MTC Généralités : 2 – conventions et bibliographie

Conventions de transcriptions et traductions

Les textes et notions en médecine chinoises proviennent… du chinois ! Ce qui peut poser des problèmes de transcription et de traduction.

Des problèmes de transcription

De transcription tout d’abord : comment écrire 气 ? Ce caractère est un caractère chinois simplifié, le caractère originel étant 氣. De plus, il se prononce « tchi », mais s’écrit …

  • ch’i en Wade (système de transcription du mandarin dans le monde anglophone au XXème siècle)
  • ts’i en EFEO, Ecole Française de l’Extrême Orient (système de transcription du mandarin dans le monde francophone dans la première partie XXème siècle)
  • qi en pinyin (système de transcription du mandarin promu par la Chine).

Ce dernier système a été adopté par l’Organisation Internationale de la Transcription, en 1979, et c’est celui-ci que nous utiliserons.

Tao  Le « Tao »

Des problèmes de traduction

Comment traduire qi (气) ? Allez-voir sur la page wikipedia pour vous donner une idée…

Habituellement, il est traduit par énergie, ou souffle… Lorsque le Qi est insuffisant, doit-on alors parler de vide d’énergie, de manque de souffle ?

De même, en médecine chinoise, on parle souvent de « shen » (神), une substance immatérielle du corps humain. Ce shen se voit notamment dans les yeux d’une personne. Or, shen (comme dans 神风 : kamikaze, le vent divin en japonais), signifie aussi… Dieu ! Bref, ce caractère est difficile à traduire; on l’a vu notamment traduit par : « Esprit, vertus, idéal dans un contexte d’harmonie… » ?

C’est pourquoi, comme on ne traduit pas yin ou yang, nous ne traduirons pas, la plupart du temps, ces termes de base de la médecine chinoise, et emploierons les termes originaux, ce qui évitera quelques non-sens fâcheux…

Sources et Bibliographie

Un ouvrage de base:

Les cours s’appuient principalement sur l’ouvrage de Giovanni MACIOCIA : « Les principes fondamentaux de la médecine chinoise », aux éditions SATAS.

Cet ouvrage doit être lu et connu avant d’arriver aux Séminaires !

Mandarin   Mandarin chinois

Des sources modernes :

L’ouvrage de Jeremy Ross  » Zang Fu : Organes et Entrailles en Médecine Traditionnelle Chinoise «  est très succinct mais très didactique, et présente les concepts et principes fondamentaux de manière claire.

En anglais, l’ouvrage  » Fundamentals of acupuncture and moxibustion « , coordinated by Chinese and Japanese Scholars at Tianjin College of Traditional Chinese Medecine and Goto College if Medical Arts of Sciences, d’origine Chinois et Japonais, présente également les notions de base de manière très claire.

Pour approfondir ces notions, nous conseillons les ouvrages publiés aux éditions « Presses Universitaires Guang Ming« , de Pierre Stercks et Chen Jun. Ces ouvrages sont très complets et s’appuient sur les textes originaux en Médecine Chinoise.

Enfin, l’institut Yin-Yang édite des ouvrages et des revues en français concernant la médecine chinoise. Ces revues présentent des traductions de publications chinoises traduites en français, qui concernent à la fois la théorie en MTC et les expériences cliniques en hôpital.

Les sources Classiques

La médecine chinoise s’appuie notamment sur des textes anciens fondamentaux, notamment le « Huang Di Nei  Jing », qui comprend le « Su Wen » et le « Ling Shu ». L’ouvrage « Traité de Médecine Naturelle Chinoise et d’Acupuncture ou Classique de l’Empereur Jaune Huang Di Nei Jing », aux éditions You Feng présente une traduction moderne facile d’accès. Ce travail de traduction, d’adaptation et de commentaires a été effectué par le Docteur You-Wa Chen.

Sur les notions de médecine chinoise

Enfin, pour acquérir des informations plus détaillées sur les termes chinois à proprement parler, on pourra se référer au livre « Les 101 notions-clés de la médecine chinoise », d’Elisabeth Rochat de la Vallée, aux éditions Guy Trédaniel ».

La symbolique de la médecine chinoise est également présentée dans le livre de Jean-Marc Kespi, aux éditions Marabout : « Médecine Traditionnelle Chinoise, une introduction ».

Comme souvent en médecine chinoise, il y a beaucoup de citations, d' »adages » chinois, et de conventions de traductions. Elles sont issues de la « Nomenclature normative internationale sino-française des expressions et termes fondamentaux de la Médecine Chinoise », publiée aux Editions Médicale du Peuple  – Desclée de Brouwer.

A Suivre

D’autres références viendront compléter cette liste. Notamment les livres sur l’étude des méridiens.

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.