Platanus

 

alt   PLATANUS ORIENTALIS 

Le platane d’Orient est un grand arbre (jusqu’à 30 m) de la famille des Platanacées, proche de l’érable, du tilleul et du marronnier. Cette espèce d’Asie mineure anciennement introduite en Europe occidentale a été supplantée par le platane commun.

Le platane d’Orient est un grand arbre, environ 30 m de haut, à houppier large et irrégulier. L’écorce brun rosâtre est très lisse et se délite par grandes plaques arrondies laissant des taches jaunâtres.

Les feuilles caduques, alternes, à nervation palmée, sont profondément découpées et comptent cinq lobes aigus séparés par des sinus profonds. Les fleurs, unisexuées, sans périanthe, sont réunies en chatons globuleux pendants, et regroupant des fleurs de même sexe. Les fruits sont des petits akènes groupés en boules de 3 cm de diamètre.

Le platane d’Orient est utilisé comme arbre d’ornement, mais est peu répandu. Son bois est utilisable en menuiserie. 

NOM FRANÇAIS : Platane d’Asie, Sycomore (Ang.: Oriental plane tree)

PRINCIPES ACTIFS : on utilise

  1. La Teinture-mère de l’écorce (qui s’écaille par plaques)
  2. Le Macérât glycériné des bourgeons

INDICATIONS traditionnelles : les bourgeons, en macérât glycériné, sont utilisés en gemmothérapie (dr. Pol Henry) dans les dermatoses récidivantes, le psoriasis en particulier (théorie des signatures ?!). Autre indication parfois retrouvée : le paludisme 

HOMEOPATHIE Diathésique : Remède du groupe du Potassium (Kollitsch p. 269). Peau sèche avec prurit et desquamation, psoriasis. 

PSYCHE (B. Vial) : « les amours platoniques » ? 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Alpha 2 précipitines / Ammonium / Cuprum
  • Augmente les tests : Alpha 1 Euglobulines / Magnesia
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.