Les sels biochimiques de Schüssler

   Les Sels biochimiques de Schüssler 

Les sels minéraux représentent une clef du métabolisme tissulaire, avec les oligo-éléments et les vitamines, car ils activent les différents enzymes qui régulent nos fonctions tissulaires. Dès le siècle dernier le docteur W. H. SCHÜSSLER (1821-1898), dans un ouvrage publié en 1873 : « Abrégé de thérapeutique biochimique« , insistait sur le rôle de ces macro-éléments qui constituent une partie principale du poids corporel sec. Ce sont : le Calcium, le Potassium, le Sodium, le Soufre, le Magnésium, le Chlore, la Silice, le Phosphore, le Fluor et le Fer.

Il s’inspirait des travaux de GRAUVOGL pour énoncer le principe d’une technique médicale simple et mondialement utilisée : « Les tissus sont malades parce que les cellules qui les constituent ne contiennent plus dans les proportions requises les substances qui entrent dans leur constitution. Par l’apport progressif et à faible dose de ces substances, il sera permis aux cellules de refaire leur structure et de retrouver leur vitalité« .

Connus et disponibles dans le monde entier sous le nom de « Sels biochimiques de Schüssler« , ils sont présentés en pharmacie sous forme de comprimés en D6 (= 1 PPM), souvent prescrits en alternance (par trois ou quatre). L’utilisation des douze sels biochimiques s’apparente à l’homéopathie (en hautes dilutions, ces remèdes se sont tous révélés être de remarquables remèdes homéopathiques), mais s’en distingue par son principe même : la prescription s’appuyant sur les données scientifiques de la physiologie générale et de la biochimie.

Ils sont à rapprocher de l’action de douze points d’acupuncture, les « étoiles de MA DAN YANG », points-clefs – comme les sels de Schüssler – des pathologies chroniques.

Les sels calcaires = le tissu lymphoïde à le conjonctif (l’atteinte des structures) 

Calcarea fluorica  (hydratation)                   57 Vessie       TCHRENG TSIN

Remède des laxités ligamentaires (pieds plats, entorses, luxations répétitives et ptoses viscérales, kystes synoviaux), du tissu fibreux périosté (exostoses), des fibres élastiques des vaisseaux sanguins (anévrismes, varices, hémorroïdes), des opacités du cristallin (cataracte // Kalium mur.), du tissu conjonctif durci (callosités, durillons crevasses, fissures, fibromes utérins, nodosités des seins) et de l’émail des dents (émail déficient ou absent, polycaries, dents irrégulières, agénésies, voûte asymétrique) // à Calcarea phos. et à Silicea.

Modalités : aggravé par le froid humide, amélioré par la pression, la friction, en mangeant.

Calcarea phosphorica  (chaleur)                60 Vessie        KROUN LOUN (Feu)

Remède des tissus de soutien (déminéralisation, fracture, retard dentaire, rachitisme…), des troubles de la coagulabilité (hémorragies, chlorose, anémie // Ferrum phos.), des catarrhes muqueux (coryza, angine, adénite, trachéite, leucorrhée, diarrhée estivale …). Il facilite l’accouchement (// Calcarea fluor.) et stimule la sécrétion lactée.

Modalités : aggravé par le temps froid, les changements de temps, courants d’air, la fatigue physique et psychologique.  

Calcarea sulfurica  (stagnation)                  3 Foie             TRAE TCHONG (IU-Terre)

 

Remède des suppurations cutanéo-muqueuses prolongées (abcès ouverts, conjonctivite, sinusite, angines, eczéma infecté, fistule, écoulements purulents, sécrétions d’aspect caséeux…). NB. Constituant de la bile.

Modalités : aggravé par l’humidité, les courants d’air mais aussi la chambre chaude. 

Les sels des régulations (Yang / Qi / Xue) : 

Ferrum phosphoricum (hydratation)          4 GI                 RO KOU

Remède des organes hématopoïétiques (anémies, hémorragie, métrorragie // Calcarea fluor. et Calcarea phos.), des congestions vasculaires (céphalées, phlébite, douleurs battantes), des inflammations dans leur phase primitive (si inférieure à 39° : otites, conjonctivite, toux …).

Modalités : aggravé par la chaleur, le bruit et le mouvement, amélioré par les applications froides, couché. 

Magnesia phosphorica (chaleur)               5 Cœur           TRONG LI (LO)

Remède des dystonies (crampes, spasmes, convulsions, asthme ou toux quinteuse, dyspepsie neurotonique …) et des douleurs crampoïdes (dysménorrhées, coliques …).

Modalités : aggravé au froid, amélioré par la chaleur locale et la pression ou friction. 

Silicea  (stagnation)                                      36 Estomac   TSOU SAN LI (RO-Terre)

Remède du système réticulo-endothélial défaillant (les suppurations chroniques froides : ostéomyélite, séquestre osseux, abcès froids, fistules et sécrétions nauséabondes …). Des épuisements psychiques et organiques avec hypersensibilité (verminoses) et des troubles de la minéralisation (peau, cheveux, ongles, dents, sueurs abondante et fétides, rachitisme). 

Modalités : aggravé par le froid, les courants d’air, amélioré par la chaleur, les enveloppements chauds, au bord de la mer.

Sels de Sodium = sécheresse et acidité : régulations endocrines (anxiété + dépression) 

Natrum muriaticum  (hydratation)               40 Vessie       OE TCHONG (RO-Terre)

 

Remède de l’osmolarité : déshydratation des tissus –> sécheresse et œdème (eczéma sec ou suintant, herpès, acné, aménorrhée, amaigrissement de la partie haute du corps avec cellulite du bassin, anorexie, constipation avec selles sèches, verminose, rhinite aqueuse « eau de roche »…).

Modalités : aggravé par l’exercice physique et mental, la chaleur, améliorée par le grand air frais.

Natrum phosphoricum (chaleur)                44 Estomac   NEI TING (IONG-Eau)         

 

Remède de l’équilibre acido-basique (pyrosis, gastralgies et colopathies acides, des rhumatismes de surcharge, calculs biliaires, goutte ++ (// Silicea), diabète maigre, verminoses, mammite (// Ferrum phos)., l’hyperacidité lactique = sensation de vieillissement.

Modalités : aggravé pendant et après les repas, surtout gras. 

Natrum sulfuricum  (stagnation)                 34 VB     YANG LING TSIUANN (RO-Terre)

 

Remède des organes de drainage (maladies de surcharge : troubles hépato-vésiculaires, diarrhée matinale, arthritisme, goutte, diabète gras, écoulements verdâtres, les œdèmes suite de choc …).

Modalités : aggravé par l’humidité et les changements de temps.  

Les sels de potassium = les espaces endo-cellulaires, tous : fatigue et irritabilité 

Kalium muriaticum  (hydratation)               11 GI               TSIOU TCHRE (RO-Terre)

 

Remède des exsudations fibrineuses (enduits blancs) et des engorgements ganglionnaires par auto-intoxications vaccinales ou médicamenteuses (iritis, rhinites blanchâtres, bronchites muqueuses, jaunisse // Natrum sulf., dysenteries, leucorrhée avec ulcération du col, eczéma squameux … )

Modalités : aggravé par le froid, surtout humide, amélioré par la chaleur sèche. 

Kalium phosphoricum  (chaleur)               30 VB             ROANN TIAO (+E+V)

 

Remèdes des neurones (angoisses, dépressions, insomnies, migraines, vertiges, troubles de mémoire, épilepsie, paralysie faciale, épuisement, surmenage…  les hyperthermies > à 39°, les dysenteries avec délire).

Modalités : aggravé les efforts physiques (coït) ou intellectuels, le froid, le bruit. 

Kalium sulfuricum (stagnation)                  7 Poumon      LIE TSUE (Lo)

 

Remède de l’épiderme et les muqueuses (sécrétions jaunâtres abondantes et intermittentes, éruptions diverses : eczéma à sécrétion blanc / jaunâtre, épaisse, psoriasis, ainsi que nez bouchés, toux grasses …), remède de convalescence.

 

Modalités : aggravé par la chaleur de la chambre, les changements de temps, amélioré par l’air frais, découvert.

Les sels de Schuessler se prescrivent le plus souvent en association (3 à 6), à la 6ème décimale. Ils constituent l’essentiel du traitement des jeunes enfants, des femmes enceintes, des convalescents et des gens âgés, ainsi qu’à chaque fois qu’une correction des structures et des régulations de base doit être envisagée.

SShuessler

Ils sont également disponibles en crèmes unitaires ou composées (laboratoire Pflüger) :

Crème 1 … Calcarea fluorica : calosités, crevasses et fissures, vergetures

Crème 2 … Calcarea phosphorica : douleurs osseuses des poussées de croissance, exostoses

Crème 3 … Ferrum phosphoricum : contusions, foulures, fatigue musculaire

Crème 4 … Kalium muriaticum : piqûres d’insectes, psoriasis, verrues et éruptions sèches 

Crème 5 … Kalium phosphoricum : névralgies, contusions tissulaires

Crème 6 … Kalium sulfuricum : prurit cutané, eczéma et psoriasis, lombalgies 

Crème 7 … Magnesia phosphorica : crampes et coliques, céphalées et névralgies

Crème 8 … Natrum muriaticum : peau sèche, acné, cellulite, mycoses cutanées (régule le niveau d’humidité)

Crème 9 … Natrum phosphoricum : peau grasse, croûtes de lait, pustules et tuméfactions, sueurs acides

Crème 10 … Natrum sulfuricum : engelures, cors, stases et gonflements

Crème 11 … Silicea : rides, ongles, indurations

Crème 12 … Calcarea sulfurica : taches séniles, abcès, furoncles, anthrax  

Crème 13 … Prunella + Ferrum phos., Natrum mur. et Silicea : peaux sensibles

Crème 15 … Ferrum phos., Magnesia phos., Kalium phos. et Natrum phos.

Crème 17 … Calcarea fluor., Natrum mur. et Silicea : réhydrate et réduit les rides

 

BHATTACHARRYA (homéopathe indien) proposait de les associer chez l’adulte dans un « complexe tissulaire » de 7 sels : Calcarea phosphorica + Ferrum phosphoricum + Magnesia phosphorica + Kalium phosphoricum + Kalium muriaticum + Natrum sulfuricum + Silicea   6 DH aa                                            

 

Pour ma part, j’utilise fréquemment les deux formules suivantes :

1/ minéralisation (chez l’enfant) : Calcarea fluorica + Calcarea phosphorica + Magnesia phosphorica + Silicea

2/ les maladies « suite de vaccination » (cf. complexe homéopathique) : Ferrum phosphoricum + Kalium muriaticum + Natrum sulfuricum + Silicea 

Rappel de leur utilisation lors des processus inflammatoires :           

  • 1er stade : inflammation sans exsudation = Ferrum phos.           
  • 2ème stade : exsudation épaisse, blanchâtre = Kalium mur.           
  • 3ème stade : évacuation des tissus lésés = Kalium sulf. (chronique de Pulsatilla en homéopathie). 

Les « étoiles de MA DAN YANG » se poncturent aussi souvent par couples :

36 E + 44 E (viscères abdominaux)        4 GI + 11 GI (tête et face)              40 V + 57 V

3 F + 60 V                                                30 VB + 34 VB                                5 C + 7 P

 

Bibliographie :

RICHARD A. « Introduction à l’étude de la biochimie du Dr Schüssler » (lab. Lehning)

LERNOUT H.M. et TETAU M. « Les sels de Schüssler et les minéraux dilués et dynamisés » (Similia)

KELLENBERGER Richard et KOPSCHE Friedrich « Les 12 sels minéraux de Schüssler, une clef pour la santé du corps et de l’âme » Editions Véga 1997

 

A ces douze sels principaux, les utilisateurs de la méthode ont ajouté 12 « sels complémentaires » (en 12 DH), que les praticiens utilisateurs des BNS/HTS connaissent bien. Nous vous les présentons ici :

  1. Kalium arsenicosum : peau, amaigrissement
  2. Kalium bromatum : calmant
  3. Kalium iodatum : thyroïde
  4. Lithium muriaticum : troubles nerveux sévères
  5. Manganum sulfuricum : facilite l’absorption du fer
  6. Cuprum arsenicosum : coliques (souvent avec Magnesia phos.)
  7. Kalium aluminium sulfuricum : ballonnements avec coliques
  8. Zincum muriaticum : nervosité et insomnie hormono-dépendante, troubles menstruels
  9. Calcium carbonicum : épuisement lié à un surmenage (souvent avec Calcarea sulf.)
  10. Natrum bicarbonatum (Bicarbonate de sodium) : hyperacidité, excès d’acide urique (// Natrum phos.)
  11. Arsenicum iodatum : eczémas suintant, acné juvénile sévère
  12. Aurum muriaticum natronatum : fibrome

Ces remèdes ont presque tous – entre temps – bénéficiés de pathogénésies homéopathiques, qui se sont révélées particulièrement riches.

Bibliographie : Pflüger homöopathische arzneimittel (Rheda, Allemagne)

alt 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.