Séminaire 1-5 : Description des différents Organes et Entrailles dans la digestion

DESCRIPTION DES DIFFERENTES ENTRAILLES : LES FU 服

L’Estomac

A tout seigneur, tout honneur ; une règle peut s’imposer : devant tout problème digestif (y compris des problèmes d’évacuations), vérifiez l’état de l’Estomac.

En effet, l’Estomac est l’Entraille-Maître de la digestion en MTC, même si elle est assistée et aidée par d’autres Organes et Entrailles.

Quelques citations expliquent son rôle :

 

  • La Rate et l’Estomac sont à l’origine de la naissance et de la transformation du Qi et du Sang (Pi Wei Wei Qi Xue Sheng Hua Zhi Yuan 脾胃为气血生化之原)
  • L’Estomac est la Mer de l’Eau et des Céréales (Wei Zhe Shui Gu Zhi Hai 胃者水谷之海)
  • Le Yang Ming est la Mer des Cinq Organes et des Six Entrailles (Yang Ming Zhe Wu Zang Liu Fu Zhi Hai 阳明者五脏六服之海)

 

L’Estomac contrôle le mouvement et la descente : Wei Zhu Tong Jiang 胃主通降. On a donc ici les 2 fonctions essentielles à une bonne digestion :

  • Tong 通, le mouvement : rappelez vous qu’en Médecine Chinoise, « Zhi Tong Bu Tong, Zhi Tong Bu Tong » : tout ce qui bouge ne fait pas mal, tout ce qui fait mal ne bouge pas ». Donc tout le mouvement du bol alimentaire est dépendant du Qi (donc de la force) de l’Estomac.

Bien sûr, pour ce faire, l’Estomac sera aidé par le Foie (responsable de tout mouvement dans le corps). Il sera aussi sous l’influence du méridien du Maître du Cœur (les 2 méridiens sont en relation midi-minuit) : ce qui explique que les émotions peuvent « bloquer » le mouvement de l’Estomac.

  • Jiang 降, la descente : le bol alimentaire doit descendre, faute de quoi le patient souffrira de rots, ballonnements, digestion lente….

Cette descente implique la descente de tout le bol alimentaire, y compris au niveau du Gros Intestin. Donc en cas de constipations ou de « côlons paresseux »…pensez à l’Estomac (d’ailleurs un des gros points du Gros Intestin qui gère les diarrhées et les constipations se trouve sur …le méridien de l’Estomac ! Il s’agit de E25 Tian Zhu).

Note : en règle générale, le Qi doit descendre et monter de manière harmonieuse au niveau du corps humain. Or, on a souvent beaucoup de personnes chez qui cette harmonie est déséquilibrée : nous sommes plus souvent stimulés en haut du corps (écrans, pensées, organisation) qu’au bas du corps, et nous voyons souvent des pathologies de plénitudes en haut (avec chaleur, rougeurs, …) et vides en bas (pieds froids et jambes fatiguées). Et parmi les Zang Fu, le principal responsable de la descente est l’Estomac, qui doit faire face à la montée de la Rate et surtout à celle du Foie, le Général Fort (ce sera vu dans la partie Foie).

Bref, l’Estomac a fort à faire, et il est donc important de bien le choyer !

 

De plus on dit : l’Estomac régit la réception et l’accueil (wei zhu shou na 胃 主 受 纳) , et l’Estomac régit la cuisson et la décomposition (wei zhu fu shu 胃 主 腐 熟).

On voit encore ici l’importance de l’Estomac qui gère l’accueil des aliments, puis la décomposition qui implique une cuisson. On retrouve ici le rôle de chaudron de macération dévolu au Réchauffeur Moyen (auquel appartient l’Estomac), ainsi que l’importance du fait de manger des aliments cuits (selon la MTC). Les aliments crus ou réfrigérés devront être cuits par l’Estomac, ce qui utilisera le Qi de l’Estomac. Donc en cas d’insuffisance de celui-ci on préfèrera manger cuit et chaud.

 

 

L’Estomac peut être envahi par différents agents pathogènes (situations de plénitude) :

  • Le Froid : surtout si le patient mange cru et froid (aliments réfrigérés) généralement (voir ci-dessus la notion de cuisson). Le patient ressent une douleur vive au niveau de l’estomac, il recherchera les boissons chaudes. En cas plus intenses, il peut souffrir de nausées voire de vomissements de liquides clairs.
  • La Chaleur : relativement classique, souvent faisant suite à une alimentation excessivement chaude et pimentée ou à une chaleur dans le méridien Yang Ming (les pathologies en « -ite ») qui s’installe dans l’Estomac lui même. Le patient présentera une sensation de brûlure gastrique ou de gène, un sommeil agité (car la chaleur monte et trouble le Shen 神). A force de chaleur, celle-ci consumera les liquides de l’Estomac et l’Estomac pourra se retrouver en déficience de Yin, les liquides ayant été consumés.
  • Le Feu : aggravation de la chaleur ou émotions excessives qui engendrent du feu. En plus des sensations de brûlure, le patient pourra présenter des sécheresses, mauvaises haleines, et souffrir de fringales : il faut ingérer du matériau (Yin) pour calmer le feu de l’Estomac.
  • Stagnation des aliments dans l’Estomac : si on exagère sur la quantité de nourriture. Ici aussi le patient souffrira d’embarras gastrique, voire de pertes d’appétit.

L’Estomac appartient au grand méridien Yang Ming, méridien rempli en Qi et en Sang. Mais même s’il est plutôt fort, et plein d’énergie, il peut souffrir de syndromes de déficiences :

  • Déficience de Qi : le patient aura peu d’appétit, avec une situation de douleur lancinante aggravée par la prise de repas.
  • Déficience de Yang : aggravation de la situation précédente, surtout si le patient mange des aliments crus ou froids.
  • Déficience de Yin : aggravation généralement de Chaleur ou de Feu de l’Estomac chroniques, le Feu ayant brûlé les liquides Yin.

 

Signes de Stagnation de Qi au niveau de l’Estomac.

L’Intestin Grêle

L’Intestin Grêle en Médecine Chinoise joue un rôle un peu déconcertant : classiquement on dit qu’il “sépare le Pur du Trouble” (Xiao Chang Mi Bie Qing Zhuo 小肠淧别清浊), phrase typiquement MTC, sur lesquelles de nombreuses lignes ont été écrites.

 

Essayons de simplifier : en MTC, les 2 termes Qing et Zhuo se retrouvent souvent ensemble et forment un couple « Yin-Yang » comme Humidité – Sécheresse ou Chaud – Froid.

Qing représente la pureté, qui monte, claire, subtile….et Zhuo le trouble, le turbide, plus sombre, plus grossier qui descend.

 

Donc ce rôle de l’Intestin Grêle est bien de séparer : d’absorber ce que nous allons pouvoir utiliser (le « Pur » bien sûr), et d’évacuer ce qui nous sera « impur », nos futurs déchets.

On n’est alors plus dans la transformation comme précédemment, mais dans le tri « éclairé » de ce qui nous sera utile.

Notez qu’en MTC, les déchets partiront pour la partie solide dans le Gros Intestin, et pour la partie liquide dans la Vessie (cette dernière partie « matérialisant ainsi le lien IG-V, tous deux appartenant au méridien Tai Yang).

 

Et comme tout en Médecine Chinoise est à la fois physique et émotionnel, on peut transposer cette fonction de « séparer le Clair et le Trouble » au niveau émotionnel. L’Intestin Grêle est couplé au Cœur (lien Zang Fu) : et on retrouve cette fonction importante du Cœur qu’est la synthèse, et la séparation éclairée entre ce qui compte pour nous (Clair, Pur), qui correspond à notre Shen (神), et ce qui ne compte pas (Trouble) et doit être évacué. D’ailleurs, il est intéressant de constater qu’en médecine occidentale également on met l’accent sur les nombreux neurones (notre « deuxième cerveau ») présents dans l’intestin ; preuve du lien entre cœur (ou cerveau) et entrailles !

De nombreux neurones (nerfs et plexus) tapissent la paroi intestinale

L’Intestin Grêle peut souffrir de

  • Froid : souvent vide, il est lié à une alimentation inadéquate (excessivement froide, crue, voire réfrigérée), à un surmenage, ou à un vide au niveau de l’Estomac, de la Rate ou des Reins : ce qui reporte sur lui la grande partie du travail Yang de la digestion. Le patient souffrira de douleurs abdominales autour du nombril, douleurs sourdes améliorées par le massage et la chaleur ; il pourra présenter aussi des diarrhées.
  • Chaleur : elle peut être consécutive à un Feu du Cœur (Cœur et Intestin Grêle sont liés et liées à l’élément Feu), ou à de l’humidité-chaleur présente dans le réchauffeur inférieur (zone classique de stagnation, cette stagnation pouvant engendrer de la chaleur). On trouvera ici des douleurs abdominales, et des aphtes plutôt linguaux.
  • Stagnation : celle-ci est souvent perturbée par les émotions (on retrouve le couple Cœur-Intestin Grêle) ou par le froid externe (nombril à l’air) qui … finissent par bloquer le Qi. On trouvera des douleurs, distension ou sensations de froid au niveau de l’abdomen.

 

Le Gros Intestin

L’une des fonctions du Gros Intestin est de transformer et transporter les déchets (Da Chang Zhe Bian Hua Chu Yan). On retrouvera donc associé à cet organe tous les problèmes de diarrhées, constipations, maladies de Crohn, rectocolites…

 

Concernant les diarrhées et constipations il est intéressant de constater le lien entre le Gros Intestin et le Poumon, tous deux appartenant au pôle Métal. Ce pôle a une affinité directe avec la notion de rythmes : rythmes respiratoire, rythme de la journée (ce sont des cloches en métal qui sonnent pour donner l’heure), et aussi…rythmes d’évacuation.

 

D’ailleurs, a propos d’évacuation, notons également que le Métal appartient à l’Automne, saison traditionnelle où on cueille et où on récolte. Et pour récolter, on doit couper, séparer. Tout comme lorsqu’on va à la selle, on se sépare de ce que nous avons produit.

Le Gros Intestin a donc un lien avec l’idée de Séparation et par là-même, de Transmission. Le Su Wen rappelle d’ailleurs que « Le Gros Intestin c’est l’officier de la transmission. La transformation des déchets en selles provient de là ».

 

Cette citation me rappelle un patient dont le métier était acteur. Durant la consultation je lui demandais les raisons qui l’avaient poussé dans cette voie. Et sa réponse fut étonnante : « Pour transmettre. Transmettre des textes… ». A ce moment, et au vu des symptômes qu’il présentait, les points du Gros Intestin se sont illuminés !!

 

La notion de transmission peut également être prise au niveau trans-générationnelle. Nos ancêtres nous transmettent bon nombre d’informations. Et il serait intéressant de noter le lien entre ces transmissions (ou problèmes de transmissions) familiales et les problèmes (notamment auto-immuns) de colons, maladies de Crohn ou recto-colites auto-immunes. Ceci d’autant plus qu’il apparaît que nous sommes tous « hébergeurs » d’une faune, flore et autre variété intestinale qui nous est propre, autant de porteurs ADN-iques et héréditaires dont l’effet sur notre santé, humeur… semble très vaste.

 

A ce sujet, l’acupuncture Japonaise propose un protocole qui travaille sur cet aspect, puncturant notamment les points RM15, E25 (point Mu du Gros Intestin), E32, et E41 (protocole appelé les « Dragons Internes »).

De même l’AFA (Association Française d’Acupuncture) établit un fort lien entre le Gros Intestin (le Yang Ming généralement) et notre chemin de vie, le Gros Intestin correspondant au début de notre vie, avec les héritages ou transmissions qui s’y rattachent.

 

Le Gros Intestin peut souffrir de syndromes de plénitude, généralement liés à la Chaleur Humidité, qui s’accompagnent le plus souvent de diarrhées odorantes, avec brûlures anales éventuelles, glaires et selles explosives ! Souvent ce sera suite à des excès de table (typiquement une tourista) ou à de la chaleur dans le Méridien du Yang Ming qui se transmettra au Gros Intestin. En cas de Chaleur sans humidité, elle pourra assécher les liquides et entraîner au contraire de la constipation ou des selles sèches (surtout si cette Chaleur provient du Poumon).

 

Il peut souffrir aussi de syndromes de déficience :

  • Froid : ici les diarrhées seront non odorantes et liquides. C’est le cas typique de diarrhées survenant suite à la prise d’aliments réfrigérés ou crus, ou suite à un coup de froid.
  • Vide de liquides : le Gros Intestin étant lié au pôle Métal, il sera facilement attaqué par la sécheresse. Les selles sont sèches et difficiles à évacuer. C’est typiquement le cas chez certaines personnes âgées.
  • Le vide, s’il se prolonge pourra évoluer vers un prolapsus ou relâchement, tout d’abord de l’anus.

 

 

 

Quelques Zang impliqués

Même si le principe de base est que la force de la digestion provient des Fu, les Zang donnent une orientation précieuse. Rappelez-vous que l’on peut comparer les couples Zang-Fu à une voiture dont le Zang est le conducteur et le Fu la voiture ! Sans conducteur qui donne la direction, difficile de savoir quoi faire, même avec toute la force du monde !

 

La Rate, le Tai Yin « Flavor your life »

 

La Rate, située dans le Réchauffeur Moyen, est au cœur de l’individu, et est l’organe associé à l’élément Terre.

C’est elle qui gouverne la digestion, qualitativement (l’Estomac le faisant au niveau quantitatif). Et c’est bien ce que nous mangeons qui nous donne de l’énergie. C’est pour cela qu’on dit « Pi Wei Hou Tian Zhi Ben 脾为后天之本 » : la Rate est la racine du Ciel Postérieur, c’est à dire qu’elle est à la base de toute l’énergie que l’on peut récupérer au jour le jour (et ce, même en cas de déficiences héréditaires).

D’ailleurs le couple Rate-Estomac est essentiel pour toute cette énergie : « Pi Wei Wei Qi Xue Sheng Hua Zhi Yuan 脾胃为气血生化之原 » : la Rate et l’Estomac sont à l’origine de la naissance et de la transformation du Qi et du Sang. On retrouve l’importance de ce couple dans le processus de digestion.

 

La fonction de la Rate est aussi décrite avec la phrase suivante :

La Rate contrôle le transport et la transformation : Pi Zhu Yun Hua 脾主运化

  • Le Transport : car le Qi de la Rate va transporter tout ce qui est issu des aliments dans le corps pour constituer le Qi et le Sang (on dit que la Rate est la source de production du Qi et du Sang). Encore une fois elle ne sera pas l’exécutrice mais l’instigatrice. C’est elle qui saura où transporter quoi (en fonction des besoins).
  • La Tranformation : on parle ici de transformation des aliments en Qi et en Sang, et en saveurs de tous genres (toutes les saveurs partent de la Rate). Wang Ju-Yi, pour caractériser le rôle du méridien de la Rate nous disait « Flavor Your Life ! ». D’ailleurs une phrase dit que la Rate « ouvre les saveur s» : c’est à dire que son Qi (circulant dans le méridien Tai Yin) se déploie vers l’ensemble du corps, le nourrissant de toutes les saveurs.

 

Parmi ces transformations, on trouve celle de l’humidité, associée au pôle Terre (auquel appartient la Rate) : la digestion est souvent vue comme un couple Sécheresse – Humidité. D’ailleurs il est dit que la Rate « met en mouvement les Jin Ye – les liquides – de l’Estomac » (Pi Wei Wei Xing Qi Jin Ye 脾为胃行其津液). Et on dit que la Rate transporte et transforme l’eau-humidité (« Pi Yun Hua Shui Shi 脾运化水湿 »). Ceci dit, comme la Rate est souvent en insuffisance « Pi Chang Bu Zu  脾常不足», elle craint aussi facilement cette humidité.

 

Et l’humidité est lourde. C’est pourquoi chaque fois que le patient se plaint de lourdeurs (typiquement post-prandiales), pensez à la Rate (et donc au couple Rate-Estomac).

 

La Rate est responsable des transformations du corps humain : donc interrogez sur les selles (voir l’article à ce sujet), un magnifique produit de transformation !

Et si les selles contiennent des aliments non digérées, c’est que la transformation ne s’est pas effectuée correctement ! De même, si les selles sont glaireuses, c’est qu’il y a de l’humidité stagnante qui s’est condensée, et donc la Rate n’a pu « contrôler » cette humidité.

 

 

 

Les Reins (Shen 肾)

Tout processus physiologique comporte une composante héréditaire. C’est pour cette raison que les Reins doivent aider et supporter tout processus, notamment celui de la digestion. Même si la Rate est la source du Qi Postérieur, c’est à dire qu’elle est à la base de notre énergie de tous les jours, les Reins (la composante héréditaire) vont l’aider à effectuer son travail.

On retrouve là un couple important en MTC : le Yang des Reins doit aider le Yang de la Rate dans ses fonctions digestives. C’est pour cette raison que nous ne sommes pas tous égaux devant la digestion !

Et c’est pour cette raison également qu’en hiver (saison associée aux Reins) on doit manger plus chaud, voire utiliser des bouillottes sur les points des Reins pour aider la digestion.

Le Foie (Gan 肝)

Pourquoi mentionner le Foie en MTC ? Non pas pour ses fonctions métaboliques de production de bile uniquement, mais parce qu’en MTC, « tout mouvement est lié au Foie » : donc la digestion, qui est mouvement,  l’est également. D’ailleurs on dit que :

  • le Foie régit le drainage et les éliminations (gan zhu shu xie)
  • Le Foie régit la montée et la diffusion (gan zhu sheng fa)

Si le Foie va bien, alors les mouvements sont harmonieux dans le corps humain, tout comme une brise légère dans la nature.

Dans le cas contraire, le mouvement du Foie étant ascendant (et le Foie est un organe fort), il a tendance à bloquer les processus digestifs et à n’en faire qu’à sa guise : on trouve alors des problèmes digestifs intermittents (sans que le patient ne puisse forcément imputer un aliment particulier ou une cause particulière), souvent améliorés en vacances; ces problèmes pouvant survenir au niveau de l’estomac, intestin grêle, ou des selles (typiquement irrégulières).

Ce cas-là est fréquent, d’autant plus que le Foie est un organe solide (gan wei gang zang) qui est souvent en plénitude (Gan Chang You Yu), et peut alors s’attaquer à la Rate (qui rappelons-le est souvent en insuffisance).

Enregistrer

Enregistrer

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.