Les paupières

Les paupières

Les oedèmes de la région orbitaire ou/et palpébrale, qu’ils soient uni- ou bilatéraux, aigus ou chroniques, sont des motifs fréquents de consultation. Le diagnostic étiologique n’est pas toujours simple, compte tenu de la multiplicité des facteurs pouvant être en cause.

L’examen clinique recherchera la présence d’autres oedèmes (lèvres, mains, poignet …), de prurit, d’érythème … Un oedème palpébral du matin évoque une insuffisance cardiaque droire, un syndrome néphrotique, une insuffisance hépato-cellulaire. Un oedème palpébral aigu est le plus souvent de cause allergique ou infectieuse. 

L’eczéma de contact est une des causes les plus fréquentes, par application directe (produits de maquillage) ou par procuration (vernis à ongles). Certains médicaments doivent aussi être soupçonnés : les IEC, les inhibiteurs calciques, les psychotropes (anxiolytiques et antidépresseurs), certains anti-mitotiques (imatinib).

Les oedèmes palpébraux sont fréquents dans le Lupus, la maladie de Basedow (25%), les lymphones de MALT, les syndromes de Kaposi (heureusement assez rares à présent).

GONFLEMENT DE LA PAUPIERE SUPERIEURE (en MTC : méridien VB) : Apis (hg) aigu, Cenchris (ge), Kalium carbonicum (angle interne, en MTC : Vessie), Phosphorus, Luesinum

GONFLEMENT DE LA PAUPIERE INFERIEURE (en MTC : méridien Estomac / GI) : Apis mel . ou Arsenicum album (intoxication alimentaire ou médicamenteuse ?)

Silicea … inflammation de l’angle externe de l’œil

Kalium bichromicum … inflammation de l’angle interne de l’œil

OEDEME DES DEUX PAUPIERES :

  • Argentum nitricum … avec écoulement
  • Euphrasia (s) oeil rouge avec œdème pruriant
  • Lachesis … paupières bouffies et tuméfiées (alcool ?)
  • Mercurius corrosivus … brûlant
  • Natrum muriaticum … le matin
  • Phosphorus … brûlant (blépharospasme, photophobie)

 

   BLEPHARITE / CELLULITE des paupières

La BLEPHARITE cause généralement des démangeaisons et des brûlures. La cellulite des paupières cause une enflure de toute la paupière, qui devient tendre, chaude et rouge. L’enflure peut s’étendre à la face, il peut y avoir des sécrétions. La cellulite de la paupière inférieure peut avoir le même aspect que l’infection du système de drainage des larmes (dacryocystite).

Il est important de faire la distinction entre une infection de la paupière, d’une infection provenant de derrière l’œil, dans l’orbite (cellulite), qui est beaucoup plus grave et provoque une exophtalmie et une vision double.

On envisagera toujours la présence possible d’un virus herpès, d’un zona, d’une MNI, comme de certaines parasitoses (filaires, trichinose).

Mercurius aceticus avec :

  • avec fissures : Antimonium crudum et Graphites : paupières croûteuses ou Silicea
  • chronique : Thuya occ., Nitricum acidum, Symphytum (ca). Nosode = Medorrhinum

CROUTES SUR LES PAUPIERES : eczéma palpébral ?

  • Arsenicum album … fines desquamations proches du psoriasis (< à la chaleur)
  • Calcarea carbonica … enfant nerveux
  • Carbolicum acidum … sécrétions irritantes et brûlantes
  • Euphrasia (s) … eczéma palpébral + blépharite et conjonctives sèches.
  • Petroleum (ch1) … angle des paupières fissuré au froid, chute des cils.

Pensez aussi à : Antimonium crudum, Cinnabaris, Graphites, Kalium iodatum, Mezereum, Pulsatilla, Sarsaparilla (am), Staphysagria

Nosodes (chronicité) = Psorinum … conjonctivite, eczéma, chalazions, grand frileux, Bacillinum, TK. ou Medorrhinum

HERPES DES PAUPIERES, en plus des remèdes spécifiques de l’herpès, penser à :

  • Carbolicum acidum … sécrétions irritantes (brûlure +++). Remède fidèle de l’eczéma palpébral.
  • Croton tiglium (s) … blépharo-conjonctivite très douloureuse.

PAUPIERES fissurées au froid : Petroleum

 

   ECTROPION

L’ECTROPION est un retournement vers l’extérieur de la paupière, généralement de la paupière inférieure. Normalement, la paupière doit être plaquée contre l’œil et drainer les larmes; elle permet de garder l’œil humide. Avec l’ectropion, elle pend vers l’extérieur créant un lac de larmes qui s’infecte et sèche l’œil. La sécheresse de l’œil crée une irritation et une sensation de grattement, rougeur de l’œil, des douleurs, et une vision floue. La cornée peut être infectée.

La plupart du temps, l’ectropion arrive avec l’âge. La paupière inférieure devient molle, se sépare du globe à cause du poids. Une paralysie temporaire de la face peut rendre ces changements encore plus dramatiques. Le traitement de l’ectropion consiste à lubrifier l’œil autant que possible, avec des larmes artificielles pendant la journée et un onguent durant la nuit. Dans les cas graves et si la cornée est en danger (à cause de la sécheresse), les paupières peuvent être corrigées chirurgicalement sous anesthésie locale.

Si ectropion cicatriciel : Platanus et Thiosinamine 4CH

ENTROPION : Borax (na) spasmodique, Mercurius, Natrum mur., Tellurium …

 

  Les chalazions

Un CHALAZION se présente comme un kyste graisseux (bien délimitée) dans la paupière. Les paupières supérieures et inférieures contiennent environ 30 glandes de Meibomius qui produisent la partie huileuse des larmes, leurs ouvertures se trouvent sur le bord des paupières. Si une ou plusieurs de ces glandes sont bouchées, les sécrétions produites sont prisonnières de la glande qui grossit et crée une inflammation des paupières. L’enflure semble être juste sous la peau. 

  • Aurum : l’inflammation ou Baryta carbonica … si angle interne
  • Pulsatilla : la congestion ou Silicea … si angle externe et chronique
  • Staphysagria : le kyste (aux règles surtout)
  • ou Thuya occ. … si paupière inférieure
  • ou Conium (au) … si angle interne très induré
  • Pensez aussi à Graphites / Sepia / Sulfur / Iodum
  • Staphylococcinum ou Tuberculinum resid. … si orgelets à répétition

Il arrive qu’un chalazion produise un granulome, qui est une grosseur à l’intérieure de la paupière. Ce granulome peut être enlevé si nécessaire.

OrgeletPuls

Orgelet : petit furoncle du bord libre de la paupière centré sur un cil. La paupière est chaude, douloureuse, rouge, oedèmatiée.

Pulsatilla (si) … grand draineur des glaires

Myristica (ca) … le bistouri de l’homéopathe !

VERRUES PEDICULEES DES PAUPIERES … voir verrues, service de « dermatologie »

TICS de la PAUPIERE SUPERIEURE, en plus des remèdes spécifiques aux tics (voir service de « Neuro-psychiatrie », penser à :

  • Paris quadrifolia (ge) … à droite
  • Mezereum (sur Lycopodium ou Natrum mur.) … à gauche

PTOSIS, avec paralysie des oculomoteurs et/ou diplopie : Curare (mn) après une intervention chirurgicale ou Phytostigma (mn) si myopathie

CANCER DE LA PAUPIERE : Hydrocotyl (mg), Symphytum off. (ca) … biopsie indispensable.

Dacryocystite : inflammation aiguë du sac lacrymal, secondaire à une obstruction du canal lacrymo-nasal. Tuméfaction inflammatoire et douloureuse de l’angle interne et oedème de la paupière, accompagnés d’un larmoiement purulent.

Pensez à … Berberis (al), Cinnabaris (hg), Stannum

Larmoiement du coté droit : Pulsatilla

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.