Séminaire 4 – 1 : Généralités – Ecouter et Sentir

Généralités

Introduction et but du séminaire

Le But de ce séminaire est de présenter les 4 étapes de l’examen clinique, illustrées pour chacune d’entre elles par des questions ou des exemples de signes à remarquer.

On le verra, en médecine chinoise, il existe beaucoup de méthodes d’exploration, et le risque est de se perdre parmi toutes ces méthodes.

Aussi, il faut garder à l’esprit le but de cet examen : déterminer un diagnostic, selon un modèle défini :

  • Selon les 4 règles,
  • Selon les 5 éléments,
  • Selon les systèmes de méridiens,
  • Selon d’autres systèmes (4 couches, substances fondamentales,…)

 

L’autre difficulté, est la tentation de faire un diagnostic à partir d’un sous-ensemble trop petit , voire d’un unique symptôme. Et d’en conclure des diagnostics erronés. C’est pour cette raison qu’il convient de faire à chaque fois un examen complet, afin d’éviter ce travers.

 

Bibliographie

Le cours ci-après s’appuie sur de nombreuses sources bibliographiques. Nous en citons quelques-unes :

  • Giovanni Maciocia « L’examen de la langue en médecine chinoise », éditions SATAS, 2006 (tout un ouvrage sur l’examen de la langue)
  • Giovanni Maciocia « Principes fondamentaux en médecine chinoise », éditions SATAS, 2013
  • Pierre Sterckx et Chen Jun : « Médecine Chinoise – Examen Clinique », éditions Presses Universitaires Guang Ming. Plus de 300 pages dédiées à l’examen clinique, le plus complet.
  • Lin Shi Shan : « Acupuncture Traditionnelle Chinoise », volumes 1 et 4 sur les questions relatives au goût dans la bouche et à la transpiration.
  • LiZhiShen, « Bin Hu Mai Xue », le Traité des Pouls, éditions La Tisserande
  • Yves Requena : « Diagnostic morphottypologique de la main en Acupuncture », éditions Solal

 

Constitution du séminaire

Toutes les méthodes présentées lors de ce séminaire peuvent naturellement être complétées par votre expérience et par vos sources nombreuses d’information. Elles consistent en un ensemble de méthodes, questions, observations, que vous devrez organiser au mieux en fonction de vos méthodes de travail, afin d’établir un diagnostic. Et à partir de ce diagnostic définir des méthodes de traitement (quelles que soient les techniques utilisées) afin d’accompagner vos patients.

 

Globalement, l’Examen Clinique se décline en 4 étapes :

  • Observation
  • Interrogation
  • Ecouter et Sentir
  • Palpation

 

En Chinois ces 4 étapes se disent : Wàng Wén Wèn Qiè 望问闻切

 

Comme le cite Pierre Stercks dans son ouvrage « Examen Clinique », Le Miroir d’Or de la Médecine dit : « Wang, c’est observer par les yeux ; wen c’est analyser par les oreilles ; wen, c’est examiner par les paroles ; qie, c’est s’informer par les doigts ».

 

Pour des questions d’organisation de documents, nous commencerons par Wén…et essayons de sentir le patient qui arrive à notre cabinet…

 

 

Ecouter et Sentir – Wén 闻

Signification du caractère

闻 signifie …écouter et sentir. Xin Wen (mot à mot 新闻 « Nouveau » Wen) est un terme utiliser pour signifier « les informations ». On fait donc allusion ici à ce que peuvent nous apporter ces sens.

Ceci dit, le caractère est composé de

  • la Porte 门
  • L’oreille 耳

 

Retenons que ce ici sont des informations auditives et sonores qui nous permettent de connaître un environnement extérieur (tout comme le ferait un chevreuil dans la forêt, aux aguets).

 

Ecouter

On peut recueillir beaucoup d’informations en écoutant (et en ressentant) et ce, dès le début de la consultation :

  • Lorsque le patient arrive dans la salle d’attente, la manière dont il ouvre (et ferme ou ne ferme pas la porte), la manière dont il sonne ; la façon dont il s’annonce auprès du secrétariat.
  • Lorsque vous arrivez auprès de lui : était-il assis, calme ou avachi ? Ou debout et agité, téléphonant et parlant fort ?
  • Comment vous serre-t-il les mains ? mollement ou avec force ?

Il ne s’agit pas bien sûr de conclure à partir de ces informations, mais elles peuvent vous renseigner sur la plénitude ou le vide, le Yin ou le Yang prédominant.

 

Pendant la consultation on peut aussi prêter attention à la voix (qui est le reflet du pôle Poumon et du niveau de Qi du patient) :

  • est-elle forte ou faible ?
  • claire ou éraillée ?

 

On écoutera aussi sa manière de parler :

  • logorrhéique ?
  • claire ou confuse ?

 

On écoutera également pendant la consultation tous les bruits « parasites » :

  • raclements de gorge,
  • reniflements,
  • respiration, râles, sifflements,
  • toux…

 

La toux donne de nombreuses informations sur l’état du pôle Poumon

  • faible ou forte,
  • sèche ou expectorative (présence de sécheresse ou de glaires),
  • situation : haute ou basse (bronches, asthme…)

 

Sentir

 

 

Certains patients ont une odeur, plaisante ou déplaisante. Cette odeur peut vous donner des informations sur la prédominance de chaleur ou de froid à l’intérieur du corps du patient. On relèvera par exemple des odeurs :

  • Chaudes : de macération
  • Froides : proches du poisson (il y a généralement de l’humidité)
  • Acides : pensez à creuser le pôle Bois
  • Acres : on est proche de l’amertume, donc du pôle Feu
  • Tabagiques ou alcooliques.
A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.