolytique et expectorante), cholagogue (migraines), tonique, antipyrétique, sédatif cardiaque. 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe de l’étain (Kollitsch p. 365). Catarrhe muqueux donnant une toux avec sensation de froid.  

PSYCHE (B. Vial) : « Celui qui se frotte à la mère, crise de l’adolescence » ? 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Ammonium / Euglobulines Alpha / Calcarea  
  • Augmente les tests : Albumines / Manganum / Bêta précipitines 

Proches :

Lycopus europaeus (io) … Le marrube aquatique

Ballota nigra (na) … le marrube noir 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur.
Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il coordonne l’enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l’aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.