Ruta graveolens

alt   RUTA GRAVEOLENS 

La Rue des jardins est un arbrisseau méditerranéen de 70 – 100cm de haut environ, ramifié et ligneux à la base, de la famille des Rutacées, cultivé pour ses feuilles et ses fleurs utilisées pour leurs qualités aromatiques et médicinales.

Les feuilles d’un vert glauque, semi-persistantes, sont alternes et de consistance un peu charnue. Petites fleurs, de couleur jaune verdâtre, regroupées en corymbe. La plante dégage une odeur forte et pénétrante souvent perçu comme désagréable, et a un goût amer.

Sa sève a des propriétés photo sensibilisantes et peut provoquer des dermites de contact chez les personnes à la peau sensible.

NOM FRANÇAIS : Rue officinale, Rue fétide (Ang.: Rue / Esp.: Ruda) 

PRINCIPES ACTIFS : HE (0,5 à 1%, surtout cétones), alcaloïdes quinoléïques, coumarine. Elle contient aussi une substance qui lui doit son nom, la rutine (ou rutoside), autrefois nommée « Vitamine P », aux propriétés anti-oxydantes. 

INDICATIONS traditionnelles : Elle entrait au moyen âge, avec la sauge, la menthe, le romarin, l’absinthe, la lavande, le camphre, la cannelle et le clou de girofle, dans la composition du « vinaigre des quatre voleurs » censé protéger de la peste.

À petite dose, la rue a la réputation d’avoir des vertus toniques et stimulantes qui facilitent la digestion. A forte dose, elle peut se révéler abortive – neurotoxique et photo sensibilisante. 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe de la Silice (Kollitsch p. 353). Douleurs rhumatismales ou courbatures – entorse après traumatisme et efforts répétés des tendons et des muscles. Fatigue avec sensation de meurtrissure, fatigue oculaire après avoir lu, prolapsus du rectum après l’accouchement, tendance à la ptose (Calcarea fluor.), kystes synoviaux. 

PSYCHE (dr. B.Vial) : « Rue dans les brancards, rejette le rival » ?

RUTA GRAVEOLENS essence spagyrique : Déprogramme l’être des erreurs du passé et des situations difficiles gravées en lui. Elle apporte une neutralité, une pureté, une liberté permettant de gravir à nouveau les échelons, Réhabilite sur le chemin de la renaissance. Pour celui qui ne voit qu’une partie de la réalité. Laisser derrière soi ce qui n’a plus raison d’être.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.