Mezereum

alt   MEZEREUM 

Daphne mezereum, Thymélacée. Arbrisseau d’Europe et Asie Septentrionale, de 0.5-2 m, au bois grisâtre. Feuilles oblongues-lancéolées, minces, vert clair. Petites fleurs odorantes, rose pourpre, apparaissant avant les feuilles. Le fruit est une baie rouge. Floraison: Février-Mars. Habitat: Bois, prés, taillis, buissons (300-2000 m). Cultivée comme plante ornementale. 

NOM FRANCAIS : Bois gentil, faux garou (Ang.: Mezereon / All.: Seidelbast) 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p. 197). Remède de la « chaleur sur stagnation » : pus dans le territoire du Poumon (en MTC : face, sinus et peau) ! 

Psyché : dépression avec indifférence 

Soma : douleurs brûlantes …

  • Céphalées (aggravé au moindre contact) ou névralgie faciale
  • Sinusite, conjonctivite, gingivite, névralgie sur carie
  • Leucorrhée irritante, comme du blanc d’oeuf
  • Douleurs des os longs, périostes
  • Démangeaisons erratiques, éruptions vésiculeuses puis croutes jaunatres et pus (zona) 

Modalités : Aggravé par le froid humide (Dulcamara) et par la chaleur du lit      

Mezereum                             

PSYCHE (B. Vial) : « Le refus de la sexualité, la nymphe s’enfuit ? »

Plante toxique, l’écorce frottée sur la peau provoque une irritation avec formation de cloques. Ingérer une dizaine de baies peut être mortel mais, heureusement, elles ont un goût amer qui les fait recracher aussitôt.

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.