Samarskite

 

Samarskite

Groupe des acides

Y0.2 RE0.3 Fe3+0.3U0.2 Nb0.8 Ta0.2 O4

La Samarskite est un minerai cristallin radioactif, composé de Tantale, de Niobium, de Cérium, d’Yttrium, de Fer et de Manganèse. Son nom vient du Colonel Vasili SAMARSKY, directeur de la mine en Oural, où la découverte a été faite en 1847. Depuis, d’autres sites en ont révélé, en particulier au Canada, au Groenland et en Norvège.

La pathogénésie en a été faite par C.M. BOGER en 1935 (ce fut son dernier proving, avec 640 symptômes), sur 20 sujets et qui fut récemment traduite par notre éminent confrère Robert SEROR, d’Oloron Sainte-Marie (France).

Que savons-nous de ses différents composants ?

* Le Niobium (41) est un Vanadium (23) lourd (groupe de Phosphorus – remède de dégénérescence hépato-vasculaire et rénale), comme le Tantale (73). Le Cérium (58) appartient à la même lignée, mais c’est une « terre rare », série des lanthanides qui bénéficie d’une pathogénésie du groupe du cuivre : vomissements réflexes et toux spasmodique.

* L’Yttrium (39) dont les homéopathes ne savent pas grand-chose.

* Ferrum metallicum (fe) : anémie (tendance hémorragique) avec poussées congestives.

* Manganum metal. (mn) : anémie, parésies et arthralgies (dont la goutte).

PSYCHISME : Agitation de l’esprit et du corps (Sulfuricum ac.), ne peut concentrer sa pensée sur une chose, veut faire quelque chose, mais ne sait pas quoi (Fluoricum ac.). Confusion, obnubilation (les mêmes idées reviennent dans sa pensée sans fin).

Se sent malheureux, avec aucune volonté, se sait  » minable « , désire fermer ses yeux, veut être seul et au calme. Tout lui demande un effort. Irritabilité avec accès soudains d’impatience, de colère, avec tendance à la violence (Nitricum ac.).

Dépression le matin. Dégoûté de la vie (Picricum ac.). Pensées suicidaires (par pendaison).

SENSORIUM : Vertiges importants (Salicilicum ac.), surtout le matin, avec épuisement : titube, doit se raccrocher, se rattraper aux choses. Lipothymies, avec les jambes tremblantes puis crampes (Lactic. ac., Muriatic. ac., Picricum ac.).

TETE : Afflux de sang à la tête, comme si elle allait éclater, avec une sensation de chaleur (Salicilic. ac). Maux de tête circonscrits : occiput (Picric. ac.)., tempe gauche, oreille interne gauche (Fluoric. ac.) puis front ou vertex. élancement vif sur l’un ou les deux yeux. Les yeux sont fatigués et brûlent (Nitricum ac., Phosph. ac.), comme si on était sorti au vent. Sensation comme si les globes oculaires allaient éclater.

BOUCHE : Bouche très sèche (Muriatic. ac.), mais absence de soif. Gencives douloureuses au toucher le matin. Revêtement lingual épais et jaune. Sensation d’avoir de nombreuses épingles qui lui piquent la langue (Nitric. ac.).

APPETIT – DIGESTION : Aucun appétit. Nauséeux le matin (Carbo. ac., Sulfuric. ac., Tartaric. ac.). Sensation de plénitude gastrique, éructations (Aceticum ac.). La vésicule biliaire est sensible. Beaucoup de gaz abdominaux (Salicilicum ac). Besoins urgents d’aller à la selle, sans effet. Constipation et selles grumeleuses, avec vertiges.

RESPIRATION – COEUR : Irritation du larynx (Carbo. ac., Nitricum ac.), petite toux avec expectoration de glaires incolores (Hydro. ac.). Douleurs sourdes dans la région du cÅ“ur, doit défaire son col pour être soulagé. Palpitations, extrasystoles (Hydrocyanicum ac., Muriaticum ac.).

TENDINO-MUSCULAIRE : Douleurs lombaires (Oxalicum ac.), le matin, en se levant (se sent faible et fatigué), puis la douleur remonte, et se situe entre les épaules durant tout le reste de la journée. Coccyx douloureux (Picricum ac.). Sensations ou douleurs brûlantes dans les coudes, les poignets, les genoux (face interne) et les chevilles (Benzoicum ac.).

Mains tremblantes (Sulf. ac.), difficiles à contrôler en écrivant, tout lui tombe des mains. Douleurs dans les articulations des mains et des doigts (Lactic. ac.). La nuit, la paume des mains est brûlante (cf. chaleur des 5 coeurs en MTC).

GENERALITES : Les douleurs apparaissent et disparaissent rapidement (Carbol. ac., Sulfuricum ac.). Bouffée de chaleur le matin. Fièvre et frissons (Salicilicum ac.), qui alternent avec des sueurs (Carbo. ac., Nitricum ac., Phosph. ac.).

Démangeaisons brûlantes dans différentes parties du corps (Carbolicum ac., Fluoricum ac.), plaques d’urticaire face interne des cuisses et les genoux (NB. trajet méridien Foie).

SOMMEIL : Insomnie d’endormissement et agitation toute la nuit. Une sensation de mort imminente le réveille, rêves de persécution, de pendaison. S’éveille fatigué et las.

AGGRAVATION : par l’air confiné et la fumée de tabac

Le toucher est insupportable (Nitricum ac., Salicilicum ac.), mais la pression forte > la douleur, quelqu’en soit le type. Le matin, au lit, entre 4 et 5 heures du matin et vers le soir et la nuit.

Le temps pluvieux, orageux, l’air humide et froid semble me traverser de part en part.

AMELIORATION : au grand air. Par temps clair et frais (Fluoricum ac.). Par le mouvement continu.

ANTIDOTE par Arsenicum alb., Nux vomica (s) et Rhus toxicodendron (hg).

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.