Séminaire 2 – 5 : Les Substances Fondamentales : Le Sang

Le Sang Xue 血

body-75304_1280

Introduction

Le sang en Médecine Chinoise recouvre une notion bien plus vaste qu’en médecine occidentale.

Le caractère Xue 血 représente un « vase surmonté d’un trait figurant le sang qui y est contenu » (Elisabeth Rochat de la Vallée, « les 101 notions-clés de la Médecine Chinoise », p.42, Guy Trédaniel Editeur). La notion de Xue se réfère donc à la fois à la substance sanguine, ainsi qu’au contenant. Cet aspect est important : lorsqu’on parle du Sang Xue, on parle non seulement du sang « occidental », mais aussi on pourra parler des vaisseaux sanguins (notamment lorsqu’on considère les fonctions du pôle Coeur).

Elisabeth Rochat de la Vallée, dans le même ouvrage, p. 43, cite aussi Huainan Zi chap.19 «  Ce qui est généré par le Yin Yang, ce sont les essences (jing 精), du sang (xue 血) et souffles (qi 气) ». On retrouve ainsi la triade Qi-Sang-Jing; et rappelons que Sang et Qi sont liés en MTC et forment un couple Yin-Yang indissociable.

Le sang circule dans les vaisseaux sanguins, qui sont aussi parfois appelés  « réservoir du sang » (xue fu 血苻).

Le sang est contrôlé par le Cœur (xin zhu xue, 心主血, le cœur gouverne le sang, c’est à dire qu’il permet notamment le bon acheminement du sang dans les vaisseaux artériels), stocké dans le Foie (gan cang xue 肝藏血; rappelons que la grande majorité du sang du corps est veineux et non artériel), et maintenu dans les vaisseaux par la Rate (pi tong xue 脾通血). Ces notions seront détaillées lors de l’étude des zang fu.

Formation du Sang

Le sang est issu du réchauffeur moyen qui abrite la Rate et l’Estomac. La nourriture arrive dans l’Estomac et est changée en Gu Qi par les fonctions de la Rate de YunHua 运化 (transport et transformation). Il monte ensuite dans le réchauffeur supérieur.

Le processus ensuite de transformation du GuQi en sang varie ensuite selon les sources. L’important est que le GuQi est encore transformé dans le Réchauffeur Supérieur (comprenez par là le Thorax) où il finira par former le sang en entrant dans les vaisseaux sous l’action du Qi du Poumon et du Yang du Cœur (c’est à dire le YangQi du Cœur). On dit d’ailleurs que c’est le cœur qui donne la couleur rouge au sang.

Bien sûr, comme pour tout processus physiologique, ces actions sont soutenues par le Yang du Rein (le yang Qi du Rein, qui est du yuan Qi…..vous suivez toujours ?).

Fonctions du Sang

Le sang procure des nutriments aux organes et autres tissus du corps humain. Il a pour fonction de nourrir et d’humidifier tous les tissus du corps humain. Et également de réchauffer le corps.

Fonctions du sang :

  • nourrir
  • humidifier
  • réchauffer

Prenons l’exemple des yeux : bien nourris et humidifiés, la vue est claire et performante. De même si les tendons sont bien nourris et humidifiés, les mouvements sont souples.

Si par ailleurs, le sang ne va pas aux mains, celles-ci sont froides (Syndrome de Raynaud). Ici, ce sera la fonction de transport du sang qui sera déficiente.

Le sang est la base des activités mentales. D’ailleurs, en médecine occidentale, le cerveau est un des très grands consommateurs de sang. Et ne dit-on pas « se faire du mauvais sang » ? C’est pourquoi de nombreux symptômes peuvent être liés à un déséquilibre au niveau du sang (difficultés de concentration, problèmes de sommeil…).

Il s’agit ici d’un couple Yin-Yang (Sang-Shen 血神), au sein du pôle Coeur (Feu) : si l’aspect Shen est trop fort (rappel : trop fort signifie envahi par trop de Xie Qi) par rapport au Sang disponible, on aura des pathologies du type : logorrhées, voire folies; insomnies….beaucoup de syndromes en haut. De même si le Shen est fatigué, on aura des pathologies du type : dépression, stagnation de Sang (car le Yang du Coeur (Shen) ne sera pas assez fort pour mettre en mouvement le Yin-Sang du Coeur)…

Pendant l’examen clinique, chez la femme, on peut obtenir des informations sur le sang en interrogeant la patiente sur son cycle : sa régularité, l’abondance de son flux, son aspect (clair, foncé, présence de caillots). Toutes ces informations donneront des indications sur l’état du sang dans le corps de la patiente. Elles peuvent être corrélées avec les informations obtenues à partir du pouls.

Circulation du Sang

Le Cœur gouverne le sang : cela signifie que le Cœur gouverne la circulation du Sang (note : pour certaines écoles, c’est le maitre du cœur, le XinBao, qui a en charge la circulation du sang. Nous y reviendrons lors de l’étude des ZangFu).

Mais pour ce faire, le Cœur est aidé par le Poumon qui est le maître du Qi. Pour simplifier, disons que l’ensemble Cœur-Poumon lance et maintient la circulation (artérielle) du cœur comme un ensemble Yin-Yang, le cœur ayant plus un rôle sur le Sang et le poumon sur le Qi, l’ensemble Sang-Qi étant ainsi véhiculé et propulsé dans les vaisseaux.

Par ailleurs, le Sang doit rester dans les vaisseaux : la Rate est en charge de cette fonction, faute de quoi, il y a des extravasations non maîtrisées ; pensez par exemple aux personnes âgées qui se font toujours des bleus.

On pourrait aussi citer le Foie et les Reins qui jouent un rôle global dans l’organisme et donc dans la circulation du sang.

Mais pour résumer, dans un problème de circulation sanguine (artérielle surtout), il conviendra d’aller voir les organes Coeur et Poumon en premier lieu. En cas d’hémorragies répétées, de problèmes de coagulation, de bleus faciles, on pourra aller étudier l’état de l’organe Rate.

Enregistrer

Enregistrer

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier

Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France).
Acupuncteur de l’Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse).
Ostéopathe de l’Ecole de Lausanne-Belmont.