Stérilité

    La stérilité

On est autorisé à employer ce terme, lourd de conséquences, lorsqu’il n’y a pas de grossesse après deux ans de relations sexuelles régulières sans contraception. Cette situation se rencontre chez 15% des couples et dans 1/3 des cas, la cause est masculine. Les prouesses techniques se succèdent dans les laboratoires de certaines maternités hospitalières : inducteurs d’ovulation, insémination artificielle, fécondation in vitro, mères porteuses … L’action de nos remèdes peut néanmoins être déterminante sur :

–> la glaire cervicale : maximum au milieu du cycle, elle est un milieu de survie des spermatozoïdes. Insuffisante, elle peut être cause de stérilité. C’est le cas de Pulsatilla (insuffisance veineuse et hormonale) ou deux remèdes de congestion proches :

Angelica sinensis radix (hypothyroïdienne) et Aristolochia clematitis (endométriose).

–> la muqueuse utérine : un utérus hypertrophique ou scléreux n’a plus la souplesse requise pour une bonne nidation de l’œuf.

On pourra utiliser Sepia (congestion du petit bassin sur vide de sang du foie), avec ses satellites : Helonias ou Hedera helix. éventuellement Thuya occ. (fibrome) avec Fraxinus exelsior (antécédent de MST ?) et Vespa crabo (hg) en cas de névralgies pelviennes.

–> les trompes : en l’absence de sténose tubaire (nécessitant une FIV), l’homéopathie peut agir sur différents facteurs :

  •  – la spasticité … Actea racemosa (s)
  • – les indurations, états cicatriciels … Argentum metal., Calcarea fluorica, Thiosinamine (si).

–> l‘ovaire : seules les dysovulations pourront être améliorées (exclure les agénésies ovariennes = Turner, les ovaires kystiques = Stein-Leventhal …). On pourra aussi utiliser : Apis mel. (hg), Ovi gallinae pellicula (ca) ou Palladium (au) si kystes fonctionnels … Avec Folliculinum par exemple 9 ch, trois granules au 7ème, 14 ème et 21 ème jour du cycle.

Stérility

Il conviendra – bien sûr – de corriger tous les aspects d’insuffisance (rein, sang, rate) ou de plénitude (glaires, chaleur, émotionnel) qui entravent la libre circulation du sang et de l’énergie : le BNS/HTS est ici indispensable.

L’hormone antimüllérienne (AMH) est produite par les cellules de la granulosa des follicules, elle permet d’évaluer le nombre de follicules encore disponibles (ménopause précoce ?).

Les hommes aussi ! (30% des stérilités sont de causes masculines). Les anomalies spermatiques répondent essentiellement à : Aurum, Baryta carb. (cf. l’axe Rate-Rein : ciel antérieur / ciel postérieur) ou Luesinum (insomnie et syndrome sec).

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.