Spondylarthrite ankylosante

   La spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante (SPA ou pelvispondylite rhumatismale) est un rhumatisme inflammatoire chronique (sans facteur rhumatoïde) frappant plus particulièrement le pelvis (les articulations sacro-iliaques) et le rachis (dorso-lombalgies et/ou douleur fessière). Elle touche 1,5 millions de personne en Europe, plus particulièrement des hommes jeunes.

La maladie évolue vers l’ankylose rachidienne (30% de formes invalidentes). 90% des SPA possèdent l’allène HLA B27 (normalement présent dans 5 % seulement de la population européenne) ou B35, DR1 ou DR4. Il faut néanmoins se rappeler que dans 50% des cas, il existe une atteinte articulaire périphérique (doigts ou orteils) et des manifestations extra-articulaires (uvéite antérieure). L’évolution se fait progressivement vers un blocage des articulations sacroiliaques, une « colonne bambou » (au bout de 10/15 ans) et une ostéoporose dangereuse.

Le traitement classique est essentiellement basé sur les AINS (lors des poussées), les immuno-supresseurs (Méthotrexate ou Sulfasalazine) et la rééducation vertébrale (prévention des complications).

L’homéopathie permet l’extinction des phénomènes inflammatoires toutes les fois qu’un traitement bien choisi est appliqué assidûment. Stratégie thérapeutique :

  1. La Vitamine D (ex.: Stérogyl, 3 gouttes/jour, 10 à 20 jours par mois, et le régime Seignalet (sans gluten et laitages) car c’est une maladie auto-immune  !
  2. Remèdes végétaux et minéraux en basses dilutions (BNS) pour un bon impact tissulaire + haute dilution si similitude symptomatologie nette (psychique ++),

Les stock-nosodes (si infection déclenchante surtout) sont à utiliser en phase de rémission uniquement : pour re-centrer la réponse immunitaire ++

On aura intérêt, en l’absence de BNS, à donner une à deux gélules par jour d’EFFICOMPLEX n°6 (Vanille + sels de silice) du laboratoire Juvadia

et des anti-oxydants et Oméga 3 durant les phases inflammatoires algiques.

Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

Avec des sarcodes (organothérapie en 4 CH) en cours des poussées évolutives (effet d’AG – leurres) ou/et une sérothérapie : SE 4DH « Vertèbre » et « SRE » (laboratoire Sérolab).

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.