Vaccin contre l’encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques

C’est une maladie virale transmise par cet insecte de la taille de quelques millimètres, qui séjourne dans les sous-bois et les clairières.

alt   Elles sont actives d’avril à novembre et au dessous de 1500 m.

  • 70 % des personnes infectées sont asymptomatiques
  • 20% présentent un syndrome grippal,
  • Chez 10% des personnes contaminées, la maladie évolue en une atteinte grave du système nerveux central (lésions cérébrales, paralysies), avec parfois une évolution fatale (1%).

alt

La zone d’endémie couvre l’Europe de l’est et l’Asie jusqu’au Japon.

Le vaccin (3 injections en un an) est uniquement indiqué chez les personnes qui fréquentent, dans le cadre de leur profession ou de leurs loisirs, les zones à risques (forestiers, chasseurs etc…). 10% des sujets vaccinés présentent des réactions générales (12 à 48 h de fièvre). Des névrites et des poussées de SEP ont été décrites !

NB. Il ne faut pas confondre cette infection avec la « maladie de Lyme », plus fréquente et due à une bactérie, donc soignable au stade précoce par les antibiotiques (Doxicilline), puis plus tardivement par une régulation immunitaire (BNS). Voir sur ce site le chapitre : « Borréliose et maladie de Lyme ».

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.