Réflexologie et homéopathie ?

Homéopathie et réflexologie ?

Rapprocher ces deux méthodes semble à première vue une gageure : si toutes deux partagent des modes d’action encore mystérieux, la réflexologie semble d’abord agir par voie réflexe sur les structures et les fonctions corporelles (Yin/Yang), alors que l’homéopathie modifie subtilement les niveaux intermédiaires : le sang (Xue) et l’énergie (Qi). La MTC semble se situer entre les deux, à la fois méthode localisée (via la stimulation d’associations de points) et générale, avec d’ailleurs une riche phytothérapie spécifique aux différentes situations rencontrées.

Or, les homéopathes connaissent par leur « matière médicale » des milliers de remèdes qui ont une polarité élective pour les troubles de certains points du corps. Ceux-ci sont de nature diverse : poisons (Arsenic, Mercure, Belladonne …), constituants naturels du corps (Sodium, Calcium, Fer …) ou simples aliments (Artichaut, Tomate, Laitue …), utilisés aussi à des dilutions variées, selon la nature du remède et l’effet que l’on souhaite obtenir.

RéflexH1

Voici quelques planches du célèbre ouvrage du dr. DUFILO qui répertorie la polarité d’action d’une quarantaine de remèdes homéopathiques sur le pied. Il convient de réfléchir sur les mécanismes qu’ils peuvent avoir et ainsi être susceptibles de se manifester dans la sphère de prédilection du réflexologue :

RéflexH2

Les remède de traumatismes … ARNICA (hématome) et RUTA (entorse)

Remèdes de névrites …ALUMINA (engourdissement des talons), AURUM (remède clef du scaphoïde), GNAPHALIUM (crampes), KALIUM BICHROMICUM (sensibilité douloureuse des talons, améliorée en marchant), PLATINA (remède clef du calcanéum), ZINCUM (endolorissement des talons et de la plante des pieds quand il marche)

RéflexH3

Les remèdes de sécheresse …AMMONIUM MUR. (douleurs du bout des orteils), PETROLEUM (sensation d’une écharde de bois dans les talons)

Les infiltrations, oedèmes … ARANEA DIADEMA (douleur profonde)

Les sueurs profuses des pieds … surtout LYCOPODIUM ou SILICEA

Les arthrite métabolique (goutte et pseudo-gouttes) … BENZOICUM ACIDUM (tendon d’Achille), CHELIDONIUM (talon droit et bouts de doigts froids), COLCHICUM, EUCALYPTUS (tophi goutteux du métatarse), LITHIUM CARB.  …

Hyper laxité des tendons … FLUORICUM ACIDUM …

RéflexH4

 

Transpiration de la plante des pieds … LYCOPODIUM (sec ailleurs), SILICEA (hypersensible et frileuse) …

Les exostoses … HEKLA LAVA (épine calcanéenne)

On peut rajouter à cette énumération les remèdes des verrues  … surtout ANTIMONIUM CRUDUM (cornées) et THUYA OCC.

Douleurs dans les talons …

  1. LYCOPODIUM : douleur comme une pierre sous le talon
  2. AMMONIUM MUR. : comme écorché
  3. MEDORRHINUM : grande sansibilité des talons

Avec une place à part pour les Nosodes, remèdes microbiens dont l’utilisation est réservée aux cas chroniques que tout aggrave, surtout : PSORINUM (frileux et dépressif), MEDORRHINUM (agité et infiltré)

Il faudra, bien sûr, vérifier quand vous avez sélectionné un remède homéopathique qu’au moins deux autres de ses symptômes (dans une autre sphère organique ou psychologique) correspondent aussi à ceux de votre patient. Les homéopathes appellent ça le « trépied de Hering » et en font un impératif pour pouvoir prescrire efficacement.

Il est intéressant de remarquer que – si à partir du pied, on peut agir électivement sur l’ensemble du corps – les remèdes homéopathiques, qui agissent sur l’ensemble du corps, ont une action élective sur les pieds !

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.