Que font les meilleurs joueurs de TENNIS avec leur LANGUE ?

Pour faire suite à l’article concernant « la langue, meilleure et pire des choses », nous nous sommes demandés quels étaient les sportifs qui avaient besoin  de posséder un excellent « rapport à l’espace« .

Nous avons pensé aux tireurs d’élite (biathlon, pentathlon moderne…) mais nous nous sommes heurtés à la difficulté de trouver des images des ces athlètes. Des images de leur bouche, de leur langue révélatrice de l’usage qu’ils en font.

Nous nous sommes donc rabattus sur les tennismen. Ces derniers doivent être capables de taper très fort dans la balle, de jouir d’une excellente coordination visuo-motrice   et d’avoir une conscience aiguë des dimensions du terrain sur lequel ils jouent. (ils sont capables de remettre une balle dans le court en tournant le dos au filet !)

Si vous avez bien suivis nos différentes approches (l’Homme est debout entre le Ciel et la Terre, l’Homme se tient debout sur ses dents … et pas sur sa langue), vous devez vous douter que nous espérions mettre en évidence chez les tennismen le meilleur mode de fonctionnement possible.

Eh bien pas du tout ! A de rares exceptions près la plupart de ces champions ne s’appuient pas sur leurs dents, mais sur leur langue. Vous avez certainement remarqué, au cinéma, que lorsque le réalisateur veut donner une impression de puissance, de force contenue ou de colère réprimé, il filme en gros plan le visage de l’acteur, de profil, afin que le spectateur ne puisse pas ignorer les contractions fortes et/ou spasmodiques des masséters du héros.

Chez les tennismen on voit parfois une attitude de contraction forte des masséters, mais le plus souvent elle est associée avec une protrusion de la mâchoire inférieure. Ce qui se rapproche du mode de fonctionnement des bruxomanes et que nous ne saurions donc recommander ! Cette mimique est censée montrer la détermination du champion… surtout quand, en plus, il serre le poing !

04 Gasquet 08.15 Novak Djokovic

En dehors des deux exemples ci-dessus qui – il faut le noter- ne correspondent pas à une situation de jeu, pouvons nous montrer une image de joueur contractant ses masséters avec une bonne relation dento-dentaire ? Ces images sont très rares toutefois, ça semble être le cas pour Gaël Monfils … mais il faudrait poursuivre l’observation pour affiner …

18 Gael-monfils

En revanche pour la plupart des joueurs dont nous possédons des photos en pleine action voici ce que nous pouvons voir :

07 boris 09 stefan-Edberg

Boris Becker, Stephan Edberg, J.W. Tsonga, David Ferrer toujours en appui sur la langue …

10 jo-wilf

13 Ferrer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est ce à dire que ces grands champions n’ont pas conscience qu’ils ont une langue et qu’ils ne savent pas s’en servir ?

Pas du tout, puisqu’ils sont capables d’en jouer comme par exemple : D. Murray, S. Wawrinka, Pete Sampras et N. Djokovic

01 Murray 02 Stan  12 Pete_Sampras           03 Djokoxception

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains semblent même avoir une coordination linguale adaptée au coup joué : d’un coté pour le coup droit et de l’autre coté pour le revers ….

16 Milos 08.15  14 milos-raonic-revers

 

 

Milos Raonic langue à droite en coup droit ….

 

 

 

 

 

 

 

et langue à gauche en revers …. mais ce n’est pas systématique …

 

Caroline Garcia, elle, met la langue à droite en revers …comme David Ferrer que nous avons vu plus haut ….

17 Garcia08.15

 

06 djokol

Nous avons aussi vu plus haut Novak Djokovic faire le clown en tirant une langue en « U » (ce que tout le monde n’est pas capable de faire – il parait que ce serait génétique ?- Madame Padovan dit que non !), nous voyons que dans une situation d’équilibre instable sur le Gazon de Wimbledon, il est encore langue entre les dents, légèrement tirée et en « U » !

 

john-mcenroe-tennis_91e902f95799d55ff53be4a1e144df61

Ancien N°1 mondial comme Mc Enroe ou futur N° 1 mondial – potentiel – comme Alex Zverev tout le monde semble s’appuyer sur sa langue …

alexander-zverev-tennis-masters-1000_2c4dcc329786eb209ecdb0e1732e3f3c

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutefois, il semble que certains champions s’intéressent à l’occlusion dentaire et à ce qu’un bon équilibre occlusal et un bon fonctionnement lingual sont susceptible de leur apporter. Bien que nous ne disposions pas de document prouvant ce que nous allons avancer l’observation de ce qui s’est produit lors de la finale 2015  du tournoi féminin de Flushing Meadows (US Open) mérite d’être évoqué.

Pour la première fois dans l’histoire du tennis féminin, une Italienne remporte l’US Open. C’est finalement Flavia Pennetta qui s’impose en deux sets 7-64, 6-2 aux dépens de sa compatriote Roberta Vinci. Les deux amies échangent quelques mots avant la remise des récompenses et Flavia Pennetta ôte de sa bouche ce qui ressemble à une gouttière occlusale …

La victoire de Flavia meilleur résultat en carrière dans un grand chelem est elle due (au moins en partie) à une bonne occlusion et une bonne fonction linguale ? La question reste entière !

 

A propos de l'auteur
Jean-Paul MEUNIER
Chirurgien-dentiste fonctionnaliste, occlusodontiste, neuralthérapeute et acupuncteur Enseigne l'acupuncture depuis 1980 à Clermont-Ferrand. Récemment retraité, il souhaite faire profiter les jeunes générations de son expérience