Périarthrite scapulo-humérale

Périarthrite scapulo-humérale (plus de 80% des douleurs de l’épaule)

En dehors des causes traumatiques, c’est une sorte de « dépression nerveuse de l’épaule », à point de départ hépato-vésiculaire le plus souvent : le méridien tendino-musculaire du Foie exprime un blocage émotionnel ! On découvre parfois à cette occasion une anémie (vide de sang du foie = yang apparent du Foie). Mais cherchez aussi une lésion sous-jacente dorsale haute en cyphose.

C’est l’articulation la plus mobile du corps (très sollicitée, six niveaux articulaires !), parcourue par le méridien du Tripe Réchauffeur. Une épaule hyperalgique chronique correspond le plus souvent à des calcifications d’un tendon sus épineux dégénéré.

  1. problème d’abduction (écarter le bras du corps) = GI
  2. pb. d’adduction (rapprocher le bras du corps) = Poumon
  3. pb. d’élever le bras dans le dos = IG

Diagnostic différentiel : luxation, fracture parcellaire, chondrocalcinose, pseudopolyarthrite rhizomélique …

1 – à droite :

  • Ferrum phosph. … enflure et douleurs erratiques, aggravée par l’humidité (cf. syndrome de Parsonage et Turner), la nuit et par les mouvements
  • Mandragora ou Solanum malacoxylon (deux solanées) … note artérielle congestive,
  • Aesculus (s) ou Chelidonium (ph) … quand il y a une note digestive,
  • Ranunculus bulbosus (s) ou Thuya occ. … algies aggravées par l’humidité.
  • Sanguinaria canadense (ph) … tension du deltoïde et céphalée, < la nuit et au froid.
  • Mais pensez aussi à : Gambodgia (mg), Levopromazine, Urtica urens (s)…

UrticaUrens

2 – à gauche :

  • Ferrum metallicum … hypersensibilité (aux émotions, bruits, efforts …)
  • Kalmia lat. (al) … FEU, névrite, tension du trapèze, douleur lancinante ou « en éclairs » affectant l’ensemble du membre
  • Aconit nap., Aurum et Spigelia anthelmentica (cu) … remèdes cardiaques
  • Rhodium (hg) … douleurs erratiques, aggravées par les changements de temps
  • Radix angelicum sinensis … plante chinoise des dérèglements hormonaux, préféré de notre maître O. A. Julian.

3 – latéralité indifférente :

Causticum + Tuberculinum residuum … sécheresse, ankylose, douleurs brûlantes, aggravé par le temps sec et froid, ou/et > quand il pleut.

Rhus toxicodendron … atteinte péri-articulaire, tendineuse et bourses séreuses, dérouillage, amélioré par le mouvement continu.

On peut penser aussi à :

  • Nux vomica, Sulfur ou Lycopodium … congestion locale, sensation de brûlure et d’ankylose
  • Kalium bichr., Hypericum ou Arnica mont. … douleur sus-scapulaire (sous et sus épineux)
  • Fluoricum acidum … de l’épaule droite –> doigts, aggravé aux mouvements.
  • Magnolia glauca (s) … douleur précordiale irradiée aux extrémités sup.
  • Viola odorata (s) … remède du deltoïde, du carpe et des métacarpiens
  • ou Benzoicum acidum, Oxalicum acidum … dans un contexte goutteux

Nosodes (chronicité) :

Luesinum … douleur rebelle et nocturne ou Medorrhinum … douleurs diurnes

Les « complexes du laboratoire allemand Heel » :

« Ferrum homaccord » PSH, épichondilite (Ferrum metal./Ferrum phos./Ferrum mur./Spiraea ulm.)

« China homaccord » problèmes tendino-musculaires sur « vide de sang du foie », par exemple après un accouchement.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.