Plutonium nitricum

Plutonium nitricum

Remède du groupe de l’Argent

 » Le Burn-out  »

Le Plutonium est le plus lourd des éléments ayant fait à ce jour l’objet d’une dilution homéopathique. C’est un élément transuranien artificiel instable, découvert en 1941. Seul l’isotope 239, d’une période radioactive de 24 065 ans, est utilisé en raison de son caractère fissile. Il fut recréé artificiellement dans les réacteurs nucléaires. Son rayonnement est susceptible d’endommager gravement l’ADN, entraînant des réplications fautives, à l’origine de lésions cancéreuses ou de mutations génétiques.

Problématique :   « L’idée centrale de Plutonium est le sacrifice de sa propre destinée. Son essence, son être («le noyau atomique») se désintègre en des « personnalités multiples » que l’individu tente de jouer de manière anxieuse et compulsive  » (Jeremy SHERR).

Psyché :    Remède, très actuel, des « BURN OUT », c’est à dire de l’épuisement dans un travail forcené, avec crainte de l’échec et sentiment permanent d’une menace existentielle (se désintégrer ?!). Intensité de la souffrance psychique : syndrome de fatigue chronique, anxiété, agressivité ou/et dépression) … la situation est vécue comme désespérée !

Soma et cybernétique … c’est un remède :

1/ de la sphère luétique, comme Aurum et Luesinum (problématique phallique de violence : pulsion d’agression irraisonnée et de peurs, aggravation nocturne),

2/ du groupe d’Argentum nitricum (agitation, refus de choisir et perte des repères),

3/ proche d’Uranium nitricum (le métal lourd le plus proche chimiquement), remède classique de la néphropathie diabétique (axe pancréas -> rein),

4/ avec des aspects de douleurs et de parésies (des sacralgies intenses le forçent à marcher à quatre pattes, fatigue paralysante) évoquant Plumbum (métal lourd qui constitue la dégradation ultime de tous les noyaux instables),

5/ et les symptômes de désadaptation de Carcinosinum (douleur morale, vécu d’exigences et d’obligations : on lui en demande trop, vers l’évolution tumorale ?).

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.