Séminaire 2 – 12 : Les Causes des Maladies – Les Autres Causes

Les autres Causes

Constitution Faible

Elle correspond à l’insuffisance de l’inné et commence à l’état fœtal.

C’est pourquoi lorsqu’on veut concevoir, il est important d’être en bonne santé, et de ne pas chercher à concevoir sous l’emprise d’alcool ou de drogues.

Par ailleurs, pendant la grossesse, pour favoriser la constitution du fœtus, il faut nourrir et préserver la femme enceinte

Un dicton dit : « il y a 10 choses à ne pas regarder, et 10 choses à ne pas parler » à une femme enceinte : pour éviter les soucis et l’épuisement. »

Surmenage

On entend par surmenage un excès d’activité, par rapport à l’état du corps. On parle de 3 surmenages :

  • surmenage physique
  • surmenage intellectuel
  • surmenage sexuel

Surmenage physique : lorsqu’on travaille trop fort, pendant trop longtemps, cela peut consommer beaucoup de Qi, et on voit apparaître des manques de force, des faiblesses, essoufflements, voire des douleurs (car le Qi ne circulant plus, il stagne). De même, trop d’activité physique peut consommer de la substance, du Yin (pensez aux marathoniens très minces); et à long terme cela peut générer un déséquilibre Yin Yang.

Surmenage intellectuel : un excès d’activité intellectuelle peut léser la Rate. Celle-ci ne peut à la fois gérer les entrées au niveau psychique (activité intellectuelle) et physique (aliments). Et cela se fera au détriment du Sang et du Qi : si la source de production du Qi et du Sang est affaiblie, il y aura progressivement une insuffisance de Qi et de Sang (avec un effet sur le cœur, palpitations, insomnies..) ; par ailleurs, les fonctions de la Rate seront amoindries, elle ne pourra plus effectuer la fonction de transport et transformation correctement, d’où une perte d’appétit, des ballonnements, ou des selles molles.

Surmenage sexuel : la sexualité est bien-sûr une fonction nécessaire, ne serait-ce que pour la perpétuation de l’espèce. Mais comme tout en médecine chinoise, elle doit être équilibrée.

Insuffisante, il s’en suit des phénomènes de vide, notamment dans le Réchauffeur Inférieur. Le Réchauffeur Inférieur peut alors souffrir d’insuffisance, manquer de mouvement, et on peut voir apparaître des problèmes de stagnations, de douleur dans le bas-ventre. En excès aussi, il peut léser le Jing du Rein.

Ce surmenage touche surtout les hommes… parce que suite aux rapports, ils émettent du sperme, qui est une forme de Jing. Donc le surmenage peut induire une insuffisance de Jing des reins, avec des symptômes de fatigue (surtout après les rapports), frilosité, douleur lombaire, vieillissement précoce… surtout dès 40-50 ans.

La notion de sexualité est très importante, notamment en taoïsme. Certaines écoles taoïstes préconisent même des exercices sexuels à réaliser seuls ou à deux, pour rester en bonne santé, voire pour atteindre l’immortalité ! Le but de ces exercices est de faire « chauffer le chaudron » et permettre au Feu des Reins, à MingMen, de rester rayonnant, et ainsi de nourrir le corps, puisque le Rein est la source du Yin et du Yang.

Le surmenage de toute sorte est donc une des causes de maladies en MTC, à tel point que des dictons sont là pour nous le rappeler :

  • « Trop longtemps debout, cela fatigue les os
  • Trop longtemps marcher, cela fatigue les tendons
  • Trop regarder les livres (ou la télé), cela consomme le sang ».
Alimentation

Les aliments (et les liquides) que nous ingérons peuvent léser les organes internes, notamment le Foyer Moyen (Zhong Jiao 中焦).

Cela arrive dans deux cas de figure :

  • Nourriture inadaptée : « on est ce que l’on mange ».
    • L’alimentation est une cause fréquente de dysfonctionnements. De nos jours, la nourriture industrielle est de plus en plus stabilisée, ce qui entrave la dégradabilité du produit, et donc rend la tâche de la Rate et de l’Estomac plus difficile.
    • Par ailleurs les habitudes alimentaires peuvent nuire au travail de ces organes. Citons notamment :
      • Une nourriture trop grasse
      • Une nourriture trop froide : crudités, yaourts, sandwiches, salades…ce qui demandera plus de travail au Yang de la Rate et de l’Estomac
      • Une nourriture trop chaude : alcool, épicée,
      • Une nourriture élective : certains régimes drastiques
      • Une nourriture trop riche : donne plus de travail à l’Estomac (quantitativement, il doit accueillir plus d’aliments) et à la Rate (la fonction de transformation et de transport est sur-sollicitée).

« Manger les aliments seulement à la moitié de ses capacités, et boire du vin seulement au tiers », Shou Shi Bao Yuan, cité par Pierre-Henri Meunier dans « La Santé vient en mangeant ».

  • Nourriture irrégulière. Cette irrégularité se fait au détriment des cycles faim-jeûnes quotidiens. Or, la Rate et l’Estomac, comme tout organe, suit des cycles quotidiens (on parle de l’heure de la Rate, l’heure de l’Estomac…). Cette irrégularité peut être :
    • Quotidienne : on « saute » régulièrement un repas
    • Inhomogène : avec des épisodes de grignotage, de fringales, de jeûnes.

On peut également mentionner le fait de manger debout, ou de manger dans une ambiance « concentrée » (repas d’affaires, disputes…) : dans ce cas, le Qi du corps est déjà mobilisé pour d’autres activités, et la Rate et l’Estomac sont seuls à faire face à la digestion. Or, la Rate doit être aidée par le Yang de la Rate, et le Qi du Foie aide également la Rate et l’Estomac à effectuer leurs actions (pour rappel, tout mouvement provient du Qi du Foie, et le Foie contrôle le drainage et la circulation ; si en plus, il y a une dispute pendant le repas, et de la colère, le Qi du Foie peut monter, ou stagner, et perturber les fonctions de la Rate de faire monter le pur des aliments celles de l’Estomac de faire descendre le trouble).

Inactivité

L’activité aide la circulation dans le corps, et la circulation du Qi. Sans activité, le Qi peut stagner, ce faisant, léser la circulation du Sang. L’un des symptômes précoces peut être le bâillement : on bâille pour dégager une zone stagnante.

La circulation étant altérée, on peut avoir des phénomènes de stases (douleurs) ou de ralentissement fonctionnel (appétit en baisse, prise de poids, …).

« Trop longtemps couché lèse le Qi ».

Epidémie

L’épidémie est différente du Xie Qi 邪气. Si le Zheng Qi 正气, l’énergie « droite » du corps, est suffisante, les Xie Qi, énergies « perverses », ne peuvent pénétrer.

Or dans le cas de l’épidémie, elle pénètre même si le Zheng Qi est suffisant. Ce sont des conditions exceptionnelles de nos jours ; on ne les trouve que dans des épisodes ponctuels, genre SRAS, ou Hépatite A.

Les causes sont environnementales, climatiques, ou pollution (eaux, aliments). Et la maladie commence souvent très rapidement, avec des symptômes forts d’emblée, graves ; elle a donc un caractère Yang; et elle peut être contagieuse.

Tan Yin 痰饮

Cette partie fait l’objet d’un article individuel

Parasites – Empoisonnement

Ceux-ci correspondent à des cas bien spécifiques traités par la Médecine Interne. Les principes de traitement visent à éliminer  la Toxine « Du » responsable de l’empoisonnement, ou à éliminer le parasite.

Les Toxines de nos jours sont particulièrement nombreuses. Elles s’expriment moins comme des parasites ou comme des substances virulentes. Mais elles s’accumulent dans notre organisme progressivement, que ce soit par voie aérienne (pollution) ou digestive (additifs alimentaires, pesticides…). Il n’est qu’à voir les nombreuses thérapies de « détoxification » qui sont proposées de nos jours.

L’effet en est le même, un « Xie Qi » externe vient perturber la bonne circulation du Qi et du Sang, et le traitement visera à éliminer ce Xie Qi, et à stimuler les fonctions de circulation.

La stase de Sang : Xue Yu 血瘀

La stase de Sang est souvent une conséquence d’autres déséquilibres. Mais quand elle survient, elle peut devenir à elle seule une cause de maladies.

Rappelons ici comment se forme le sang, et comment il est mis en circulation dans l’organisme :

Formation du Sang

Le Sang est principalement issu du Gu Qi, du Qi des aliments. Il est extrait des aliments par l’action conjointe de la Rate et de l’Estomac, puis la Rate le fait monter dans le Réchauffeur Supérieur (Pi Zhu Sheng Qing 脾主升清, la Rate fait monter le pur).

De là, l’action dynamique du Qi du Poumon l’envoie au Cœur, qui le transforme en Sang. C’est pourquoi il est dit que cette étape de transformation se fait grâce à l’action conjointe du Cœur et des Poumons.

G. Maciocia dans l’ouvrage « Fondamentaux de l’Acupuncture », aux éditions Satas, cite un ouvrage ancien qui dit « le Feu est transformé en Sang ».

De plus, il y a également un aspect « héréditaire » : tout ne monde ne fabrique pas le même sang : il n’est qu’à penser aux anémies d’origine génétique. Cet aspect est modélisé en Médecine Chinoise par le « Yang Qi » des Reins, ce Yuan Qi qui « active » la transformation du Qi en Sang par le Cœur.

Par ailleurs, Jeremy Ross, dans « Organes et Entrailles en Médecine Traditionnelle  Chinoise » éditions France Medic, évoque une seconde source de production de sang, via la partie Yin du Jing des Reins : ce Yin Jing (阴精), stocké dans les Reins, permet la production de la moelle osseuse qui ensuite produit le Sang. Et la partie Yang du Jing des Reins est alors associée au Yuan Qi des Reins qui active la formation du Sang par le Cœur dans le Réchauffeur Supérieur comme expliqué ci-dessus.

Pour que le sang circule bien, il faut veiller à ce qu’il soit produit et transformé en quantité suffisante. On ira voir principalement les systèmes de la Rate et l’Estomac.

La circulation du Sang

Le Sang circule ensuite dans les vaisseaux sanguins, sous l’égide du Coeur; en Médecine Chinoise, on dit que c’est le Qi, et particulièrement le Qi du Poumon qui aide le Sang à circuler dans les Vaisseaux. C’est pourquoi on trouve les phrases suivantes :

  • Le Cœur régit le Sang et les vaisseaux : Xin Zhu Xue Mai 心主血脉
  • Le Poumon assure le va et vient des cent vaisseaux vers lui : Fei Chao Bai Mai 肺朝百脉

Donc en cas de problèmes dans la circulation du Sang, il faudra étudier les systèmes du Cœur et du Poumon .

Sang et Foie

Le Foie est très fortement lié au sang : Le Foie stocke le Sang (Gan Cang Xue 肝藏血).

Cela signifie que la journée, il le distribue aux organes du corps humain qui le sollicitent (en bon stratège qui organise ses troupes) ; et la nuit, le sang revient dans le Foie où il est stocké.

Pour que le sang puisse bien circuler, il faut veiller à ce qu’il soit bien stocké et bien distribué.

Pathogénie de la circulation du Sang (Xue Yu 血瘀).

D’après ce que nous avons vu précédemment, un Xue Yu peut donc être causé par :

  • un déséquilibre au niveau du Qi qui ne le fait pas correctement circuler (Poumon, Foie, émotions)
  • un déséquilibre au niveau du sang lui même, qui n’est plus forcément suffisant ou n’est pas correctement transformé (froid, chaleur, Rate, Estomac)

Etant donné que c’est le Qi qui fait circuler le Sang, le XueYu peut être dû à un déséquilibre au niveau du Qi : stagnation de Qi (qui entraîne un Xue Yu), vide de Qi (comme si le courant n’était plus assez fort pour que la rivière circule).

Les émotions ont tendance à perturber la bonne circulation du Qi, c’est pourquoi elles peuvent entraîner des pathologies de la circulation du Sang.

Il peut être dû également à des problèmes au niveau du sang : Froid du sang (le froid ralentit le Qi), vide de Sang par hémorragie ou autre (comme une rivière asséchée, qui ne circule plus).

Caractéristiques cliniques des Xue Yu

Lorsqu’il y a un Xue Yu, la circulation du Sang est perturbée ; et tout ce qui ne circule pas fait mal : on aura alors des douleurs, de type « stase de Sang », en coup de poignard. Les douleurs seront localisées en fonction des zones touchées.

Par ailleurs, on a tous vu des caillots ou des bleus (le sang ne circule pas) : ce sont des signes de stase de Sang. Les lèvres, le teint, les ongles peuvent être pourpres, violacées, voire rugueux.

Cette stagnation s’observe également au niveau du pouls : il est « rugueux » : il a du mal à venir.

Enfin, le Sang et le Shen étant très liés, les stagnations de Sang peuvent provoquer des déséquilibres au niveau du Shen, avec de l’agitation, des angoisses…

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.