Polype nasal

   Polypose naso-sinusienne 

Maladie inflammatoire chronique entrainant une dégénérescence œdémateuse de la muqueuse nasale et sinusienne. Excroissance muqueuse courante (après 40 ans, associée à une rhinite allergique) et récidivante (malgré corticothérapie et chirurgie). Chez l’enfant l’association avec une mucoviscidose est fréquente. 

Symptômes typiques :

—- Obstruction nasale à bascule (plus ou moins permanente)
—- Rhinorrhée aqueuse, éternuement, anosmie
—- La surinfection (sinusite peu douloureuse) est la complication majeure. 
 

La rhinoscopie montre le plus souvent des polypes bilatéraux œdémateux.

Diagnostic différentiel : la « Maladie de Fernand Widal » ou « Asthme de Widal », avec ces trois symptômes clefs : polypose nasale, asthme chronique et allergie à l’aspirine … et aux AINS, additifs alimentaires (sulfites, métabisulfites, tartrazine), lidocaïne … pathologie qui représente 30 % des polyposes nasales (NB. entité nosologique dont la physiopathologie n’est pas complètement clarifiée) ! 

Le lavage des fosses nasales est indispensable (sérum physiologique), 15 minutes matin et soir. La cure chirurgicale des polypes sera proposée s’ils ne régressent pas et deviennent invalidants.

Dans son répertoire, Kent indique 34 médicaments, avec au 3ème degré =

Arum maculatum (si)
Calcarea carb. … prend froid au moindre courant d’air,
Kalium nitricum … chez un asthmatique,
Lemna minor (na) … odeur putride du nez,
Phosphorus … indiqué si la polype saigne facilement.
Sanguinaria (ph) … polypes saignants facilement,
Teucrium marum (na) … avec éternuements et larmoiements
Thuya occ. … mucus épais verdâtre.

Un bilan sérique BNS est indispensable pour corriger les causes générales qui sous-tendent le problème. Cas clinique : belle femme de 45 ans, présentant depuis quatre ans un asthme et depuis deux ans une polypose nasale. On remarque la baisse conjointe des précipitines Bêta et Gamma, typique des allergies chroniques.

Les plantes proposées par le calcul : Citrus vulgaris (décongestionnant ORL), Marrubium vulgare (asthme) et Agave americana (cortisonne-like) ont eu un effet excellent.

Homéopathie complexiste : NASO-Heel, avec si nécessaire

  • EUPHORBIUM Compositum (MYOSOTIS Compositum en Suisse), si surrinfection
  • GALIUM Compositum (Apis, Thuya, Galium …), PSORINUM Compositum, si chronicité 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.