Programme de formation académique : PATHOLOGIE

L’objectif du cours est de transmettre les bases indispensables à la compréhension de la pathologie et d’acquérir les connaissances nécessaires à l’intégration des différents symptômes et maladies observables, en aigu comme en chronique.

Les supports de cours ne prétendent pas traiter complètement un sujet (pour ce faire nous vous renvoyons aux ouvrages de référence), mais mettre en avant les points importants que vous devez connaitre et utiliser lors de votre pratique professionnelle.

Programme :

La valeur d’un symptôme

  • Les différentes modalités d’un symptôme
  • Les maladies aiguës : notions de plénitude et d’insuffisance
  • Les maladies chroniques : la perte des régulations
  • Les six phases de Reckeweg
  • Palpation, auscultation et percussion
  • Les différents examens para-cliniques disponibles

SDD

Les maladies cardio-vasculaires (Sémiologie Chap.1)

  • Les valvulopathies, les différents souffles cardiaques
  • Les troubles du rythme
  • Angor et infarctus
  • Les insuffisances cardiaques
  • Les artériopathies
  • Les maladies veineuses (varices et ulcères de jambe)

Les maladies pleuro-pulmonaires (Sémiologie Chap.2)

  • La dyspnée et les différents types d’asthme
  • Les pneumopathies aiguës
  • Les bronchites chroniques, emphysème, DDB
  • L’épanchement pleural, le pneumothorax
  • L’embolie pulmonaire
  • L’abcès du poumon, la tuberculose

Les maladies digestives (Sémiologie Chap.3)

  • Les douleurs abdominales : le pyrosis, les gastrites et ulcères d’estomac …
  • Les saignements digestifs
  • Les hépatites virales
  • Les cirrhoses
  • Nausées et vomissements
  • Constipation et diarrhées

Les maladies uro-néphrologiques (Sémiologie Chap.4)

  • Les cystites
  • La colique néphrétique
  • Les néphropathies
  • Déséquilibres hydro-électrolytiques

Les maladies ostéo-articulaires (Sémiologie Chap.5)

  • Arthrites et périarthrites
  • Arthrose, ostéoporose, ostéomalacie
  • Polyrarthrites et spondylarthrites

La gynécologie (Sémiologie Chap.6)

  • Troubles fonctionnels des règles
  • La grossesse extra-utérine
  • Les fibromes et tumeurs génitales
  • La ménopause

Les maladies hématologiques (Sémiologie Ch.7)

  • L’examen des aires ganglionnaires
  • Interprétation de l’hémogramme, anémie et polyglobulie
  • Le purpura et les troubles de l’hémostase

Les maladies endocrines et métaboliques (Sémiologie Chap.8)

  • Affections thyroïdiennes, goitre, maladie de basedow …
  • Les diabètes et leurs complications
  • Les dyslipidémies et la goutte

Les maladies neurologiques (Sémiologie Chap.9) 

  • L’épilepsie et les mouvements anormaux
  • La maladie de Parkinson et les tremblements

Les maladies infectieuses (Sémiologie Chap.10)

  • Les différents germes et leurs antibiotiques
  • Les parasitoses, précautions à prendre
  • Les vaccins, intérêt et limites

Les maladies dermatologiques (Sémiologie Chap.11)

  • Les brûlures
  • Le prurit
  • Eczéma (bulles) et psoriasis (squames), mycoses des plis
  • Les tumeurs cutanées

Les maladies ophtalmologiques (Sémiologie Chap.12)

  • Acuité visuelle, champ visuel, vision des couleurs, mobilité oculaire
  • Cataracte, glaucome, DMLA et hémorragies rétiniennes

Les maladies ORL (Sémiologie Chap.13)

  • Angines, sinusites et otites
  • Vertiges et bourdonnements d’oreille, syndrome de Ménière

Les maladies psychiatriques (Sémiologie Chap.14) 

  • La maladie d’Alzheimer et les hallucinations
  • Névroses, psychoses et patients « border-line »
  • Les troubles de l’humeur

Les affections pédiatriques  (Sémiologie Chap.15)

  • La cotation d’Agpar
  • Le développement staturo-pondéral
  • Les maladies enfantines

 

Sémiologie = Science des signes

Devant un symptôme présenté par un patient, vous devez toujours le qualifier, c’est à dire préciser ses différentes modalités :

  1. Depuis quand ?
  2. Où et irradiations
  3. Comment (type et modalités)
  4. Ce qui l’aggrave / ce qui l’améliore
  5. Avec quoi (symptômes associés)

On ne lâche pas le symptôme tant qu’il ne nous a pas donné ses tenants et aboutissants !

Ne pas zapper le temps de l’interrogatoire ++. On doit se mettre dans la peau du patient pour comprendre ce qui lui arrive.
Son histoire personnelle, comment il fonctionne, qu’est-ce qui est important pour lui ? jusqu’à ses dernières vacances, etc… à l’apprivoiser et mieux le connaître.

Ne pas se limiter dans les étiquettes (« colite », « allergie » …) qu’il va nous proposer (diagnostic posé quand et par qui ?)

Essayer de comprendre la dynamique des éléments, les symptômes réels qu’il ressent et on se rend compte que le diagnostic est faux une fois sur deux ! Ce sont les symptômes qui sont intéressants !!!

Faire un « état des lieux » et essayer de classifier sa maladie par rapport aux phases de Reckeweg (de 1 à 6). Ne pas hésiter à demander un BNS si vous hésitez : la biologie de terrain lèvera le doute et vous proposera des solutions physiologiques.

NB. Pour en savoir plus sur les 6 phases de Reckeweg, lire l’article « Hygiène vitale » dans « Tronc commun de naturopathie » …

 

Notion fondamentale = les notions de vide et de plénitude

  • Les douleurs sont toujours à mettre en relation avec des plénitudes localisée = J’appui dessus et ça fait mal
  • Les fourmillements (paresthésies) sont toujours dus à des insuffisances localisées = J’appui dessus et ça soulage

 

Ouvrages conseillés :

SéméioMed   qui existe aussi sous forme d’une app pour e-phone !

Sémiologie & observation médicale

 

ou : «Séméiologie et observation médicale » de M.C. RENAUD (éditions Estem).

Après, vous pourrez utiliser le MERCK, bible internationale de la thérapeutique classique.

 

 

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.