Séminaire 4 – 5 : Palper Qie – 1ère partie : Le Pouls

Palper – Qiè 切

 

Signification du caractère

On trouve différentes significations pour Qiè 切 : cela peut signifier correspondre (« cela correspond à … ») ou bien couper (comme lorsqu’on décortique avec un couteau).

Cela montre bien l’étude de la palpation, on va décortiquer les différentes zones du corps, manuellement, et voir à quoi cela peut correspondre.

 

La palpation concerne deux parties :

  • Celle du pouls
  • Celle du corps

Le Pouls

La palpation du pouls est une grande spécialité de la Médecine Chinoise. On la retrouve aussi dans la médecine tibétaine.

C’est un des grands indicateurs de l’état du patient, complémentaire de l’étude de la langue : en effet, si l’état de la langue change relativement lentement, celui du pouls peut varier très vite.

Des ouvrages entiers (dont le BinHuMaiXue, l’étude des pouls) ont été écrits sur le pouls au cours des siècles.

Ceci dit, établir un diagnostic à partir du pouls est relativement difficile, et requiert une certaine expérience. Dans le BinHuMaiXue par exemple, on relève près de 27 pouls différents !

C’est pourquoi on recherchera à simplifier ce que l’on cherche dans le pouls au début, puis on étendra ses compétences au fur et à mesure de son expérience, pour faire la distinction entre les 27 pouls.

Différentes positions

Le pouls reflète l’état du patient, selon notamment le modèle Ciel-Homme-Terre (Tian-Ren-Di 天-人-地).

On peut palper la position

  • Ciel (Réchauffeur Supérieur) : au niveau du point RenYing E9, au niveau du cartilage thyroïde, sur l’artère carotide commune.
  • Homme (Réchauffeur Moyen) : au niveau du point TaiYuan P9, au niveau de l’artère radiale.
  • Terre (Réchauffeur Inférieur) : au niveau du point TaiXi Rn3, au niveau de l’artère tibiale postérieure.

 

Remarquez que en médecine occidentale, on peut également palper les pouls au niveau des artères :

  • fémorales (près du ligament inguinal)
  • pédieuses (au niveau du point ChongYang E42).

 

Au niveau du poignet

Mais classiquement on palpe les positions au niveau de l’artère radiale, sur les poignets Droite et Gauche.

Dans ce cas-là on définit 3 loges :

  • Ciel : loge du cun pouce, au niveau du point TaiYuan P9
  • Homme : guan barrière, au niveau du point P8
  • Terre : chi pied, au niveau du point LieQue P7

 

De plus, le pouls du poignet

  • gauche donne l’état du Sang,
  • droit donne l’état du Qi.

 

Et chaque loge est liée à un pôle, à un couple Zang/Fu.

A partir de là, différents modèles existent (ils sont décrits notamment dans l’ouvrage de Giovanni Maciocia, et dans l’ouvrage de Pierre Stercks « Examen Clinique » p.77).

Pour simplifier on a au niveau du poignet Gauche

  • la loge Ciel : donne l’état du Cœur (associé à l’intestin grêle ou au péricarde selon les modèles)
  • la loge Homme : donne l’état du Foie (associé à la vésicule biliaire)
  • la loge Terre : donne l’état du Rein (associé à la Vessie voire au gros intestin ou à l’intestin grêle selon les modèles)

 

Au niveau du poignet Droit, on a :

  • la loge Ciel : donne l’état du  Poumon (associé au Gros Intestin ou à la poitrine selon les modèles)
  • la loge Homme : donne l’état du pôle Rate-Estomac
  • la loge Terre : donne l’état du Rein Ming Men plutôt Yang (associé aux Trois Foyers, voire à l’intestin grêle ou au gros intestin selon les modèles).

 

Vous voyez que cela correspond à une image de l’homme sur les 3 positions, avec ses réchauffeurs supérieur, moyen, et inférieur.

Position des loges pour la prise du pouls

Technique de palpation

Concernant la technique de palpation, on a également 3 manière de palper le pouls :

  • Superficielle : on pose simplement le doigt sur la loge : si le pouls y est fort, on a un pouls dit superficiel ; c’est à dire que dans le modèle des 8 méthodes, on a un aspect Biao-Superficiel. Donc un Xie Qi qui attaque le pôle correspondant.
  • Moyen : on appuie un peu plus : c’est souvent à cette profondeur que l’on palpe les principales caractéristiques du pouls (tendu, glissant,..)
  • Profond : on appuie jusque toucher l’os et on observe si on ressent toujours la pulsation : dans ce cas, on dit que le pouls a de la racine (ce qui est bon signe). Le cas contraire est un mauvais pronostic (manque de racine du pouls).

 

Selon certains modèles, la palpation superficielle permet d’avoir une information sur l’état du Fu-Entraille, et la palpation plus profonde permet d’avoir une information sur l’état du Zang-Organe.

 

Voici une méthode de palpation simplifiée :

  • palpez d’abord (à trois doigts) le poignet Gauche
    • Restez-ici bien 30 secondes, le temps de définir si :
      • Le pouls est régulier ou irrégulier
      • Le pouls est rapide ou lent
    • Puis comme vous êtes à Gauche
      • Palpez superficiellement : y a t il un Xie Qi ?
      • Palpez à la position intermédiaire : quelle est la force du pouls (c’est à dire le Zheng Qi du Sang si on peut s’exprimer ainsi)
      • Palper à la position profonde : le pouls a-t-il de la racine ?
    • Puis vous pouvez palper dans les 3 profondeurs chacune des positions pour étudier chacune des loges.
  • Palpez ensuite (à trois doigts) le poignet Droit
    • Palpez de même dans les 3 profondeurs pour avoir l’état du Zheng Qi du patient (superficiel ? caractéristiques évidentes ? racine ?)
    • Et palpez de même les 3 loges individuellement.
Que cherche-t-on ?

Vous devez à la fin surtout déterminer si le pouls est :

  • Régulier (ou irrégulier),
  • Lent, Normal ou Rapide,
  • Avec de la racine,
  • Et s’il possède une différence notable Qi/Sang (Yin Yang donc),
  • Enfin s’il y a présence de Xie Qi.
  • Eventuellement ses caractéristiques ou déséquilibres principaux.

 

Ainsi vous pouvez utiliser ces résultats dans les 8 Méthodes.

 

Note : parmi les caractéristiques du pouls on peut ceci dit citer le pouls :

  • tendu : vous avez l’impression d’une corde tendue ; se trouve en cas de douleurs et de stagnation du Qi du Foie.
  • Glissant : vous avez l’impression d’un pouls qui glisse sur vos doigts plutôt qu’il ne tape ; se trouve en cas de présence de glaires.
  • Rugueux : il a du mal à venir ; se trouve en présence de stase de sang.

Mais surtout, pratiquez, et peu à peu vous vous ferez les « doigts »…

 

Enregistrer

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.