Stade de l’identité

 

Stade de l’identité (sociale)

L’adolescence = sous l’influence de l’imprégnation hormonale, la poussée sexuelle va « redistribuer les cartes » : l’identité est remise en cause, car l’image de soi est négative. Le problème narcissique va se reposer : problème de relation de Soi à Soi et de Soi à Autrui (références / choix personnels). Les frustrations des stades précédents vont être réactivés …

Modification corporelle rapide :

  1. bouleversement quantitatif (poussées pulsionnelles violentes),
  2. bouleversement qualitatif : la révélation de l’orgasme !

Remise en cause des représentations (nouveaux idéaux, nouvelles images), dimension du caché … qu’y a-t-il au delà des apparences (goût pour les histoires d’espionnage …) ?. Et durant cette période, les fantasmes ne sont pas encore investis dans un rôle (âge scolaire) : immaturité ++. Il (elle) colle sur lui l’image qu’elle admire = c’est parfois dur pour ses parents !

 

IMG_3362

En fait, il « cherche la loi », ce qui tient la route (et qui l’accompagnera). C’est l’âge des « bandes » (il cherche la loi ailleurs), des défis idiots : il devra apprendre à ne pas tout faire, à ne pas tout risquer ! C’est aussi l’âge des troubles du comportement alimentaire (anorexie / boulimie = attaque de la structure) par mauvaise gestion des séparations parentales.

Un bel exemple des difficultés de la vie des banlieue et d’une possible résilience :

ACorpsPerdu  un livre dur et tendre !

Les parents ne doivent pas disqualifier l’enfant (maintien de l’infantilisation), ni s’en désintéresser (retrait abandon). Difficile pour des parents inaccessibles qui ne veulent pas « être tués » : ils doivent accepter d’être remis en cause par l’enfant, de montrer leurs imperfections, de prendre acte des changements et survivre …. L’adolescent devra accepter les parents tels qu’ils sont (désidéalisation ++), tout en acceptant de voir disparaître l’enfant qu’il fut (et ne pas demander au partenaire d’être encore un papa ou une maman pour lui !).

 

 

Désolé, encore en construction !

A propos de l'auteur
Françoise HENRY
Auteur de remarquables pages d'homéopathie et de psychologie, alors qu'elle avait commencé sa carrière par le droit, elle nous a quitté en 2013, suite à la complication d'une greffe rénale. Nous lui devons tous beaucoup pour sa lucidité et ses efforts dans le domaine des médecines douces.