Petroleum

 

Petroleum

Groupe des Charbons

 » Sec, fissuré et confus « 

Liquide incolore, explosif, insoluble dans l’eau, le pétrole (C6-H14) est le produit de la fossilisation des grandes forêts de lycopodes géants de l’ère primaire. Ses dérivés servent en médecine classique de topiques anti-fungiques.

Causalité : Rétrocession d’une éruption (après un traitement dermato classique ?)

Psyché : Confusion mentale

Susceptible, irascible (car hypo-adaptable), hébété permanent : il perd son chemin dans les rues (Baryta carb.), croit qu’il y a d’autres personnes près de lui, que ses membres sont doubles… (ce type de symptômes apparaissant parfois lors des fièvres graves, ex.: durant la fièvre typhoïde).

Vertiges du mal des transports (train, avion, bateau), avec mal de tête occipital et sensation de faim, aggravé au grand air (contrairement à Tabaccum).

 

Soma : Peau sèche avec vésicules prurigineuses, évoluant vers une éruption humide qui creuse :

* eczèma derrière les oreilles, fissurations des paupières (cantus), lèvres (Rhus tox.), mamelons et génital,

* herpès autour de la bouche (Natrum mur.), parties génitales et anus (Croton), etc… . Bouquet d’aphtes.

* sueurs nauséabondes des aisselles et des parties génitales (Silicea), prurit brûlant des pieds et des mains (Sulfur).

 

Modalités : aggravé l’hiver (frileux), la nuit (le prurit), aux changements de temps et avant l’orage (Phosphorus, Rhododendron).

 

Cybernétique :

* Pulsatilla —> Graphites (hypothyroïdie et ovarien) // à Antimonium crudum

* Lycopodium —> Petroleum (hyposurrénalien) // à Arsenicum album 

= sorte de couple type « Laurel et Hardy » parfois rencontré en clinique ! 


A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.