Séminaire 1-1 : La digestion, Introduction et Généralités

Introduction

« Que ton aliment soit ta première médecine ».

Qui ne connaît pas cette phrase de Hippocrate ? De nos jours, la diététique propose de nombreux régimes, solutions, le plus souvent s’appuyant sur des recherches précises et nombreuses, et..occidentales.

 

Qu’en est-il du point de vue de la médecine chinoise ?

 

La diététique occupe tout un pan de la médecine chinoise, au même titre que l’acupuncture ou la moxibustion. Elle correspond à la version « quotidienne » de la phytothérapie. Par exemple, certains aliments auront une forte valeur médicale, et seront utilisés dans les plats de tous les jours en Chine : on connaît notamment le Ginseng, le Gingembre, et les Baies de Goji.

 

Mais pour comprendre le bien-fondé de la diététique chinoise, et les implications, même hors des symptômes digestifs a proprement parler, il convient de comprendre comment la médecine chinoise considère la digestion. Qu’est ce que le processus de digestion en médecine Chinoise?

 

Plan

Lors de ce séminaire, nous allons donc décrire ces processus en détail.

Nous rappellerons tout d’abord brièvement en quoi consiste la digestion selon la vision « occidentale ».

Puis nous présenterons le rôle des 3 Foyers, des 5 Eléments dans la digestion. Nous rappellerons les fonctions des Entrailles (« tuyaux digestifs » de l’organisme) et des Organes associés. Nous nous arrêterons sur le grand méridien Yang Ming, élément essentiel de ce processus, et comprendrons pourquoi on dit que la digestion est une histoire de Sécheresse et d’Humidité.

 

Enfin nous détaillerons le processus de digestion en lui même selon la Médecine Chinoise. Comme tout est poésie dans ce domaine, il est souvent appelé « Passage des 7 Portes ».

Arrêtons-nous sur cette appellation. Dans le taoïsme, on parle des « 3 Hun et des 7 Po » (San Hun Qi Po 三魂七魄). Les Hun sont les âmes éthérées liées au Bois. Les Po sont les âmes corporelles liées au Métal.

Les Hun sont plutôt Yang, liés aux rêves et aux envies. On dit qu’un Hun qui se manifeste devient un Shen 神.

Les Po sont plutôt Yin, liée au domaine du corporel. Ils sont liés aux organes des sens, aux 7 orifices (2 yeux, 2 oreilles, 2 narines, une bouche). Ils sont liés au métal, et donc au couple Poumon-Gros Intestin. D’ailleurs, ce n’est sans doute pas un hasard si le terminus de ce processus digestif, l’anus, porte également le nom de « porte du Po » (Po Men 魄门) : la dernière porte est liée à l’instinct !

On trouve ainsi la symbolique du chiffre 7, lié dans ce cas au Métal-Gros Intestin, que l’on retrouve dans les « 7 portes », dans les « 7 orifices » (appartenant aux orifices sensoriels), et aux « 7 Po ».

 

Mais auparavant, énonçons certains grands principes qui peuvent être gardés comme fils directeurs dans le cadre de tout traitement de problèmes de digestion.

Principes généraux : La digestion, une histoire de Fu !!

 

Retenons que :

La digestion est une histoire de tuyaux qui doivent rester libres

Les tuyaux sont l’œsophage, l’Estomac, l’Intestin Grêle et le Gros Intestin. Ils doivent être libres pour que le bol alimentaire passe librement.

Ces tuyaux sont sous le contrôle des Fu : Estomac, Gros Intestin et Intestin Grêle. On rejoint ici un adage chinois qui dit qu’il faut traiter les Fu, qui doivent être libres, pour que les Zang (organes) restent calmes. En effet, si les fonctionnaires (les Fu) sont trop occupés, alors les décideurs (Zang) ne peuvent orienter leurs actions correctement.

La digestion : une histoire de Yang Ming

On remarque que parmi tous ces tuyaux, on retrouve les 2 Entrailles du Yang Ming : l’Estomac et le Gros Intestin. Et ce méridien rappelons-le est riche en Qi et en Sang. On s’intéressera donc particulièrement au Yang Ming pour tout problème de digestion.

 

La digestion : une histoire d’Estomac

Or, parmi les Fu, et le Yang Ming, on trouve l’Estomac, qui est, nous le verrons, celui qui dirige la descente et le dégagement : deux actions fondamentales dans la digestion. C’est pourquoi l’Estomac est l’Entraille-Maître dans le processus de digestion.

Et c’est pour cela qu’un des grands points liés à la digestion est E36 (Zu San Li 足三里), point Terre de la Terre, le Grand point de l’Estomac.

 

 

 

Voici pour illustrer ce dont nous avons parlé quelques citations que nous retrouverons par la suite :

 

  • La fonction essentielle des Six Entrailles est d’être des lieux de passage.
  • Le Yang Ming est la Mer des Cinq Organes et des Six Entrailles.

 

  • L’Estomac domine la réception de l’Eau et des Céréales.
  • L’Estomac est la Mer de l’Eau et des Céréales.
  • L’Estomac est le Grenier Suprême.
  • Les choses dont l’homme reçoit le Qi, ce sont les céréales ; l’endroit où les céréales se rassemblent, c’est l’Estomac.
  • L’Estomac domine le Dégagement et la Descente.
  • L’Estomac régit la cuisson et la décomposition.
  • La Rate et l’Estomac sont la Racine du Ciel Postérieur.
  • L’Intestin grêle sépare le Pur du Trouble.
  • Le Gros Intestin est la résidence de la Transmission et de la Transformation.
  • Le Réchauffeur Moyen se charge de la Macération.
  • Le Réchauffeur Moyen régit les transformations.

 

 

Principes de Base de Traitement

A partir des points vus précédemment, on comprend que pour traiter la digestion, on va s’intéresser aux Fu, et au méridien Yang Ming, surtout au niveau de l’Estomac.

 

C’est pour cette raison qu’on peut s’intéresser à la « triade » sur le méridien de l’Estomac : ces 3 points sur le bord externe du muscle tibial antérieur renseignent sur le remplissage et la force des 3 étages des entrailles (Point Xia He).

  • E36 : Estomac
  • E37 : Gros Intestin
  • E39 : Intestin Grêle

Vous pouvez les puncturer pour « régulariser » l’ensemble des tuyaux.

 

Pour régulariser le Yang Ming, on peut également puncturer le départ et l’arrivée du méridien, c’est à dire les « extrémités des tuyaux » :

  • GI1
  • E45

 

Pour tonifier le Yang Ming, Wang Ju-Yi utilise la puncture des « 3 Li » (San Li 三里) :

  • GI10 : Shou San Li
  • E36 : Zu San Li
  • RM11 : Jian Li

 

On peut aussi puncturer localement l’abdomen pour agir sur la digestion, avec :

  • RM12 : Point Mu de l’Estomac
  • E25 : Point Mu du Gros Intestin
  • RM6 : Qui donnera du Qi à l’ensemble de l’organisme

 

Et s’il ne devait en rester qu’un…on choisirait E36, le point lié aux pathologies digestives.

 

Ensuite, en fonction des diagnostics, on pourra bien sûr utiliser des points en relation avec d’autres méridiens ou d’autres Zang Fu.

 

 

 

Bibliographie

Voici une petite bibliographie des livres et articles utilisés comme support à ce séminaire

  • Pierre-Henri Meunier : « La Santé vient en mangeant : précis de diététique chinoise traditionnelle à l’usage de tous », éditions PHM
  • Kim Tawn : « Les exercices secrets des moines taoïstes », éditions Guy Trédaniel
  • Jerry Alan Johnson – Traité de Qi Gong Médical – Vol 2
  • Lin Shi Shan : « Traitement des syndromes en Acupuncture Traditionnelle », Editions Institut Yin Yang
  • Giulia Enders : « Le Charme Discret de l’Intestin », éditions Actes Sud
  • Michel Montaud « Nos dents, une porte vers la santé », éditions le Souffle d’Or
  • Pierre Sterckx, Chen Jun « Organes et Entrailles – Substances Vitales », éditions Presses Universitaires Guang Ming
  • Pierre Sterckx, Chen Jun « Etiologie Pathogénie », éditions Presses Universitaires Guang Ming
  • Wang Ju-Yi, Jason D. Roberson : « Applied Channel Theory in Chinese Medecine », Editions Eastland Press
  • « Nomenclature Normative Internationale Sino-Française des Expressions et Termes Fondamentaux de la Médecine Chinoise », Collectif, Editions Desclée de Brouwer
  • Dr Manola Souvanlasky Abhay « Désordres immunitaires et maladies auto-immunes», Editions Dangles

 

Enregistrer

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.